PRIX LOUIS DE GUEBRIANT - GRAND CROSS DE CRAON - 7e ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP (L) - C’lartist Maulde au sommet de son art

Courses / 02.09.2018

PRIX LOUIS DE GUEBRIANT - GRAND CROSS DE CRAON - 7e ÉTAPE DE LA CRYSTAL CUP (L) - C’lartist Maulde au sommet de son art

CRAON, DIMANCHE

« C’est une victoire qui va marquer sa carrière… » Stéphane Delhommeau, agent de jockey et grand ami d’Augustin Adeline de Boisbrunet, entraîneur de C’lartist Maulde (Maximum Security), vainqueur du Grand Cross de Craon (L), est euphorique après la première victoire de son ami dans ce monument de l’obstacle.

D’autant plus que, si C’lartist Maulde avait montré de la qualité en cross, il n’avait pas encore prouvé qu’il était du niveau des meilleurs. C’est chose faite ce dimanche, dans la septième étape de la Crystal Cup, car on ne gagne pas un Grand Cross de Craon par hasard. Vite dans le groupe de tête, le cheval d’Alain Dolley et d'Augustin Adeline de Boisbrunet n’a pas fait une seule erreur tout au long du parcours de 6.000m. Arrivé sur la ligne de tête dans le dernier passage des champs, il a pris seul l’avantage dans le tournant final. Sur le plat, le grand favori, Bucéfal (Pistolero), est revenu l’attaquer, donnant l’impression de pouvoir l’emporter, sous les vifs encouragements du public. Mais C’lartist Maulde a été courageux jusqu’au bout pour le repousser et l’emporter d’une demi-longueur.

Une victoire qui marque. En 2014, Argentique (Saint des Saints) avait gagné le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), offrant un premier Groupe à son entraîneur, Augustin Adeline de Boisbrunet. Depuis, le jeune professionnel est devenu l’un des meilleurs entraîneurs d’obstacle en France. Ce succès dans le Grand Cross est très fort émotionnellement, car Craon a su conserver une atmosphère spéciale et un public nombreux. Joint par téléphone, Augustin Adeline de Boisbrunet nous a déclaré : « C’est superbe, c’est beau de gagner cette épreuve qui est mythique. C’est une très grande épreuve. Wilfrid l’a très bien monté. Ce n’est pas un cheval qui a beaucoup de rythme. J’avais appelé Wilfrid et je lui avais demandé ce qu’il fallait pour gagner un Grand Cross de Craon. Il m’a dit qu’il ne fallait pas faire d’efforts. Donc nous avons prévu de mettre C’lartist Maulde dans le dos des leaders et de filer. Il a résisté à Bucéfal. Je ne pensais pas le battre. Il y avait aussi A Dieu Vat, qui est un bon cheval, dans la course. Wilfrid avait bien analysé sa course lorsqu’il l’avait monté en cross à Craon, mais il courait alors sur 4.600m et c’est un cheval qui n’a que du fond. Je savais aujourd’hui qu’il serait avantagé par les 6.000m. C’est d’ailleurs ce qui nous a poussés à courir cette compétition. Il courait à quinze jours, mais il était resté au même poids. Il avait couru en Corse en début de carrière, mais il n’avait pas réussi à gagner. C’est un cheval de fond. Il dort debout et de ce fait, il n’est pas facile à entraîner. »

Un deuxième Grand Cross pour Wilfrid Denuault. Déjà vainqueur du Grand Cross 2011 avec l’inoubliable Chriseti (April Night), Wilfrid Denuault a signé une deuxième victoire dans cette épreuve en selle sur C’lartist Maulde, sous les yeux de son public et de sa famille. Il nous a dit : « Je ne les ai pas entendus venir derrière moi, j’ai continué à l’accompagner dans la ligne droite, il a remis un coup de rein à la fin pour l’emporter. C’est un cheval à grande action et nous en avons profité. Il est fait pour Craon. Lorsque je l’avais monté ici, je ne l’avais pas monté comme je le voulais. Je suis né à vingt kilomètres d’ici et c’est important pour moi de gagner cette course sous les yeux de ma famille. Je ne me voyais pas gagner et battre Bucéfal ou A Dieu Vat. »

Même battu, Bucéfal réalise une grande performance. Bucéfal a longuement galopé parmi les derniers, étant prudent par moment sur un parcours qu’il découvrait. Il était encore loin pour aborder une dernière fois les champs alors que C’lartist Maulde n’avait pas fait d’efforts superflus. Hésitant sur l’open-ditch de la route de Segré, il a perdu une longueur à ce moment du parcours, alors que la course se lançait. C’lartist Maulde est alors reparti. Bucéfal a terminé très vite sur le plat, faisant illusion pour la victoire, avant de se heurter à la résistance de C’lartist Maulde. Malgré cela, le sauteur de Georges Lacombe a réussi une grande performance. C’est loin d’être donné à tout le monde de remporter l’Anjou-Loire Challenge (L), de finir troisième du Grand Cross de Pau (L) et deuxième du Grand Cross de Craon.

À Dieu Vat devrait bien vieillir sur le cross. À 8ans, À Dieu Vat (Presenting) est en train de devenir un très bon cheval de cross. C’est lui qui a emmené le peloton durant une bonne partie de la course et il s’est bien défendu jusqu’au bout pour se classer troisième. Son entraîneur-propriétaire-éleveur, Nicolas de Lageneste, nous a déclaré : « Il court très bien. Ce n’est pas un cheval très courageux lorsqu’il est pris de vitesse. Aujourd’hui, il était bien et j’étais confiant. Il va bien vieillir et faire un bon cheval pour ce genre de course. »

Le mot du président de la Crystal Cup, Alain Peltier

« Nous avons assisté à une arrivée exceptionnelle, après une aussi longue course, c’est superbe. Il faut souligner la passion de la foule devant cette course très technique. Bucéfal a fait une faute dans le tournant final qui a pu lui coûter la gagne. Le gagnant est un cheval méritant. Il a battu un très grand cheval de cross. Peut être même le meilleur. Aujourd’hui, C’lartist Maulde a effectué un parcours prometteur. Ce serait très bien de pouvoir le revoir sur d’autres parcours de la Crystal Cup. »

Une bonne famille anglo-arabe. Élevé par la Scea de Maulde, C’lartist Maulde est un AQPS de souche anglo-arabe. C’est un fils de Maximum Security, étalon au haras de Beaulieu, et d’Ondine de Bréjoux (Murmure), placée sur les haies et en plat. C’est le frère d’Empire de Maulde (Spanish Moon), vainqueur de quatre courses sur six sorties en plat, en Corse. Deuxième mère de C’lartist Maulde, Tinkerbell (Fayriland II) a gagné sur le steeple palois. C’est la famille de plusieurs bons anglo-arabes de cross-country, comme Sangaro (Fantagaro) et Un d’Ussel (Balko). C’est aussi la souche de Rock'nroll de Poligny (Rifapour), lauréat d’un Prix Xavier de Chevigny à Auteuil.

 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Maximum Security

 

 

 

 

 

Tirol

 

 

Miss Tahiti

 

 

 

 

Mini Luthe

C’LARTIST MAULDE (H6)

 

 

 

 

 

 

Sicyos

 

 

Murmure

 

 

 

 

Audible

 

Ondine de Bréjoux

 

 

 

 

 

Fayriland II

 

 

Tinkerbell

 

 

 

 

Madewan