Matthieu Daguzan-Garros : « C’est très bien qu’il y ait une deuxième vente en France. »

Élevage / 01.09.2018

Matthieu Daguzan-Garros : « C’est très bien qu’il y ait une deuxième vente en France. »

Matthieu Daguzan-Garros est à la tête du haras des Granges, un des fers de lance du Sud-Ouest en termes d’élevage. Celui qui a fait partie des premiers soutiens des ventes Osarus nous a livré son sentiment à quelques jours de la vacation réservée aux yearlings.

Haras des Granges

32430 Touget

Jour de Galop. - Pourquoi et depuis quand vous rendez-vous à La Teste ?

Matthieu Daguzan-Garros. - Nous y allons depuis le début. J’ai toujours aimé Osarus. Nous avons toujours été fidèles. C’est très bien qu’il y ait une deuxième vente en France, en particulier dans le Sud-Ouest. Dès lors, nous nous devions de la soutenir. Depuis sa création, nous répartissons nos produits entre La Teste et Deauville.  

Quel type de chevaux faut-il pour cette vente ?

Il faut des chevaux qui soient clairement axés sur la précocité.

Cette année, est-ce qu’il y a des lots que vous appréciez en particulier ?

J’ai un très beau produit de Canford Cliffs. J’en ai un autre par Kingston Hill, là aussi très précoce, un Manduro, qui est un joli poulain, deux Penny’s Picnic, un Diamond Green. Nous présentons au final des poulains aux profils variés.

LES YEARLINGS DE LA VENTE OSARUS

23        M.       Canford Cliffs & Peppy Miller

181      F.         Prince Gibraltar & Fashion School

84        F.         La Grâce Dieu (Kingston Hill & Union Sacrée)

260      M.       Penny’s Picnic & Madeenh

16        M.       Park of Diamond (Diamond Green & Park Acclaim)

206      M.       Penny’s Picnic & Histoire

211      F.         Kheleyf & Inassouvie

64        F.         Never on Sunday & Spadoush

94        F.         Kheleyf & Watch Out

74        F.         Hunter’s Light & Talwin

170      M.       Manduro & Diamond Surprise