Non, gagner à 2ans ne nuit pas à la santé…

Courses / 25.09.2018

Non, gagner à 2ans ne nuit pas à la santé…

Quatre-vingt-dix-neuf turfistes anglais sur cent sont capables de vous dire que la réunion de jeudi à Newmarket marque le début du Cambridgeshire meeting. La course qui donne le nom à ce meeting de trois réunions ressemble plus à une charge de cavalerie. Et tous les parieurs sont en train de plancher pour tenter de trouver le gagnant de cette bataille au format hippique.

Par Franco Raimondi

Une autre culture hippique. À nos yeux de continentaux, il paraît improbable de se passionner pour une course de 35 partants, avec chevaux éparpillés sur toute la largeur de la piste, et dont le favori est proposé à 10/1. Pourtant, le galop, c’est aussi cela. De notre côté, nous attendons avec impatience les cinq Groupes pour 2ans du meeting. Et pour cause, ces épreuves pèsent beaucoup dans le dénouement de la saison des jeunes chevaux. Et même au-delà. Deux lauréats de l’édition 2017 ont fait plus que confirmer cette année. En 2017, Roaring Lion (Kitten’s Joy) avait remporté les Royal Lodge Stakes (Gr2). Cette année, il est devenu le meilleur cheval d’Europe sur 2.000m. Actuellement, US Navy Flag (War Front) domine les débats sur 1.200m. Lui aussi est passé par le Cambridgeshire meeting. En ce moment, il est déjà en Australie, où il prépare son ascension de The Everest, le 13 octobre.

Aidan sort Ten Sovereigns. Les deux Grs1 de samedi proposeront deux grands favoris. Ten Sovereigns (No Nay Never), le plus "vite" de l’armada Ballydoyle, est à 0,66/1 dans les Juddmonte Middle Park Stakes (Gr1). Il sera opposé à Jash (Kodiac), invaincu en deux sorties sous l’entraînement de Simon Crisford et la casaque du cheikh Hamdan Al Maktoum, mais également à Emaraaty Ana (Shamardal), qui vient d’être acheté par le cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum. Il est resté chez Kevin Ryan. Les Cheveley Park Stakes (Gr1) seront le match retour du Darley Prix Morny (Gr1). En effet, Pretty Pollyanna (Oasis Dream) y retrouvera Signora Cabello (Camacho).

Photo : Pretty Pollyanna va retrouver Signora Cabello

Beatboxer, le jeune lion de Gosden. John Gosden avait utilisé les Royal Lodge (Gr2) pour faire gagner un premier Groupe à Roaring Lion. Cette année, il présente un poulain au profil similaire : Beatboxer (Scat Daddy). Acheté 650.000 $ à Keeneland Septembre, il est très attendu dans une course assez ouverte. Aidan O’Brien a les clés des Rockfel Stakes (Gr2), pour les pouliches sur 1.400m, à l’affiche vendredi. Jeudi, il propose Cardini (Magician), troisième des Champagne Stakes (Gr2), qui sera opposé à six adversaires dont Prince Eiji (Dubawi), le top price – 2,6 millions de Gns – des mâles de la vente Tattersalls d'octobre.

En attendant les Dewhurst… Le Cambridgshire meeting est le tournant décisif de la saison des 2ans. Cinquante Groupes, dont quatre Grs1, se sont déjà courus et il en reste encore 31. Neuf sont des Grs1 et tout est encore possible. Deux des quatre lauréats de Gr1, Quorto (Dubawi) et Advertise (Showcasin), seront aux prises dans les Darley Dewhurst Stakes (Gr1), mais le favori est Too Darn Hot (Dubawi), qui a fait forte impression lors de son succès dans les Champagne Stakes (Gr2). Pretty Pollyanna remet son titre en jeu samedi, alors que la petite Skitter Scatter (Scat Daddy) s’est déjà assuré la couronne de meilleure pouliche d’Irlande et un rating de 113, après sa facile victoire dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1).

Cinquante Groupes, 38 gagnants. Skitter Scatter a déjà pris ses vacances et elle les a bien méritées. La pensionnaire de Patrick Prendergast a couru sept fois dans une saison qu’elle avait commencée très tôt, le 28 mars. Elle est la seule 2ans qui a remporté trois Groupes. Au total, 38 juniors ont décroché leur Groupe et dix entre eux en comptent deux. Certains sont partisans d’une théorie selon laquelle les courses des 2ans sont imprévisibles. Ils seront surpris en découvrant que presque un tiers des lauréats de Groupe ont ensuite répété. Il ne faut pas oublier une autre grande règle des courses : si le nombre de partants change à chaque fois – sauf dead-heat –, il n’y a pas qu’un seul gagnant… Je suis prêt à engager un pari sur les Groupes qui restent à courir : pas plus de 15 chevaux différents vont se partager les 31 derniers Groupes.

Soldier’s Call, champion du sprint. La seule catégorie qui a déjà son champion est celle des purs sprinters. Soldier’s Call (Showcasing) ne tient pas 1.100m, mais sur le kilomètre, il est intraitable. On le verra fort probablement face aux chevaux d’âge dans le Prix de l’Abbaye de Longchamp Longines (Gr1). Les handicapeurs anglais lui ont attribué un rating de 111, assez bas, pour son succès dans les Flying Childers Stakes (Gr2) à Doncaster. Samedi à Newmarket, le lauréat des Middle Park décrochera une valeur plus élevée que les autres lauréats de Gr1 sur 1.200m, c’est-à-dire Pretty Pollyanna, qui a mérité 117 lors de son succès à Deauville, et Advertise, dont la victoire dans les Keeneland Phoenix Stakes (Gr1) a été créditée de 112.  

Ballydoyle, neuf succès mais pas de Grs1. Aidan O’Brien est l’entraîneur qui a remporté le plus de Groupes avec les 2ans. Son score est de neuf succès, avec huit chevaux différents, lesquels sont issus de six étalons. Ses juniors ont raté trois Grs1 qui sont habituellement une chasse gardée de Ballydoyle : les Phoenix Stakes (16 victoires), les Vincent O’Brien Stakes (11 victoires) et les Moyglare Stud Stakes (8 victoires).  John Gosden a sorti quatre lauréats de Groupe qui ont gagné six courses. Charly Appleby compte quatre victoires, avec deux sujets, alors que Mark Johnston a le même score mais avec trois sujets.

Scat Daddy, Kodiac et les débutants. Les 38 gagnants de Groupe sont issus de 29 étalons différents. Le regretté Scat Daddy (Johannesburg) et Kodiac (Danehill) comptent trois lauréats individuels. Mais les produits de l’américain ont décroché un succès supplémentaire (5). Dubawi (Dubai Millennium) en a deux – il s’agit de Quorto et Too Darn Hot –, tout comme Lope de Vega (Shamardal), Showcasing (Oasis Dream) et Zoffany (Dansili). La première production de No Nay Never (Scat Daddy) compte aussi deux gagnants de Groupe. Il y a déjà huit First season sires dans la liste des pères de gagnants de Groupe : Anodin (Anabaa), Australia (Galileo), Bungle Inthejungle (Exceed and Excel), Charm Spirit (Invincible Spirit), Garswood (Dutch Art), Kingman (Invincible Spirit) et Sea the Moon (Sea The Stars).

Trois victoires françaises. L’équipe de France junior n’a pas réalisé une bonne saison. Les tricolores ont gagné trois des onze Groupes disputés dans l’Hexagone. Mais il ne faut pas oublier le fait que The Black Album (Wootton Bassett) a battu un lot 100 % français. Anodor (Anodin) et Rocques (Lawman) ont devancé au moins un concurrent étranger, et avec la manière. Les deux ont décroché respectivement 49 et 45,5 de valeur, soit 108 et 100 traduits en livres. La logique dit qu’avec ce rating, on ne gagne pas un Gr1. Ceci étant dit, on peut s’attendre à de grands progrès de leur part.

Des Groupes aux classiques. La France a une culture des courses et de l’entraînement très différente de celle de l’Angleterre et de l’Irlande. Les courses de 2ans ne sont qu’une étape dans la carrière d’un cheval. Pas un vrai objectif. Courir les Groupes empêche-t-il un poulain de devenir un 3ans classique ? On a le droit de se poser la question. Dans le tableau que je vous propose, la réponse est très claire. Les classiques 2017 ont produit 13 gagnants, dont 10 avaient déjà gagnés à la date de sortie de ce journal (le 26 septembre). Quatre d’entre eux étaient déjà lauréats de Groupe : Saxon Warrior (Deep Impact), Billesdon Brook (Champs Élysées), Laurens (Siyouni) et Masar (New Approach). Quatre autres avaient décroché des places : Olmedo (Declaration of War), Romanised (Holy Roman Emperor), Alpha Centauri (Mastercraftsman) et Kew Gardens (Galileo). Chaque cheval a son moment de forme, mais montrer de la classe à 2ans n’est pas un défaut… loin de là !

LES LAURÉATS CLASSIQUES DE LA SAISON 2018

Épreuve Gagnant Père Entraîneur Au 26 septembre 2017
Poule d'Essai des Poulains Olmedo Declaration of War Jean-Claude Rouget 2e Prix des Chênes (Gr3)
Poule d'Essai des Pouliches Teppal Camacho David Simcock Gagnante de deux courses
2.000 Guineas Saxon Warrior Deep Impact Aidan O'Brien Beresford Stakes (Gr2)
1.000 Guineas Billesdon Brook Champs Élysées Richard Hannon Prestige Stakes (Gr3)
Irish 2.000 Guineas Romanised Holy Roman Emperor Ken Condon 2e Solario Stakes (Gr3)
Irish 1.000 Guineas Alpha Centauri Mastercraftsman Jessica Harrington 2e Albany Stakes (Gr3)
Pris du Jockey Club Study of Man Deep Impact Pascal Bary Gagnant 
Prix de Diane Laurens Siyouni Karl Burke May Hill Stakes (Gr2)
Oaks Forever Together Galileo Aidan O'Brien Inédite
Derby Masar New  Approach Charly Appleby Solario Stakes (Gr3)
Irish Oaks Sea of Class Sea the Stars William Haggas Inédite
Irish Derby Latrobe Camelot Joseph O'Brien Inédit
St Leger Kew Gardens Galileo Aidan O'Brien 2e des Champions Juvenile (Gr3)