Pas de parcours corde à droite à Maisons-Laffitte en 2019

Institution / Ventes / 27.09.2018

Pas de parcours corde à droite à Maisons-Laffitte en 2019

Mercredi, après la réunion de courses, un nouveau test a été effectué sur le parcours corde à droite de Maisons-Laffitte. Alexis Badel et Ludovic Boisseau étaient en selle. Le test ne s’est pas avéré concluant. Édouard Boutolleau, directeur du centre d’entraînement et de l’hippodrome de Maisons-Laffitte, nous a dit : « Le cordage et le dessin du tournant sont bons, l’état du terrain aussi sur ce tournant corde à droite. Mais il y a toujours des interrogations sur ce qui pourrait se passer pendant les courses. Alexis Badel a notamment dit qu’il trouvait que les chevaux étaient attirés vers l’extérieur du tournant. De plus, les tests ont été effectués sur un terrain souple ou bon souple. Or, les problèmes de glissades arrivent finalement en bon terrain, notamment s’il y a eu un peu de pluie. »

Le Conseil du plat a tranché. Jeudi, le Conseil du plat était réuni à France Galop. Suite aux deux tests non concluants des 18 et 26 septembre sur le parcours corde à droite, il a été décidé d’abandonner ce parcours à l’avenir : en 2019, il n’y aura pas de course corde à droite au programme à Maisons-Laffitte. François Boulard, directeur du programme et des régions à France Galop, nous a dit : « Après deux séries de tests effectués sur le parcours, les jockeys n’ont pas trouvé, en réaction immédiate, que l’élargissement de huit mètres supplémentaires du tournant était concluant. Ils n’ont pas constaté de grands changements et ont trouvé que les chevaux se déportaient à gauche malgré un train de galop peu excessif. Le parcours corde à droite de Maisons-Laffitte ne sera pas utilisé à l’avenir, du moins l’année prochaine. Il devrait y avoir dans le futur des réflexions sur le parcours corde à gauche : certaines personnes souhaiteraient que la ligne droite sur ce parcours soit plus longue. Il faut donc réfléchir à ce que pourrait impliquer le déplacement du poteau et de tout le matériel du poteau d’arrivée et au fait que l’arrivée se situerait désormais au-delà des tribunes. C’est un point à examiner. »