PRIX DE LA RECONVERSION D’UN CHEVAL DE COURSES EN CHEVAL DE LOISIR - PRIX DES AIGLES (CLASSE 1) - Persian King peut rêver de Lagardère

Courses / 15.09.2018

PRIX DE LA RECONVERSION D’UN CHEVAL DE COURSES EN CHEVAL DE LOISIR - PRIX DES AIGLES (CLASSE 1) - Persian King peut rêver de Lagardère

CHANTILLY, SAMEDI

Persian King (Kingman) a de nouveau impressionné pour sa troisième sortie ce samedi à Chantilly. En effet, le représentant de Ballymore Thoroughbred Ltd venait de remporter son Maiden par six longueurs sur ce parcours, il y a deux semaines. Aujourd’hui, il réitère en remportant tout aussi nettement le Prix de la Reconversion d’un Cheval de Courses en Cheval de Loisir (Classe 1). Lors de ses débuts, il n’avait été devancé que par Anodor (Anodin), qui vient de s’imposer dans le Prix des Chênes (Gr3).

Un vrai changement de vitesse. Placé dans le sillage du leader, Lone Peak (Lope de Vega), Persian King était encore plein de ressources à 300m du but. Pierre-Charles Boudot l’accompagnant uniquement aux bras, le poulain a facilement pris l’ascendant sur son rival dans la phase finale. Persian King a changé de jambe à environ 200m du but, ce qui lui a permis de passer une dernière vitesse et de s’envoler vers une facile victoire. Lone Peak a pris la deuxième place, cinq longueurs derrière. Il ne démérite pas et a été courageux pour soutenir son accélération jusqu’au bout. Kenbaio (Kendargent) a rejoint ses adversaires dans le dernier tournant avant de se classer troisième, sans les inquiéter.

En attente d’expérience. Anthony Stroud, racing manager pour Ballymore Thoroughbred Ltd, propriétaire de Persian King, nous a dit : « Il a vraiment bien couru. Nous sommes très contents de sa course. Il a besoin de gagner en expérience. C’est un très joli cheval. Peut-être ira-t-il courir le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère si le terrain lui convient, il a aussi des options en Angleterre. Nous allons attendre de voir comment il récupère de cette course avant de décider. »

Le neveu de Planteur. Élevé par Dayton Investments Ltd, Persian King est un fils de Kingman, qui fait la monte à Juddmonte, et de Pretty Please (Dylan Thomas). Il appartient donc à la grande souche des "P" Wildenstein. Sa mère a gagné le Prix de la Croix de Pontarmé (B) pour ses débuts à 3ans et n’a couru qu’une fois ensuite, à 4ans. Persian King est son deuxième produit et son premier gagnant. Pretty Please est une fille de Plante Rare (Giant’s Causeway), restée inédite et mère de Planteur (Danehill Dancer), gagnant du Prix Ganay (Gr1), du Prix d’Harcourt (Gr2) et du Prix Noailles (Gr2, à l’époque), et deuxième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1), du Prix d’Ispahan (Gr1), du Prix du Jockey Club (Gr1) et troisième de la Dubai World Cup (Gr1). Il fait la monte au haras de Bouquetot. Elle est aussi la sœur de Pilote d’Essai (Oasis Dream), gagnant de Stakes en Australie.

La troisième mère, Palmeraie (Lear Fan), a donné Policy Maker (Sadler’s Wells), gagnant du Grand Prix de Deauville, du Prix Foy et double lauréat du Grand Prix de Chantilly (Grs2). Il a aussi pris la deuxième place du Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Palmeraie a aussi donné Pushkin (Caerleon), lauréat du Prix Maurice de Nieuil (Gr2). La quatrième mère, Pétroleuse (Habitat), a remporté les Princess Elizabeth Stakes (Gr3). Elle est surtout la deuxième mère du champion Peintre Célèbre (Nureyev), gagnant du Prix du Jockey Club, du Grand Prix de Paris et du Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1). Elle a aussi donné Peinture Rare (Sadler’s Wells), gagnante du Prix de Pomone (Gr2).

 

 

 

Green Desert

 

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

Rafha

 

Kingman

 

 

 

 

 

Zamindar

 

 

Zenda

 

 

 

 

Hope

PERSIAN KING (M2)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Dylan Thomas

 

 

 

 

Lagrion

 

Pretty Please

 

 

 

 

 

Giant’s Causeway

 

 

Plante Rare

 

 

 

 

Palmeraie

LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1000m : 36”83

De 1000m à 600m : 25”33

De 600m à 400m : 12”25

De 400m à 200m : 11”45

De 200m à l’arrivée : 11”45

Temps total : 1’37”31