PRIX DES HAMADRYADES (MAIDEN) - Rentrée gagnante pour Vespera

Courses / 18.09.2018

PRIX DES HAMADRYADES (MAIDEN) - Rentrée gagnante pour Vespera

COMPIÈGNE, MARDI

Vespera (Teofilo) s’est montrée dure pour venir remporter le Prix des Hamadryades (Maiden), ce mardi à Compiègne. Suite à des soucis de santé, cette pouliche, appartenant au haras des Adelis, à Salabi Racing et Jean-Dominique Daudier de Cassini, n’avait pas été revue en piste depuis sa deuxième place dans le Prix Balbonella (Maiden), à Maisons-Laffitte, en avril. Galopant à l’extérieur et à mi-peloton, Vespera a accéléré à environ 300m du but. Sous les sollicitations de son jockey, Pierre-Charles Boudot, elle a été capable de donner un bon coup de rein pour s’imposer sûrement devant Victrici (Kendargent). Cette dernière conclut deuxième deux longueurs plus loin. Quant à Kitcarina (Shamardal), elle a pris la troisième place de l’épreuve, une longueur un quart derrière.

La patience récompensée. Pierre-Charles Boudot, jockey de Vespera, a expliqué au micro d’Equidia : « Elle gagne facilement après une longue rentrée. C’est une pouliche délicate. Quand elle a débuté, elle avait montré de la vitesse mais s’était précipitée. L’équipe a fait du bon travail le matin avec elle. Elle a une assez longue accélération. Je l’ai cadencée de bonne heure et elle s’est envolée. Elle avait été arrêtée suite à des ennuis de santé, mais elle avait déjà montré de la qualité quand elle était deuxième à Maisons-Laffitte. Elle l’avait fait de plaisante manière et cela lui avait donné une bonne leçon. Peut-être qu’elle va pouvoir rattraper le temps perdu. »

La famille de Volta. Élevée par le haras d’Ellon, Vespera est une fille de Teofilo et de la bonne Plain Vanilla (Kendor), troisième du Prix Vanteaux (Gr3), dont elle est le deuxième produit. La première, Volute (Rock of Gibraltar), est aussi gagnante. Plain Vanilla est une sœur de Volta (Siyouni), gagnante du Prix de Sandringham (Gr2), deuxième du Prix Rothschild et troisième du Prix de Diane (Grs1). Leur mère, Persian Belle (Machiavellian), a aussi produit Calvados Blues (Lando), gagnant du Prix des Chênes et de Guiche (Grs3). Il s’était aussi classé deuxième du Dubai City of Gold (Gr2) et troisième de la Dubai Sheema Classic (Gr1). Cette famille est particulièrement chère à Thierry de La Héronnière, puisqu’elle remonte à celle de Vitiges, le crack qu’a fait naitre son père.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Teofilo

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Speirbhean

 

 

 

 

Saviour

VESPERA (F3)

 

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Kendor

 

 

 

 

Belle Mécène

 

Plain Vanilla

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Persian Belle

 

 

 

 

Nicola Bella