PRIX DU GOLF BORDELAIS - PRIX DU FOUR À CHAUX (INÉDITS) - Parafection ** n’a passé qu’une vitesse

Courses / 25.09.2018

PRIX DU GOLF BORDELAIS - PRIX DU FOUR À CHAUX (INÉDITS) - Parafection ** n’a passé qu’une vitesse

BORDEAUX-LE BOUSCAT, MARDI

Le Prix du Four à Chaux (Inédits) révèle traditionnellement de bons éléments entraînés dans le Sud-Ouest, et cette édition 2018 pourrait ne pas déroger à la règle. Parafection ** (Mastercraftsman) a signé une victoire déconcertante de facilité dans cette épreuve. Il a vite effacé son dix sur onze dans les stalles, prenant un départ volant pour s’installer en tête. Le représentant de l’écurie Wertheimer & Frère s’est installé en tête, a mené à son rythme, bien posé, et a démarré à l’entrée de la ligne droite, uniquement accompagné aux bras. Parafection n’a fait que creuser l’écart avec ses adversaires, sauf dans les cinquante derniers mètres, où Julien Augé a posé les mains, la cause étant entendue. Le poulain n’a eu qu’à passer une seule vitesse pour mettre ses adversaires dans le rouge. Il a certainement un bel avenir devant lui et nous lui décernons une JDG Rising Star.

Cinq longueurs derrière, Tural (Iffraaj) a conclu correctement pour prendre une courte tête à Taos (Toronado). Les deux autres pensionnaires de Christophe Ferland, Fairmont (Orpen) et Ondin (Oasis Dream), prennent les quatrième et cinquième places. Fairmont a eu un passage intéressant dans la ligne droite, en pleine piste, après avoir changé de jambe.

La manière est là. Parafection a certainement des moyens et devrait confirmer dans le futur. Son entraîneur, Christophe Ferland, a déclaré au micro d’Equidia : « Il le fait avec la manière. Il avait un mauvais numéro, j’ai dit à Julien [Augé, ndlr] de bien sortir, comme à mes deux autres jockeys, et de voir selon le déroulement de la course. Il est allé devant, les oreilles bien pointées, à la vitesse qu’il a voulue. À l’entrée de la ligne droite, il a démarré et a été le plus vite. C’est très bien. Il laisse une très belle impression. J’ai bien aimé son attitude. C’est un cheval un peu près du sang le matin et il peut vite transpirer inutilement. Là, il était bien sec durant le parcours, avant la course, derrière les boîtes. Il a eu une belle attitude et j’ai beaucoup aimé sa ligne droite. »

Concernant Fairmont et Ondin, l’entraîneur a dit : « Fairmont est un poulain que j’adore depuis qu’il est arrivé à la maison. Il avait quelques soucis, raison pour laquelle je l’ai castré très tôt, et il a très vite récupéré. Il n’avait pas beaucoup de travail et va faire parler de lui. Ondin a débuté correctement, il a eu un parcours en épaisseur sans trouver un sillage. Il est un petit peu en croissance, un peu sur les épaules, et il ne démérite pas car ce parcours en montée et en descente n’était peut-être pas idéal pour lui. Mais c’est à 60 kilomètres de la maison. Il faut les débuter et nous avons l’habitude de les débuter par ici. Ce sont des chevaux intéressants pour l’année prochaine. »

Le neveu de Polydream **. Élevé par l’écurie Wertheimer & Frère, Parafection est un fils de Mastercraftsman, étalon à Coolmore, et de Your Game (Montjeu), gagnante d’une course à 3ans, à Nancy. Sa meilleure performance a été une deuxième place dans le Prix du Tertre (B) à Longchamp, derrière Shamkala (Pivotal), lauréate ensuite du Prix Cléopâtre (Gr3). Parafection est son premier produit. Your Game a aussi une pouliche yearling par Lawman.

La deuxième mère est Polygreen (Green Tune), gagnante de Listed et mère de Polydream ** (Oasis Dream), une des héroïnes de cette saison 2018, gagnante du Larc Prix Maurice de Gheest et candidate au prochain Qatar Prix de la Forêt (Grs1). Polydream a aussi été l’une des meilleures 2ans de l’année 2017, survolant le Shadwell Prix du Calvados (Gr3) devant une certaine Laurens (Siyouni), et concluant deuxième du Total Prix Marcel Boussac (Gr1) dans lequel elle s’est blessée. Polygreen est aussi la mère d’Évaporation (Red Ransom), gagnante du Prix Amandine, deuxième du Prix du Pin, du Prix Edmond Blanc et du Prix Perth (Grs3) et troisième des Prix de Sandringham, Daniel Wildenstein et du Muguet (Grs2). La troisième mère, Yxenery (Sillery), a remporté les Prix La Camargo et Saraca (Ls).

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Mastercraftsman

 

 

 

 

 

Black Tie Affair

 

 

Starlight Dreams

 

 

 

 

Rêves Célestes

PARAFECTION ** (M2)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Your Game

 

 

 

 

 

Green Tune

 

 

Polygreen

 

 

 

 

Yxenery