PRIX JUMNA - Le rythme d’enfer d’Highway to Hell

Courses / 27.09.2018

PRIX JUMNA - Le rythme d’enfer d’Highway to Hell

COMPIÈGNE, JEUDI

Highway to Hell (No Risk at All) est resté invaincu en deux sorties sur les haies, à l’issue du Prix Jumna. Le représentant de la casaque de Lynne Maclennan, celle du champion Bon Augure (My Risk), a laissé une belle impression. Très allant dès le départ, il a galopé devant, mais a pu bénéficier du dos de Miracle du Désert (Fuissé) une bonne partie de la course. Au bout de la ligne d’en face, son jockey, Adrien Mérienne, l’a laissé partir, et Highway to Hell a rapidement pris la poudre d’escampette, étant plus détendu. Personne n’a pu le suivre à ce moment et il a creusé un écart décisif. Dans la ligne droite qui fini en montant, il n’a jamais été inquiété, malgré une légère faute en fin de parcours. Berjou (Holy Roman Emperor) a bien conclu à la deuxième place, précédant Royalclety (Cléty) et Enzo d’Airy (Anzillero), dont la rentrée est bonne.

Une première pour Richard Chatel. Highway to Hell a donc confirmé ses débuts victorieux à Fontainebleau. Il a séduit Richard Chatel, dont c’était la première victoire à Compiègne comme entraîneur : « Je sais qu’Highway to Hell est un très bon cheval. Je ne savais pas où j’en étais avec lui car, comme beaucoup de mes chevaux, il effectuait sa rentrée. Nous l’avons vendu à des gens formidables et c’est une belle histoire. Je l’ai reçu grâce à messieurs Nicolle et Détré et je les en remercie. C’est ma compagne, Rachelle, qui le monte tous les matins. Je ne sais pas ce que vaut le lot, mais son jockey l’a bien monté, même si j’aurais préféré qu’il gère encore plus le cheval… mais il ne pouvait peut-être pas. C’est un bon cheval. Si vous regardez bien sa course, il n’est pas si tendu, je pense qu’il est dans son action, avec son braquet. Il fait ce qu’il faut en sautant. Dans l’immédiat, nous allons rester à Compiègne et si je n’ai pas le choix, nous irons sur Auteuil. C’est un bon sauteur. Il faudra voir comment il va récupérer de ses courses. Déjà, quand je l’ai eu au préentraînement, je pensais qu’il sortait de l’ordinaire et maintenant, je sais que c’est le cas. » Highway to Hell est le premier partant et donc le premier vainqueur que Joffret Huet a acheté pour Lynne Maclennan.

La souche d’Oculi, Balko et Jeu St Eloi **. Élevé par Laure Giethlen Cadiergues et Didier Giethlen, Highway to Hell est un fils de No Risk at All, étalon au haras de Montaigu, et de Rodika (Kapgarde), une jument inédite qui a déjà produit Irish Dance (Irish Wells), gagnante sur le steeple palois, et le prometteur Five O’Clock (Cokoriko), exporté en Irlande après sa deuxième place dans le Prix Frascati. Chikiwi (Saint Cyrien), la deuxième mère de Highway to Hell, a gagné le Prix Fifrelet (L) et a donné Aimela (Sagamix), qui a produit The Saint James (Saint des Saints), deuxième du Prix Congress (Gr2), et Ella Royale (Royal Charter), la génitrice d’un certain Balko, gagnant des Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), Congress (Gr2) et Duc d’Anjou (Gr3), et de Piraya (Lost World), vainqueur du Prix Edmond Barrachin (Gr3). C’est la souche d’Argentique (Saint des Saints), lauréat du Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3), du champion Oculi (Denham Red), lauréat des Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), Maurice Gillois (Gr1) et Congress (Gr2) et de l’étalon Jeu St Eloi ** (Saint des Saints).

 

 

 

Take Risks

 

 

My Risk

 

 

 

 

Miss Pat

 

No Risk at All

 

 

 

 

 

Simply Great

 

 

Newness

 

 

 

 

Néoménie

HIGHWAY TO HELL (H4)

 

 

 

 

 

 

Garde Royale

 

 

Kapgarde

 

 

 

 

Kaprika

 

Rodika

 

 

 

 

 

Saint Cyrien

 

 

Chikiwi

 

 

 

 

La Main Heureuse