PRIX RICHARD ET ROBERT HENNESSY (L) - Saint Goustan Blue, l’avenir du steeple

Courses / 13.09.2018

PRIX RICHARD ET ROBERT HENNESSY (L) - Saint Goustan Blue, l’avenir du steeple

AUTEUIL, JEUDI

« C’est au cheval qu’il faut dire bravo ! Il est vraiment courageux et nous fait bailler ! » Assis sur une barrière du rond de présentation d’Auteuil, Guillaume Macaire regarde sur l’écran géant la victoire de son protégé Saint Goustan Blue (Blue Brésil) dans le Prix Richard et Robert Hennessy (L). Le professionnel royannais en a connu des succès de prestige. Mais il est admiratif du sauteur de Simon Munir et d'Isaac Souede. Il faut dire qu’il y a de quoi ! Remis d’un grave problème subi au printemps, il a gagné dès sa rentrée après 193 jours d’absence. Le tout en devant lutter face à une très bonne jument : Roxinela (Muhtathir). Vraiment, Saint Goustan Blue est un cheval hors du commun, polyvalent, capable d’aller en haies, en steeple et de tout donner à chaque fois. Son programme n’est pas encore défini, car il faudra patienter pour pouvoir jauger ses compagnons d’entraînement. Mais Saint Goustan Blue peut regarder droit dans les yeux les meilleurs steeple-chasers d’Auteuil.

Tout est possible ! Fidèle à sa tactique de prédilection, Saint Goustan Blue a pris les devants rapidement, après le saut du premier obstacle du parcours, la haie du pavillon. La seule ombre à son tableau a été son hésitation à la rivière des tribunes. Sinon, il a parfaitement sauté après avoir été relayé par Roxinela à un tour de l’arrivée. À l’entrée de la ligne droite, la fille de Muhtathir et lui se sont détachés. Sur le plat, ils nous ont offert une très belle lutte, digne d’un Gr1. Finalement, Saint Goustan Blue a réussi à contenir sûrement Roxinela pour s’offrir une quatorzième victoire en dix-huit courses. Son palmarès est désormais riche de trois Groupes, le Prix Robert de Clermont-Tonnerre, la Grande Course de Haies de Compiègne et le Prix La Périchole (Grs3), et de quatre Listeds. Un palmarès qui commence à ressembler à celui d’un champion. Son entraîneur, Guillaume Macaire, nous a déclaré : « C’est un cheval vraiment courageux. Les deux premiers sont deux très bons chevaux. Saint Goustan Blue a eu des misères au printemps, il ne pouvait plus bouger… Mais il s’est remis ! Il a des défauts mais je préfère m’attarder sur ses qualités qui compensent. Son programme va dépendre des autres chevaux de mon écurie et de ce qu’ils pourront courir. Au départ, nous ne pensions pas qu’il pourrait tenir 4.400m et il l’a fait. Tout est possible avec lui ! »

Il faut le laisser faire. Depuis trois courses, Kévin Nabet monte Saint Goustan Blue et le pilote a connu trois succès avec lui. Il nous a dit : « Avec Saint Goustan Blue, il faut être un passager clandestin, il ne faut pas l’embêter. Je l’ai laissé dans son action. Il a un mental de champion. Sans ses problèmes de santé, il serait un tout bon. Aujourd’hui, il était un peu frais. »

L’entourage de Roxinela espère la revanche. Fouaillant de la queue pendant le parcours comme elle en a l’habitude, Roxinela a parfaitement sauté. Sur le plat, elle a abaissé son encolure et a accéléré, mais s’est heurtée à la dureté de Saint Goustan Blue. Son entraîneur, François-Marie Cottin, nous a dit : « Je suis très content de sa rentrée. Elle est battue par un très bon cheval et elle sera peut-être capable de prendre sa revanche. Je vais juger de son état de récupération avant de décider de la suite de son programme. »

Bob and Co ** (Dom Alco) a bien conclu pour accrocher la troisième place devant Capferret (Day Flight), auteur d’une bonne rentrée, après un souci au boulet survenu au printemps. Borice (Network) a accroché la cinquième place après avoir patienté.

Saint Goustan Blue, le cheval de cœur de l’élevage Bassi. Après la victoire de Saint Goustan Blue dans le Prix Fondeur, Albino Bassi, l’éleveur de Saint Goustan Blue, nous avait raconté : « Nous sommes éleveurs dans le Morbihan, à côté de Vannes, en Bretagne. Nous élevons depuis une vingtaine d’années et nous avons trois poulinières. J’avais été à la saillie de Blue Brésil un peu par hasard. Nous adorons les chevaux et nous ne faisons pas cela pour gagner de l’argent, c’est une passion ! »

Cadre hetraie

Le frère de Malineglaces. Élevé par Albino Bassi, Saint Goustan Blue est le fils de Blue Brésil, parti à Yorton Farm Stud, et de Les Saintes Glaces (Baryshnikov), gagnante de sa deuxième sortie à 2ans sur 1.100m et placée sur les obstacles. Il est le frère de Malineglaces (Malinas), gagnante du Prix André Masséna (L) à Cagnes-sur-Mer, mais aussi de Viola St Goustan (Diamond Boy), troisième du Prix Hopper (Gr3) et triple lauréate en obstacle.

 

 

 

Kaldoun

 

 

Smadoun

 

 

 

 

Mossma

 

Blue Brésil

 

 

 

 

 

Exit to Nowhere

 

 

Miss Récif

 

 

 

 

Miss Brésil

SAINT GOUSTAN BLUE (H6)

 

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Baryshnikov

 

 

 

 

Lady Giselle

 

Les Saintes Glaces

 

 

 

 

 

Crystal Glitters

 

 

Les Saintes Joies

 

 

 

 

Caroriva