PRIX SARACA (L) - Happy Odyssey, la bien nommée

Courses / 26.09.2018

PRIX SARACA (L) - Happy Odyssey, la bien nommée

MAISONS-LAFFITTE, MERCREDI

Happy Odyssey (Camacho) effectuait ce mercredi sa première sortie sur notre sol. Elle tentait également sa chance pour la première fois au niveau Listed. Son entourage a eu le nez creux d’organiser le déplacement, car la pouliche anglaise a démoli l’opposition dans ce Prix Saraca (L). La représentante de Meridian International et Mrs Redvers a galopé dans le sillage d’Ilanga (Penny’s Picnic) côté corde, durant la majeure partie du parcours. Progressant à l’intérieur dans la phase finale, Happy Odyssey a réalisé une véritable démonstration, s’imposant de deux longueurs devant Golconda (Planteur), bonne finisseuse en dehors. Ilanga complète le podium à trois longueurs de la pensionnaire de Christophe Ferland, précédant Triggered (Dandy Man) et Sir Churchill (Elusive Quality).

Premier partant et premier gagnant en France pour Amy Murphy. Amy Murphy, l’entraîneur de Happy Odyssey, était visiblement émue. Elle nous a confié : « C'est mon premier partant en France et c'est également ma première victoire black type ! Nous l'avons toujours beaucoup aimée. C'est un modèle de régularité. Elle montre encore qu'elle sait vraiment changer de vitesse, mais aussi qu'elle aime attendre en étant cachée. À présent, elle est lauréate black type, ce qui est très bien, mais elle n'a pas terminé sa croissance. Et je pense qu'elle sera encore meilleure à 3ans, ce qui serait bien sûr formidable. Toute l'équipe est aux anges. Nous n'avons qu'une vingtaine de chevaux de plat. Alors tomber sur une telle pouliche, c'est incroyable. C'est grâce à elle que j'ai commencé à travailler avec Ghislain Bozo. Depuis le départ, elle montre de la qualité. Remporter un maiden à Newmarket, c'est comme s'imposer à ParisLongchamp pour un poulain français, c'est très bon signe. Récemment, elle a dominé des chevaux de Groupe. »

Une pouliche performante depuis le début. Happy Odyssey avait débuté au mois de juin par une deuxième place avant d’ouvrir son palmarès à Newmarket. Cette pouliche fait preuve d’une régularité louable en compétition, puisqu’elle n’a jamais fini plus loin que deuxième en six sorties. Ghislain Bozo est copropriétaire de la lauréate. L'homme de Meridian International nous a expliqué : « Nous sommes ravis. Elle n'avait pas trouvé preneur à Doncaster lors de la breeze up. On nous l'a donc proposée, et parfois il faut savoir saisir ce genre d'opportunités. Amy Murphy, David Redvers et moi-même l'avons acquise pour 14.000 £ à cette occasion. Elle n'a pas tardé à courir en se montrant performante dès le départ. Cette Listed était sa sixième course. Elle n'a jamais terminé plus loin que deuxième et a remporté son maiden à Newmarket. Selon son jockey, elle dispose encore d'une marge de progression. C'est une pouliche calme, très bien dans sa tête et elle s'est présentée ce mercredi dans une belle condition. La production de Camacho réalise une belle année. »

Un caractère bien trempé. Mickaël Barzalona, jockey de la gagnante, a déclaré au micro d’Equidia : « Mes sensations ont été plutôt positives. Nous avons bénéficié d’une très bonne course, limite trop bonne pour ma pouliche parce qu’il fallait qu’elle vienne très tard, sinon elle s’arrête devant. Elle aurait pu gagner déjà plusieurs fois en Angleterre, mais une fois en tête, elle se reprenait. Aujourd’hui, elle a surclassé le lot et l’a fait de très belle manière. Elle a de la marge et c’est de bon augure pour la suite. »

Camacho aime la France. La production de Camacho (Danehill) ne cesse de s’illustrer cette année en France. Les résultats parlent d’eux-mêmes : Teppal, gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), Signora Cabello, lauréate du Darley Prix Robert Papin (Gr2) et deuxième du Darley Prix Morny (Gr1), et maintenant Happy Odyssey. Camacho a prouvé sa capacité à produire des 2ans à travers d’autres exemples tels que My Catch, vainqueur du Prix de Cabourg (Gr3), Elizabeth Darcy, deuxième du Prix du Bois (Gr3), Ambiance, troisième des Molecomb Stakes (Gr3) et quatrième des Phoenix Stakes (Gr1)… L’étalon a produit en tout cinq gagnants de Groupe, dont quatre d’entre eux étaient déjà black types à 2ans.

La sœur de deux placés de Listed. Élevée par Ciara Doyle, Happy Odyssey est passée quatre fois en vente. Rachetée 5.000 € à la vente d’élevage Tattersalls en 2016, elle a de nouveau été rachetée 6.000 € à la vente mixte chez Goffs, en février 2017. La pouliche a ensuite été cédée 13.500 € à Manoel Dos Santos lors de la vente de yearlings Goffs. Enfin, elle a été présentée à la breeze up chez Goffs, où elle a été achetée 14.000 £ à l’amiable. Happy Odyssey est une fille de Camacho, étalon à Yeomanstown Stud en Irlande, et de Casual Remark (Trans Island), placée à 2ans. Cette dernière a donné Albishr (Clodovil), deuxième des British Stallion Studs EBF Stonehenge Stakes (L), et Remarkable Lady (Zoffany), deuxième des Ardilaun Hotel Oyster Stakes et troisième des Irish Stallion Farms EBF Vintage Tipple Stakes et des Saval Beg Levmoss Stakes (Ls). Casual Remark est une sœur de Carioca (Rakti), lauréate du Premio Seregno (L). Cette dernière est la sœur d’Irony (Mujadil), deuxième des Mill Reef Stakes (Gr2). Carioca a donné Tupi (Tamayuz), multiple vainqueur au niveau Listed et troisième du Prix Maurice de Gheest (Gr1). 

 

 

 

Danzig

 

 

Danehill

 

 

 

 

Razyana

 

Camacho

 

 

 

 

 

Zafonic

 

 

Arabesque

 

 

 

 

Prophecy

HAPPY ODYSSEY (F2)

 

 

 

 

 

 

Selkirk

 

 

Trans Island

 

 

 

 

Khubza

 

Casual Remark

 

 

 

 

 

Persian Bold

 

 

Cidaris

 

 

 

 

Secret Sunday