Quelle marge de progression pour les 2ans de Deauville ?

Le Mot de la Fin / 01.09.2018

Quelle marge de progression pour les 2ans de Deauville ?

Freddy Head a été interrogé il y a une semaine au sujet de la domination des chevaux étrangers dans les courses black-types françaises pour 2ans, en particulier à Deauville. Au micro de Guillaume Covès, le Cantilien a expliqué : « Il y a des années où nous avons des sprinters et où nous faisons jeu égal avec les étrangers. Mais il faut savoir que ces chevaux anglais, nous ne les verrons plus dans six mois. Ce sont de petits dragsters, une race de chevaux spéciale. Nous ne les avons pas. Il faut faire avec et puis c’est tout. » L’homme fort du meeting 2018 était-il dans le vrai ? Une étude rapide tend à prouver qu’il a plutôt raison. Six épreuves black-types pour 2ans sont programmées l’été à Deauville. Nous avons étudié le parcours à 3ans des lauréats des éditions 2014, 2015, 2016 et 2017, soit un total de 24 chevaux. Après s’être distingués à 2ans, seulement cinq d’entre eux (21 %) ont continué à progresser l’année suivante, mais dix ont néanmoins décroché du caractère gras (42 %). Beaucoup n’ont pas recouru. Onze d’entre eux étaient entraînés hors de France. Parmi ces derniers, cinq ont ajouté une ligne black type sur leur CV à 3ans (21 %), mais neuf (82 %) n’ont jamais réussi à reproduire la valeur ou le rating réalisé à 2ans.

Photo : Mythical Magic devant Cascadian dans le Prix François Boutin (L). L’anglais n’a pas couru à 3ans. Le français s’est classé 2e du Prix Jean Prat (Gr1) 2018.