Propositions pour la réduction des courses creuses à moins de huit partants

Courses / 25.09.2018

Propositions pour la réduction des courses creuses à moins de huit partants

TRIBUNE LIBRE DE L’ASSOCIATION DES ENTRAÎNEURS PROPRIÉTAIRES

En 2017 des mesures ont été prises pour réduire le nombre de courses creuses :

-           suppression des courses lettrées A, B, D, E pour les 2ans et 3ans,

-           remplacement par des courses Classe 1 et Classe 2,

-           création de handicaps de 2ans à partir du mois d’août,

-           création de handicaps Classe 1 s’adressant à des chevaux de valeur haute (supérieur à 38 - 40),

-           mise en place de sept allocations dans les Classes 1 et Classes 2.

Au 31/08/2018, le constat est le suivant :

Moyenne partants des 2ans :

-           Classe 1 : 7,4 en 2018 contre 7,5 en 2017,

-           Classe 2 : 6,6 en 2018 contre 6,6 en 2017,

-           Handicaps : 11 en 2018 contre 12 en 2017,

-           Listeds : 8,3 en 2018 contre 9,6 en 2017,

-           Groupes : 7,3 en 2018 contre 8 en 2017.

Moyenne partants des 3ans :

-           Classe 1: 7,5 en 2018 contre 7,7 en 2017,

-           Classe 2: 8.2 en 2018 contre 7,8 en 2017,

-           Handicaps : 12,6 en 2018 contre 12,5 en 2017,

-           Listeds : 8 en 2018 contre 8,3 en 2017,

-           Groupes : 8,1 en 2018 contre 8,6 en 2017,

Nombre de courses  à moins de huit partants : 413 en 2018, contre 387 en 2017. Manifestement les mesures proposées n’ont pas atteint les objectifs prévus. Rappelons que 80 % des chevaux ont des valeurs inférieures à 36. Rappelons également que les courses qui s’adressent à ces chevaux – handicaps et réclamers – ne représentent que 56 % des courses. Dans la situation économique actuelle, et selon toute logique, on se doit de faire un rééquilibrage en faveur des courses qui génèrent du bénéfice. Trop de courses de niveau intermédiaire (Classe 1, Classe 2, B, D) et qui n’ont pas d’intérêt pour la sélection provoquent un déficit de plus en plus pesant (voir tableau). Dans ce contexte, le projet de création d’une nouvelle catégorie (Classe 3) ne ferait qu’aggraver la situation financière du galop. De la même manière, la proposition de répartition des allocations sur les huit premiers uniquement dans les Classes 1 et Classes 2 n’est pas acceptable. Cette mesure, si elle est mise en place, doit s’appliquer à toutes les catégories de courses, hors Listeds et Groupes. Sans faire ce que certains voudraient appeler de  "l’assistanat", il importe de ne favoriser aucune catégorie plus qu’une autre.

Nos propositions sont les suivantes :

-           réduction du nombre de Classe 1 et Classe 2,

-           remplacement par une seule catégorie de course : "pour chevaux n’ayant pas gagné une couse, ni été dans les 3 premiers d’un Groupe",

-           maidens petite province (Évreux...) avec une allocation de 14.000 € : "pour chevaux n’ayant ni gagné ni été dans les trois premiers d’une course de dotation de 21.000 €",

-           handicaps pour 2ans : augmentation de leur nombre en remplacement de certaines Classes 1 et Classes 2 inutiles et faibles en partants,

-           augmentation des gros handicaps avec des allocations attractives (70.000 € au gagnant) afin d’en avoir un par mois et par catégorie de distance,

-           répartition en huit places des allocations en plat dans toutes les courses hors Listed et Groupes,

-           les Listeds doivent être fermées aux chevaux ayant gagné une Listed dans les 12 derniers mois,

-           réduction importante des courses à conditions pour chevaux de 4ans et plus : s’ils sont bons – valeur supérieure à 42 –, ils doivent courir des Listeds, même pour une rentrée, sinon ils ont les handicaps support d’événements ou les gros handicaps. L’objectif visé par nos propositions est bien évidemment d’assurer un financement pérenne au bénéfice de l’Institution.

Le tableau ci-dessous donnera un aperçu du coût de ces courses, il s’agit d’une marge brute avant coût de l’entretien des hippodromes et coûts de fonctionnement de France Galop et de l’institution. On peut légitimement estimer que ces courses vont couter à France Galop plus de 20 millions d’euros en fin d’année du fait de l’arrivée des courses de 2ans et du nombre important de groupes et Listed au deuxième semestre.

MARGE BRUTE DES CLASSES 1, CLASSES 2,  LISTEDS & GROUPES AU 01/07/2018

Catégorie Partants Enjeux nets Allocations distribuées Marge brute
Classe 1 – 2ans 7,7 103,6 204,3 -100,7
Classe 2 – 2ans 6,3 272,9 469,6 -197,7
Classe 1 – 3ans 7,2 1 433,70 2 348,30 -914,6
Classe 2 – 3ans 7,9 2 081,20 2 739,00 -657,8
Listeds 3ans 7,2 782,5 2 141,50 -1 358,90
Groupes 3ans 8,6 3 852,80 6 778,10 -2 925,30
Listeds 4ans & plus 8 769,9 1 456,90 -687
Groupes 4ans & plus 7,8 594 2 728,80 -2 134,80
TOTAL 9 890,60 18 866,50 -8 976,80