QATAR CUP - PRIX DRAGON (Gr1 PA) - Yazeed prend sa revanche en préambule d’une grande édition de la Qatar Arabian World Cup

16.09.2018

QATAR CUP - PRIX DRAGON (Gr1 PA) - Yazeed prend sa revanche en préambule d’une grande édition de la Qatar Arabian World Cup

PARISLONGHAMP, DIMANCHE

Battu à deux reprises cet hiver, à Doha, par Gazwan (Amer), Yazeed (Munjiz) a pris une éclatante revanche ce dimanche. Dans la Qatar Cup - Prix Dragon (Gr1 PA), il est venu coiffer Shahm (Mahabb) sur le poteau, sous la monte une nouvelle fois inspirée d’Olivier Peslier. Gazwan termine troisième à neuf longueurs des deux premiers. Il effectuait sa rentrée et va devoir monter sur cette course pour défendre son titre début octobre, dans la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA).

Une monte au millimètre. Aaley Al Magam (Amer) a fait son travail de leader pour l’écurie Al Shahania, assurant le train de l’épreuve, suivi par ses compagnons d’entraînement Reda (Burning Sand) et Gazwan. Yazeed attendait un peu plus loin côté corde, avec Zikreet (Dahess) sur son extérieur, alors que Tayf (Amer) fermait la marche. Dans la ligne droite, Shahm a attaqué le premier. Il a rapidement pris quelques longueurs d’avance. Mais Yazeed, dans son sillage, avait beaucoup de ressources. Olivier Peslier a attendu avant de lancer son partenaire qui a refait son retard et est venu prendre le meilleur tout à la fin ! Du grand art ! Gazwan a conservé de peu la troisième place aux dépens de Tayf.

Il n’était pas à 100 %. Alban de Mieulle a déclaré au sujet du représentant de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani : « Je pense qu'en vieillissant, les bons chevaux arabes peuvent s'améliorer. Comme le bon vin, il faut les attendre. Nous ne l'avons pas couru cet été pour arriver sur cette course préparatoire. Je suis étonné par le deuxième. Il court très bien et ce sera un sérieux challenge que de l'affronter à nouveau dans la grande course. Mon pensionnaire a encore de la marge. Cet après-midi, il n'est pas à 100 % et avait besoin de cette course. Nous n'avons aucun cheval pour aller avec lui le matin. Nous sommes obligés de le faire travailler avec des pur-sang anglais. »

Shahm, en espérant un peu de pluie. Il a fallu un grand Yazeed et un jockey inspiré pour battre Shahm. Manager de Yas Horse Racing Management, Thierry Delègue a déclaré : « Nous sommes très contents de Shahm. Il avait déjà très bien couru au printemps, préalablement à un temps de repos. À Deauville, il était loin d'être à 100 %. Nous l'avons travaillé gentiment, il a une marge de progression mais nous avons conscience que les autres sont dans le même cas. Peut-être un terrain un petit peu plus assoupli lui aurait-il été favorable. Toutefois, va-t-il pleuvoir d'ici le weekend de l'Arc, on ne sait pas ! »

Gazwan et la méthode Smart. Comme souvent, Gazwan est battu dans la préparatoire, ce qui ne l’a pas empêché de remporter bien des grandes échéances. Julian Smart nous a dit : « Il avait certainement besoin de courir. Yazeed est un très bon cheval, tout comme l'est Shahm. Gazwan court constamment au niveau Gr1 et, entre Doha et les courses européennes, je lui ai peut-être donné un peu trop de vacances ! Le matin, il travaille bien, et il y a trois semaines entre cette course et la World Cup. Il va progresser encore. » 

Une édition 2018 de la Qatar Arabian World Cup qui promet. Julian Smart nous a donné des nouvelles d’Ebraz (Amer), qui sera un autre de ses atouts dans la grande course : « Il va très bien. Je n'ai pas voulu courir quatre chevaux aujourd'hui, c'est pour cela qu'il n'est pas au départ. L'an dernier, il avait couru la préparatoire et était battu de peu dans le Gr1. Je crois que les deux épreuves étaient trop rapprochées pour lui et que cela a peut-être été une erreur de le courir dans les deux. » Au sujet de la Qatar Arabian World Cup 2018, il a précisé : « Je crois que nous aurons une édition très relevée, avec le cheval saoudien, Tallaab Al Khalediah (Jalood Al Khalidiah), les chevaux de ce Prix Dragon, mais aussi le pensionnaire de Charles Gourdain, Rodess du Loup (Dahess), qui a gagné hier le Derby anglais des pur-sang arabes. Ce sera peut-être l'une des meilleures éditions de ce Gr1. »

Un des plus beaux pedigrees au monde. Yazeed, un produit du remarquable Munjiz (Kesberoy), est issu de l’élevage du cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani. Il a grandi au haras du Grand Courgeon. Sa mère, Al Dahma (Amer), est lauréate de 25 courses de 3ans à 8ans. Elle a notamment remporté la Coupe d’Europe des Chevaux Arabes (Gr1 PA) à trois reprises, le French Arabian Breeders’ Cup Mile (Gr1 PA), l’Emir’s Sword (Gr1 PA) à deux reprises, le Qatar International Trophy à quatre reprises, le Cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani Trophy, le Qatar National Trophy Day, à Doha, deux fois, les Dubai International Stakes, la President Cup et le Malazgirt Trophy (Grs1 PA). Après Yazeed, Al Dahma a produit Marid (TM Fred Texas), très bon lauréat de l’Al Rayyan Cup - Prix Kesberoy (Gr1 PA). Général (Amer), le propre frère d’Al Dahma, officie au haras du Grand Courgeon. Ce champion a gagné deux fois la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA).

 

 

 

Saint Laurent

 

 

Kesberoy

 

 

 

 

Keiba

 

Munjiz

 

 

 

 

 

ZT Ali Bab

 

 

Unchainedd Melody

 

 

 

 

Blu Bint Haleema

YAZEED (M5)

 

 

 

 

 

 

Wafi

 

 

Amer

 

 

 

 

Bushra

 

Al Dahma

 

 

 

 

 

Manganate

 

 

Al Hanoof

 

 

 

 

Pesennaia


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’07’’76

1.000m à 600m : 25’’30

600m à 400m : 12’’98

400m à 200m : 12’’59

200m à l’arrivée : 12’’97

Temps total : 2’11’’60