Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) - John Gosden, Cracksman et la pluie

Courses / 28.09.2018

Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) - John Gosden, Cracksman et la pluie

Courra, courra pas ? John Gosden a les yeux tournés vers les cieux… Cracksman aura besoin de pluie, de beaucoup de pluie, pour gagner le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Pour l’instant, les dieux de la météo ont plutôt dans leurs bonnes grâces son voisin de Newmarket, William Haggas, qui ne veut absolument pas d’eau pour sa pouliche Sea of Class (Sea the Stars), laquelle pourrait être supplémentée mercredi matin dans le Gr1.

On ne peut pas tout avoir. À ce stade, il paraît improbable d’avoir et Cracksman et Sea of Class au départ de l’Arc. La participation d’Enable (Nathaniel) ne semble pas remise en question, malgré les interrogations de John Gosden sur la qualité de la piste de ParisLongchamp… Cracksman pourrait avoir une bien meilleure option dans les Qipco Champion Stakes (Gr1), qu’il a remportés l’an dernier en terrain très assoupli. John Gosden n’a pas donné de "non" définitif quant à la participation de Cracksman dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. En attendant, les bookmakers y croient de moins en moins. Cracksman est désormais quatrième favori du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, étant passé derrière Waldgeist (Galileo).

Les dieux de la météo sont capricieux et John Gosden peut attendre le dernier moment pour prendre une décision… Le tout dernier moment, même. Si l’on en croit notre confrère de Racing UK Geoffrey Riddle, l’entraîneur n’exclurait pas d’amener le cheval en France et de marcher sur la piste le dimanche avant de prendre une décision. William Haggas ne peut pas se payer le luxe d’attendre… Il sera mardi à ParisLongchamp pour inspecter la piste et décider, avec Mme Tsui, de dépenser éventuellement 120.000 € pour supplémenter Sea of Class. S’il franchit ce pas, il ne lui restera plus qu’à croiser les doigts pour que le soleil continue de briller jusqu’à dimanche…