QATAR PRIX DU PIN (GR3) - Tornibush, un premier but dans les Groupes pour Philippe Decouz, Antoine Griezmann et l’écurie Seyssel

Courses / 16.09.2018

QATAR PRIX DU PIN (GR3) - Tornibush, un premier but dans les Groupes pour Philippe Decouz, Antoine Griezmann et l’écurie Seyssel

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Tornibush (Dream Ahead) est l’un des chevaux les plus médiatiques à l’entraînement en France. Si ce n’est le plus médiatique. Pourquoi ? Parce qu’il appartient (en partie) à l’attaquant de l’équipe de France et de l’Atlético de Madrid Antoine Griezmann. Jusqu’à présent, il était souvent présenté comme le cheval de ce dernier. Mais il s’est "fait un nom" en gagnant nettement le Qatar Prix du Pin (Gr3), offrant un premier Groupe à Antoine Griezmann avec le premier cheval qu’il a acheté, ainsi qu’à son entraîneur, Philippe Decouz. Celui-ci a su ménager Tornibush quand il le fallait pour lui faire monter les marches en progression. À ParisLongchamp, il a été récompensé de sa sagesse. Tornibush et son entourage peuvent maintenant rêver aux Grs1 en France et à l’étranger.

Une très belle monte d’Olivier Peslier. Olivier Peslier a encore une fois monté une course dont il a le secret. Tornibush est bien parti et a galopé en troisième position, filant Zalamea (Lope de Vega) qui l’a emmené assez loin. Déboîtant à 300m du but, il a cherché appui sur Zalamea mais, une fois bien équilibré, il s’est assuré l’avantage dans les cent derniers mètres pour l’emporter sûrement. Gêné à Baden-Baden par Filip Minarik dans un Gr2, Tornibush n’avait pu fournir sa valeur, finissant quatrième après avoir été enfermé. Son entourage a donc décidé de le courir à 17 jours car il n’avait pas pris dur en Allemagne, et il a eu raison. La joie d’Olivier Peslier au passage du poteau était légitime car il a ainsi pris sa revanche sur le sort.

Le sentiment du devoir accompli. Félicité aux écuries par Stéphane Wattel et François Boulard, deux de ses anciens employeurs, Philippe Decouz a pris le temps de doucher son cheval avant de répondre à nos questions. Dans la joie et la sérénité : « C'est ma première victoire de Groupe et cela fait sept ans que je suis installé. Nous avions tutoyé les belles courses. Dans le Prix Djebel (Gr3) de Charm Spirit, nous avions fini troisièmes avec Imperiator, lequel avait remporté une course principale. Avec Do Ré Mi Fa Sol, nous avions gagné une Listed après qu'elle avait fini troisième du Prix de Malleret (Gr2). Et aujourd'hui, ça y est, nous avons gagné notre premier Groupe. C'est un sentiment du travail bien fait, par tout le monde, du haras au cavalier du matin. Olivier [Peslier, ndlr] a monté une superbe course. En Allemagne, le cheval avait été scratché. C'est comme s'il n'avait pas couru. Nous l'avions engagé auparavant dans le Prix du Pin, au cas où nous n'irions pas en Allemagne. y Le Qatar Prix de la Forêt (Gr1) est envisageable. Mais c'est un cheval qui devrait bien voyager, donc toutes les options sont ouvertes. Je dois rappeler Antoine [Griezmann, ndlr]. Il a suivi la course, il était très excité, j'ai échangé avec lui avant la course et je dois le rappeler pour débriefer. »

Le moment de savourer. Premier propriétaire de Tornibush, Arnaud de Seyssel a cédé à Antoine Griezmann la moitié du cheval, qui porte depuis plusieurs courses les couleurs du célèbre footballer. Il nous a dit : « Nous avions souffert à Baden-Baden et aujourd’hui il a eu une belle course grâce à Olivier Peslier. Il faut aussi rendre hommage aux personnes qui travaillent les chevaux le matin. C’est du travail qui se compte en mois, si ce n’est en années ! La victoire de Tornibush n’est pas une surprise parce qu’à Baden-Baden, nous avons vu qu’il avait le niveau. Malheureusement, il y a eu des faits de course qui ont influé sur le résultat. Le cheval était sur la montante. Nous allons déjà savourer cette victoire et nous en discuterons tous ensemble pour la suite. »

Une formule qui marche. Philippe Decouz, la vente d’octobre, la casaque Seyssel et le haras de la Pérelle… c’est une formule qui fonctionne. C’est en effet en octobre à Deauville que l’entraîneur a déniché Tornibush (Dream Ahead). C’est aussi en octobre à Arqana que Philippe Decouz a acquis Fight Hero (Footstepsinthesand) alias Imperiator. Lui aussi élevé par le haras de la Pérelle, il s’est classé deuxième du Keeneland Korea Sprint (Gr1), sur le sable de Séoul. Il a couru en France sous les couleurs d’Arnaud de Seyssel. C’est sous le nom d’Imperiator qu’il s’était classé proche troisième du Prix Djebel (Gr3) de Charm Spirit, après avoir remporté le Prix Montenica (L), devant Suédois (Le Havre). Exporté à Hongkong, Fight Hero est devenu un très bon cheval de handicap, avec notamment quatre victoires à Sha Tin.

Un nouveau Groupe pour Chazey-sur-Ain. Quelques mois après la victoire de Wildriver (Willywell) dans les Prix Alain du Breil (Gr1) et de Pépinvast (Gr3), le centre d’entraînement de Chazey-sur-Ain a signé un nouveau succès de Groupe grâce à Tornibush, cette fois en plat.

Spaday prouve qu’elle est une pouliche de Groupe. Longtemps attentiste dans la seconde moitié du peloton, Spaday (Exceed and Excel) a terminé vite pour s’assurer la deuxième place dans les cent derniers mètres, ce qui a fait dire à son entraîneur, Carlos Laffon-Parias : « L'autre jour, elle n'avait pas eu la place. Le fait qu'il n'y ait pas de rythme n'aide pas non plus. Elle a montré qu'elle était une pouliche qui pouvait monter de niveau. Elle n'avait pas couru depuis deux mois et demi. L'objectif était donc qu'elle n'ait pas une course trop dure. Ici elle s'accroche pour la deuxième place. C'est important pour sa carrière de poulinière. Elle est gagnante de Listed et placée de Groupe. Il faut maintenant réfléchir à la suite, le programme sur 1.400m n'est pas facile. Elle a une Listed à venir et éventuellement la Forêt, on verra. »

Inns of Court ** troisième malgré son mauvais numéro de corde. Inns of Court ** (Invincible Spirit) avait le numéro 10 dans les stalles de départ, ce qui l’a contraint lui aussi à galoper parmi les derniers. Malgré cela, il a terminé vite pour accrocher la troisième place devant Zalamea, courageux, et Cœur de Beauté (Dabirsim). Représentante de Godolphin, Lisa-Jane Graffard nous a dit : « Inns of Court court très bien. Il rendait du poids et avait un mauvais numéro de corde, ce qui l'a pénalisé. Monsieur Fabre décidera de la suite mais je suppose que le Qatar Prix de la Forêt est une possibilité. Cependant, il faudra surveiller le terrain car une piste assouplie ne lui plaira probablement pas. » Rosa Impérial (Pivotal) s’est accidentée dans la ligne droite et a dû être arrêtée.

Pedigree : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/TORNIBUSH.pdf

Le neveu de Vadamos. Élevé par le haras de la Pérelle, Tornibush a été vendu 22.000 € par ce dernier. C’est Philippe Decouz qui s’en était porté acquéreur à la vente de yearlings Arqana, en octobre 2015. Tornibush est un fils de Dream Ahead et de Celenza (Dansili), gagnante de deux courses. Il s’agit d’une famille Lagardère devenue Aga Khan, celle de Célèbre Vadala (Peintre Célèbre), deuxième mère de Tornibush. Célèbre Vadala a gagné le Prix Mélisande (L). Elle a donné Vadamos (Monsun), lauréat du Qatar Prix du Moulin de Longchamp (Gr1) entre autres. Troisième mère de Tornibush, Vadlamixa (Linamix) a remporté le Prix de Lieurey (L à l’époque). Au haras, elle a produit Valixir (Trempolino), vainqueur des Queen Anne Stakes et du Prix d’Ispahan et troisième du Prix du Jockey Club (Grs1), Vadaza (Zafonic), d’où Vadawina (Unfuwain), Vadapolina (Trempolino), Vadsalina (Sagacity) et Vazira (Sea the Stars) …

 

 

 

Warning

 

 

Diktat

 

 

 

 

Arvola

 

Dream Ahead

 

 

 

 

 

Cadeaux Généreux

 

 

Land of Dreams

 

 

 

 

Sahara Star

TORNIBUSH (M4)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Dansili

 

 

 

 

Hasili

 

Celenza

 

 

 

 

 

Peintre Célèbre

 

 

Célèbre Vadala

 

 

 

 

Vadlamixa


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : TNC

1.000m à 600m : TNC

600m à 400m : TNC

400m à 200m : TNC

200m à l’arrivée : TNC

Temps total : 1’18’’93