QATAR PRIX NIEL (GR2) - Brundtland, quand le talent compense l’inexpérience

Courses / 16.09.2018

QATAR PRIX NIEL (GR2) - Brundtland, quand le talent compense l’inexpérience

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Pour la troisième sortie de sa carrière, Brundtland (Dubawi) s’est imposé de bout en bout dans le Qatar Prix Niel (Gr2). Invaincu en trois sorties, le profil de ce 3ans est atypique. Avant ce dimanche, il restait sur une victoire dans le Grand Prix de Clairefontaine (L), ce succès normand faisant suite à dix mois d’absence. En descendant de cheval, son jockey, James Doyle, fut logiquement interrogé sur la possibilité de le revoir dans trois semaines, dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). La réponse du pilote britannique fut très claire : « Le cheval doit encore progresser au niveau mental. J'ai monté Poet's Word (Poet’s Voice) et Sea of Class (Sea the Stars). Et je pense que le Prix de l'Arc de Triomphe serait, à ce stade, certainement un peu trop dur pour lui. La décision revient au cheikh Mohammed et à Charlie Appleby. » Charlie Appleby connaît une réussite insolente cette année en France : vingt-huit courses, onze victoires dont cinq Groupes !

Une épreuve peu rythmée. Brundtland a assurément du talent. Mais il a aussi bénéficié d’une épreuve menée à un rythme peu soutenu. Le poulain a déroulé en tête, dans son action, avec Hunting Horn (Camelot) et Louis d’Or (Intello) à ses trousses. À l’entrée de la ligne droite, Hunting Horn est venu attaquer l’animateur. En luttant longuement, ces deux chevaux ont créé la différence, mais l’assaillant n’a fait que pousser le futur lauréat qui a conservé jusqu’au bout une courte avance. Le pensionnaire d’Aidan O’Brien termine donc proche deuxième. Neufbosc (Mastercraftsman) avait beaucoup de retard à mi-ligne droite. Il termine bien en se classant troisième, à une longueur et demie des deux premiers.

Brundtland rattrape le temps perdu. Le lauréat n’est pas engagé dans l’Arc mais il l’est dans le Qatar Prix Chaudenay. Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, a déclaré : « C’est un cheval qui progresse beaucoup, mentalement comme physiquement. Nous n’avons pas vu le même poulain qu’à Clairefontaine. Il a grandi et changé dans son mental depuis sa rentrée. Mais il a encore des progrès à faire. La suite de son programme va dépendre de la discussion à venir entre le cheikh Mohammed Al Maktoum et Charlie Appleby. Il fera un bon 4ans sur la distance. Brundtland a toujours eu de la qualité. »

La porte de l’Arc n’est pas encore close pour Hunting Horn. Sixième du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1), Hunting Horn a ensuite remporté les Hampton Court Stakes (Gr3) dans un superbe style, à Royal Ascot. Troisième des Belmont Derby Invitational Stakes (Gr1), il a ensuite joué de malchance dans les Secretariat Stakes (Gr1), sa dernière sortie en date.

Mathieu Legars représentait Coolmore lors de cette réunion dominicale. Il nous a confié : « Il court bien, il n'y a pas grand-chose à dire. Le rythme n’était pas très rapide, c'est pourquoi Wayne Lordan a avancé. Ils se sont battus durant les 400 derniers mètres. Évidemment, l'Arc est une option possible. Mais il faut voir avec les autres chevaux de l'équipe. L'entraîneur décidera dans les prochains jours. »

Neufbosc toujours en route vers l’Arc. Si les deux premiers semblaient hors de portée pour Neufbosc, il faut noter que Cristian Demuro a beaucoup respecté son partenaire. Lors de sa sortie précédente, il s’était classé deuxième du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) derrière Kew Gardens (Galileo), lauréat du St Leger (Gr1) ce samedi à Doncaster, dans un très bon style. Pia Brandt, l’entraîneur de Neufbosc, nous a expliqué : « Le rythme n'a pas été assez rapide pour Neufbosc. Il a regagné des longueurs pour finir troisième, sans avoir une course dure. Il n'a presque pas reçu de coup de cravache. Il n'y avait pas besoin d'avoir une course dure avant l'Arc. Je reste confiante pour l'Arc, qui est son objectif de l'année. »

Les Dubawi qui tiennent. Élevé par James Hanly, Brundtland est un fils de Dubawi (Dubai Millenium). Au départ, beaucoup voyaient en lui un petit étalon, dont les premières générations furent boudées aux ventes. Mais le sire de Darley est devenu un grand reproducteur et il approche à grands pas des 250 black types. Sa troisième place dans le Derby fut acquise sur sa classe. Et pour cause, le cheval ne tenait pas 2.400m. Parmi ses cinq meilleurs produits, trois sont issus de pères de mères ayant brillé sur la distance de 2.400m : Al Kazeem (mère par Darshaan), Dartmouth (mère par Galileo) et Journey

(mère par Montjeu). C’est aussi le cas de Brundtland, dont la mère est issue d'Hurricane Run (Prix de l'Arc de Triomphe, Derby d’Irlande et King George VI & Queen Elizabeth Diamond Stakes, Grs1).

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/BRUNDTLAND-1.pdf

Le fils d’une placée des Minstrel Stakes. La mère de Brundtland, Future Generation (Hurricane Run), dont il est le premier produit vu en piste, a remporté les Desmond Stakes (Gr3). Elle avait par ailleurs décroché une deuxième place des Minstrel Stakes (Gr3, 1.400m) et s'était classée quatrième dans les Matriarch Stakes (Gr1). La deuxième mère, par l’améliorateur Indian Ridge (Ahonoora), a produit deux autres black types, Rasmeyaa (New Approach), troisième des Coolmore Stud Fairy Bridge Stakes et des Flame of Tara EBF Stakes (Ls), ainsi que Dancing Breeze (New Approach), troisième des EBF Dick Hern Stakes et des Coral Distaff Stakes (Ls). La troisième mère est Persian Secret (Persian Heights), lauréate du Prix La Sorellina (L). Au haras, elle a notamment donné Seba (Alzao), lauréate des Chesham Stakes (L) et troisième des Mother Goose Stakes (Gr1), ainsi que Do the Honours (Highest Honor), lauréate du Prix de Meautry (Gr3). C’est aussi la famille de l’étalon Verglas (Highest Honor).

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Dubai Millenium

 

 

 

 

Colorado Dancer

 

Dubawi

 

 

 

 

 

Deploy

 

 

Zomaradah

 

 

 

 

Jawaher

BRUNDTLAND (M3)

 

 

 

 

 

 

Montjeu

 

 

Hurricane Run

 

 

 

 

Hold On

 

Future Generation

 

 

 

 

 

Indian Ridge

 

 

Posterity

 

 

 

 

Persian Secret


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : TNC

1.000m à 600m : TNC

600m à 200m : TNC

200m à l’arrivée : TNC

Temps total : 2’31’’55