QATAR PRIX VERMEILLE (GR1) - Kitesurf frôle le record

Courses / 16.09.2018

QATAR PRIX VERMEILLE (GR1) - Kitesurf frôle le record

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Oui, l’édition du Qatar Prix Vermeille 2018 aurait eu plus d’éclat avec la présence de Lah Ti Dar (Dubawi), mais Kitesurf (Dubawi) n’y est pour rien ! Et la pouliche de Godolphin a bien failli entrer dans l’histoire. Elle a réalisé une fin de course époustouflante, et le chrono est sans appel : Kitesurf a parcouru les 2.400m en 2’26’’39, soit 39 centièmes de seconde de plus, seulement, que la championne Zarkava ** (Zamindar) en 2008. Cette dernière détient le record de l’épreuve, et Kitesurf a donc frôlé l’exploit. À dix ans d’intervalle, l’état du terrain était le même…

Un rythme très élevé durant tout le parcours. La course est allée vite, très vite. Bye Bye Baby (Galileo) s’est élancée en tête, Son Macia (Soldier Hollow) galopant à son extérieur. La pouliche de Ballydoyle a imprimé un train soutenu, à tel point que Kitesurf, partie benoîtement, semblait avoir du mal à suivre le rythme dans la ligne opposée. Elle a ainsi longtemps galopé en dernière position, son jockey la cadençant régulièrement afin de ne pas perdre le contact avec le peloton. Sollicitée au début de la ligne droite, Kitesurf a accéléré en dehors, à 400m du but. Elle a refait un terrain considérable pour aller chercher Magic Wand (Galileo), qui semblait avoir fait le trou à la corde. La pouliche de Coolmore échoue d’une tête pour la victoire, tandis que Zarkamiya ** (Frankel) complète le podium à deux longueurs et demie des deux premières. Worth Waiting (Bated Breath) conclut quatrième, précédant Bye Bye Baby qui a coincé à 300m de l’arrivée.

Une jument froide à la pointe de vitesse redoutable. Kitesurf a définitivement fait un "truc", quel que soit le niveau de ses adversaires. La ligne droite qu’elle a réalisée n’est pas sans rappeler celle de l’indétrônable Zarkava **, même si elle est loin d’avoir l’étoffe de la championne de Son Altesse l’Aga Khan. Lors de l’édition 2008, Zarkava était encore en dernière position à 450m du but, et elle avait placé une accélération foudroyante en dehors pour venir crucifier Dar Re Mi (Singspiel) à quelques mètres du poteau. Kitesurf a gagné avec moins d’écart, mais le style y était. Elle remporte donc un quatrième succès de Groupe et une première victoire au plus haut niveau. La pensionnaire d’André Fabre venait de remporter par trois longueurs et demie le Darley Prix de Pomone (Gr2). Non seulement elle possède une très belle pointe de vitesse, mais elle est aussi d’une régularité admirable. Kitesurf a toujours fait l’arrivée en treize sorties, si on fait exception de sa dixième place dans le Prix de Diane Longines (Gr1).

Lisa-Jane Graffard, représentante de Godolphin en France, était très émue au retour de la lauréate. Elle nous a confié : « Nous sommes passés par toutes les émotions durant la course ! Cette victoire est vraiment méritée pour tout l’entourage de la jument. Je suis vraiment ravie. Mickaël Barzalona nous a dit qu’elle s’était montrée vraiment froide en début de parcours. C’est une vraie Dubawi : cela fait trois ans de suite que ses produits remportent le Vermeille. Je pense que c’est une course pour lui (rires) ! Kitesurf a mis du temps à se mettre en route aujourd’hui. Ils sont allés très vite, d’ailleurs le temps est très bon. Mais son jockey n’a pas paniqué et cela s’est bien terminé. Nous allons attendre avant de décider de la suite de son programme, car le Vermeille était vraiment son objectif. Elle a beaucoup d’options et elles restent toutes ouvertes, mais pour l’instant, nous profitons de ce succès ! » Kitesurf est engagée dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et le Prix de l’Opéra Longines (Grs1) le 7 octobre, ainsi que dans les British Champion Fillies & Mares Stakes (Gr1), le 20 octobre.

Changement de tactique pour Magic Wand. Cinquième des Yorkshire Oaks (Gr1) en dernier lieu, Magic Wand est passée tout près d’un premier succès au plus haut niveau pour ses débuts sur notre sol. Elle avait déjà remporté deux courses black types en Angleterre, s’imposant notamment dans les Ribblesdale Stakes (Gr2) devant Wild Illusion (Dubawi). Cette dernière a ensuite gagné les Qatar Nassau Stakes (Gr1). Magic Wand avait également remporté les Arkle Finance Cheshire Oaks (L) devant Forever Together (Galileo), laquelle a depuis triomphé dans les Investec Oaks (Gr1). Les lignes étaient donc bonnes pour Magic Wand, qui ne devrait pas tarder à gagner son Gr1 tôt ou tard.

Matthieu Legars, représentant Coolmore, nous a dit : « Elle court très bien. Il n'y a rien à dire. La gagnante est très bonne et Magic Wand s'est donnée jusqu'au bout. Elle est battue sur le poteau. Elle avait été impressionnante à Royal Ascot. Quatre-vingt-dix pour cent de nos chevaux à Ballydoyle sont tombés malades durant l'été, principalement au mois de juillet. Mais certains ont mis du temps à revenir. C'est en les regardant courir que nous voyions s'ils étaient atteints ou non. Aujourd'hui, nous avons aussi fait courir Magic Wand différemment, en patientant plus. Toutes les options sont ouvertes : 2.000m ou 2.400m, France ou Angleterre. » Magic Wand est engagée dans le Prix de l’Opéra Longines (Gr1) le 7 octobre, mais aussi dans les Qipco Champions Stakes et les Qipco British Champion Fillies & Mares Stakes (Gr1), le 20 octobre.

Zarkamiya sous son meilleur jour. Gagnante sur ce même parcours du Prix de Thiberville (L), Zarkamiya venait de conclure troisième du Prix Minerve (Gr3) à quatre longueurs et demie de la lauréate, Worth Waiting, qu’elle retrouvait ce dimanche. Après avoir évolué en avant-dernière position durant le parcours, la pouliche de Son Altesse l’Aga Khan a eu un beau passage à mi-ligne droite, faisant même illusion pour la victoire pendant un instant. Mais elle n’a rien pu faire contre le rush final des deux premières.

Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a dit : « Une troisième place dans ce Gr1 après ce qu’a fait sa mère, je signe tous les jours ! Nous avions conscience qu'elle était à son meilleur niveau pour cette course. Nous avons voulu tenter notre chance malgré sa course en demi-teinte à Deauville. Elle confirme son bon travail du matin. Nous allons attendre de voir l'état du terrain avant de décider de son programme. Tout dépendra de cela. » Zarkamiya est engagée dans le Prix de Royallieu (Gr2) et dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Worth Waiting devrait être mieux sur plus court. Gagnante du Prix Minerve (Gr3) en dernier lieu, Worth Waiting restait sur quatre succès consécutifs. Elle a eu un bon parcours ce dimanche, patientant en troisième position à la corde, dans le sillage de l’animatrice. Elle a ensuite plongé dans l’open-stretch lors de l’emballage final, mais elle a soudainement baissé de pied à 200m du poteau.

Son entraîneur, David Lanigan, nous a déclaré : « Il n’y a aucune excuse, son jockey l'a parfaitement montée. Le terrain lui convenait. À Deauville, lors de sa victoire dans le Prix Minerve, la course s'était jouée sur un sprint. Aujourd’hui, il y avait beaucoup plus de rythme. Nous connaissons mieux ses aptitudes au fil des courses. Étant donné qu’elle est par Bated Breath, on pouvait se demander si la distance de 2.000m n'était pas préférable pour elle. Et après ce Prix Vermeille, nous pourrions effectivement la raccourcir. C'est une pouliche pour l'avenir, il faudra la suivre l'an prochain. Je ne sais pas encore quelle sera prochaine sortie. »

Lien pedigree : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Kitesurf-2.pdf

La première gagnante de Groupe issue du croisement Dubawi sur Danehill Dancer. Kitesurf est la première gagnante de Groupe de Dubawi (Dubai Millenium) avec une poulinière par Danehill Dancer. Sa tenue provient du côté maternel. Elle est en effet issue de Shimmering Surf (Danehill Dancer), achetée par David Redvers à Tattersalls, pour 54.000 Gns, en octobre 2008. Cette dernière a remporté deux courses, dont les Pinnacle Stakes (Gr3) sur 2.400m, et a pris la deuxième place du Prix de Pomone (Gr2). Kitesurf est le premier produit de sa mère. Elle a été élevée par l’ancien entraîneur Peter Winkworth, mais n’est pas passée en vente. C’est donc à l’amiable qu’elle a rejoint les rangs de Godolphin. Peter Winkworth avait déjà élevé un gagnant de Groupe en France avec Fire Ship (Prix Quincey 2013). La deuxième mère, Sun on the Sea (Bering), est aussi gagnante black type.

Une famille de femelles qui réussissent en France. Envoyer Kitesurf en France était tout à fait logique. Sa mère était placée de Groupe dans l’Hexagone, tout comme sa troisième mère, Shimmer (Green Dancer), deuxième du Prix de Psyché (Gr3), sa quatrième mère, Radiance (Blakeney), lauréate du Prix Corrida à Saint-Cloud (Gr3 à l’époque), et même sa cinquième mère, Sybarite (Royal Record), gagnante du Prix de Royallieu (Gr3). Il s’agit d’une vielle souche McAlpine.

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Dubai Millenium

 

 

 

 

Colorado Dancer

 

Dubawi

 

 

 

 

 

Deploy

 

 

Zomaradah

 

 

 

 

Jawaher

KITESURF (F4)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Danehill Dancer

 

 

 

 

Mira Adonde

 

Shimmering Surf

 

 

 

 

 

Bering

 

 

Sun on the Sea

 

 

 

 

Shimmer


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : TNC

1.000m à 600m : TNC

600m à 400m : TNC

400m à 200m : TNC

200m à l’arrivée : TNC

Temps total : 2’26’’39