Quatorze ans après, Quorto attaque Ballydoyle

International / 15.09.2018

Quatorze ans après, Quorto attaque Ballydoyle

17 H 15 • THE CURRAGH (IRE) • GOFFS VINCENT O’BRIEN NATIONAL STAKES (GR1)

Aidan O’Brien a gagné onze fois les Vincent O’Brien National Stakes (Gr1) en vingt-deux saisons à Ballydoyle. Du 50 % ! Les défaites sont arrivées quand un autre entraîneur du pays a sorti un super cheval, comme ce fut le cas de Sinndar (Grand Lodge), ou des premiers Galileo de Jim Bolger (Teofilo et New Approach). En vingt-deux ans, les Anglais comptent deux succès, le plus récent en 2013 avec Toormore (Arakan) et l’autre en 2004 avec Dubawi (Dubai Millennium), le seul lauréat de Godolphin. Quatorze ans après son père, le bleu Quorto attaque Ballydoyle et, comme lui, il débarque en Irlande après un succès dans les Superlative Stakes, qui ont gagné un rang, de Gr3 à Gr2.

Une copie de Dubawi. Le jeune Dubawi avait eu la chance de croiser au Curragh une cuvée assez moyenne de Ballydoyle et il est reparti avec le premier de ses trois Grs1. Quorto ressemble beaucoup à son père et il est encore très bébé. Il a cherché les autres et a galopé un peu contracté à Newmarket avant de se détacher franchement mais les six poulains qu’il a ridiculisés ont aligné zéro victoire. Il a été impressionnant mais il reste un poulain perfectible, tout seul face à un trio de Ballydoyle.

Anthony Van Dyck et son futur. Les 2ans d’Aidan O’Brien ont connu un passage difficile après Royal Ascot. C’est alors que, après des débuts assez moyens, Anthony Van Dyck (Galileo) est sorti de la forêt. Il a ouvert son palmarès à Killarney (qui n’est pas l’académie du galop), il a dominé en solitaire un lot moyen dans les Tyros Stakes (Gr3) et il a ensuite fait son boulot proprement mais sans étincelle dans les Galileo Futurity Stakes (Gr2). Il est plus "pro" que Quorto mais reste difficile à juger.

Land Force après un Morny en demi-teinte. Anthony Van Dyck est accompagné par les deux amis – eux aussi par Galileo – qu’il a devancés il y a trois semaines, Christmas (qui avait fait le leader) et Mohawk. Aidan O’Brien peut aussi compter sur Land Force (No Nay Never), qui a déçu dans le Darley Prix Morny (Gr1) mais possède plus de vitesse. Si la course se transforme en sprint, il est dangereux et papa Aidan n’a pas déclaré Donnacha sur le plus moche du quatuor !

17H15 > THE GOFFS VINCENT O’BRIEN NATIONAL STAKES

Gr1 - Plat - 346.500€ - 1.400m

Pour pur-sang mâles et femelles de 2 ans.

Cheval

Origines

Propriétaire

Entraîneur

Jockey (Corde)

Pds [Val.]

1

ANTHONY VAN DYCK (M2)

Galileo-Believe’n’succeed

Mme J. Magnier

A. P. O’Brien

R. Moore (5)

58,5 [-]

2

CHRISTMAS (M2)

Galileo-Christmas Kid

M. Tabor

A. P. O’Brien

E. McNamara (2)

58,5 [-]

3

HIGHLAND FORTUNE (M2)

Declaration of War-Pan Dulce

P. Chu

J-A. Stack

W. Lee (6)

58,5 [-]

4

LAND FORCE (M2)

No Nay Never-Theann

Mme J. Magnier

A. P. O’Brien

D. O’Brien (3)

58,5 [-]

5

MOHAWK (M2)

Galileo-Empowering

D. Smith

A. P. O’Brien

S. Heffernan (4)

58,5 [-]

6

QUORTO (M2)

Dubawi-Volume

Godolphin

C. Appleby

W. Buick (7)

58,5 [-]

7

WARGRAVE (M2)

Galileo-Scream Blue Murder

Ec. C. Stud

J.-A. Stack

C. D. Hayes (1)

58,5 [-]