Une Enable magistrale bouleverse le scénario de l’Arc

International / 08.09.2018

Une Enable magistrale bouleverse le scénario de l’Arc

KEMPTON (GB), SAMEDI

En quatre foulées, Enable (Nathaniel) a fait sauter la rouille et les toiles d’araignée qu’on lui avait mises sur le dos avant sa rentrée. En s’imposant ce samedi à Kempton dans les September Stakes, elle a bouleversé le scénario du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). La championne n’en pouvait plus de la douce routine de l’écurie, des petits canters avec le fidèle Imran sur son dos. Elle avait hâte de retrouver les hippodromes et la compétition. Plus grande et plus belle que l’an dernier, Enable n’est pourtant pas devenue lourde. Elle a réagi comme Lanfranco Dettori s’y attendait. L’étoile du prince Abdullah laissé transparaître un peu de sueur. Quoi de plus normal pour un cheval qui retrouve les hippodromes après 49 semaines d’absence. Dès le canter, elle avait envie de manger la piste. Elle s’est montrée un peu chaude et Lanfranco lui a donné le temps de se détendre, de retrouver le plaisir de galoper. Enable, qui n’avait pas de leader après le forfait de Weekender (Frankel), a évolué dans un train modéré, devant son rival Crystal Ocean (Sea the Stars). Les September Stakes se sont transformés en un sprint de 600m. La Machine, actionnée par Lanfranco, nous a offert 300m de rêve. Et elle a continué sans faiblir pour rallier le poteau avec trois longueurs et demie d’avance sur Crystal Ocean. Le jockey a commenté cette performance d’un seul mot, envoyé par SMS : « Majestic ».

Une fausse course ? On aurait pu penser cela. Mais le chrono – 2’30”57 sur une surface tout sauf rapide – est bon. Pour évaluer le niveau de sa performance, on peut prendre pour repère la troisième, Cribbs Causeway (Rip van Winkle). Sans rien ajouter aux vingt longueurs et demie validées par le juge, Enable a mérité un rating proche de 126. C’est cinq livres de moins que la plus haute valeur jamais enregistrée depuis la création des P.S.F. en Angleterre. John Gosden, avant de prendre son avion pour Keeneland, a expliqué : « Elle a eu une préparation parfaite à quatre semaines de l’Arc de Triomphe. J’ai tout aimé de sa course. Dans la phase finale, ses foulées n’ont même pas donné à Crystal Ocean l’espoir de pouvoir placer une attaque. Enable était à 80 ou 85 % de sa condition optimale. Elle va progresser d’ici à l’Arc de Triomphe. La pouliche sort de plusieurs mois très frustrants. Car elle aime travailler et courir. »

Une piste lente, une pouliche rapide… Lanfranco Dettori a ajouté : « Un cheval comme Crystal Ocean donne beaucoup de crédibilité à la course. Je savais qu’elle ne pouvait pas être à 100 %. Elle est entraînée par un maestro, John Gosden. Elle est aussi bonne que l’année dernière et tout est parfait en vue de ParisLongchamp. Pour bien juger la course, il faut considérer que le sable était neuf et donc très lent. » Sur cette surface très peu propice à la vitesse, Enable a parcouru les 600 derniers mètres en 35” et les 400 derniers en 22”67. Le pilote italien a foncé ensuite pour monter dans un hélicoptère afin de se rendre à Haydock Park. Un voyage inutile. À cause des conditions météo, il n’a pas eu l’autorisation d’atterrir.

Crystal Ocean plus loin. La supériorité d’Enable a été reconnue par Sir Michael Stoute, qui a regardé la course sous la pluie d’Haydock Park, même si Crystal Ocean portait cinq livres de surcharge. L’entraîneur a dit : « C’est la plus forte qui a gagné, je m’attendais à cela. Mais j’ai préféré courir Crystal Ocean dans cette épreuve, quatre semaines avant l’Arc de Triomphe, plutôt que dans le Foy, à trois semaines de l’échéance. » Interrogé sur la supplémentation de son pensionnaire dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, Sir Michael a répondu : « Nous allons en discuter avec le propriétaire. Mais il y a beaucoup de bonnes courses cet automne : le Canadian International, les Champions Stakes… »

Sa cote a fondu à 2/1. Nous avons dû attendre 49 semaines et 150 secondes pour qu’Enable remettre l’église au centre du village. Le scénario de l’Arc de Triomphe n’est plus le même. Avant la course, Enable était proposée à 5/1 chez quelques bookmakers. Désormais, elle est la favorite, comme elle l’était il y a 49 semaines… juste après son premier succès dans l’Arc. Ce samedi soir, sa cote a fondu à 2/1 et même à 1,5/1 chez certains bookmakers. Tous les autres concurrents sont à la hausse. Sea of Class (Sea the Stars) oscille entre 4 et 5/1. Cracksman (Frankel) est à 8/1 et Lah Ti Dar (Dubawi) à 10/1… Les deux pensionnaires de Sir Michael Stoute, Crystal Ocean et Poet’s Word (Poet’s Voice) sont proposés entre 10 et 14/1.

1re · 15h05 > The September Stakes

Gr3 - Plat - 78.900€ - 2.400m

Pour chevaux de 3 ans et au-dessus.

1re       ENABLE (58) F4

            (Nathaniel & Concentric)

            Pr/K. Abdullah - El/Juddmonte Farms Inc.

            Ent/John Gosden - J/L. Dettori

2e        CRYSTAL OCEAN (61,5) M4

            (Sea the Stars & Crystal Star)

            Pr/Sir E. de Rothschild - El/Southcourt Stud

            Ent/M.-R. Stoute - J/D. Probert

3e        CRIBBS CAUSEWAY (58) F4

            (Rip van Winkle & Bristol Fashion)

            Pr/Nick Bradley Racing 13 - El/M. Nicholas Bradley

            Ent/R. Charlton - J/K. Shoemark

Autre(s) partant(s) dans l’ordre d’arrivée : Peak Princess.

Non-partant : Weekender.

(Turf) Standard. 2’30”57. Écarts : 3 - 16 - 1 1/2.