Christophe Soumillon, de Thunder Snow à Royal Meeting

Courses / 28.10.2018

Christophe Soumillon, de Thunder Snow à Royal Meeting

Ce dimanche, Chantilly accueillait les deux derniers Grs1 de l’année en plat, le Critérium International et le Prix Royal-Oak. Au-delà des catégories que tout oppose – les 2ans sur 1.400m et les chevaux d’âge sur 3.000m –, ces deux épreuves ont sacré deux réalités hippiques radicalement différentes. D’un côté Royal Meeting (Invincible Spirit), une incarnation vivante de la mondialisation des courses. Issu d’une mère sud-africaine ayant couru dans les Émirats, il est entraîné en Angleterre par un Émirati. Né en Irlande, il offre un deuxième Gr1 à son père, Invincible Spirit (Green Desert), en l’espace de deux jours après celui de Magna Grecia (Vertem Futurity Trophy Stakes, Gr1). Dès sa deuxième sortie, Royal Meeting gagne donc un Gr1. Et à l’autre bout du spectre, on trouve un cheval conçu et entraîné dans l’Ouest, issu d’un étalon local. À l’âge de 6ans, pour sa 27e sortie, Holdthasigreen (Hold that Tiger) remporte enfin son Gr1, un succès ô combien mérité !

Soumillon, le sens du timing !

Le jockey a pris la bonne décision, au bon moment, en selle sur Royal Meeting, quand il a fait progresser le poulain à l’extérieur de ses adversaires. Le timing c’est aussi d’avoir su saisir sa chance et de remporter un Gr1 lors de la toute dernière opportunité qu’offre le programme français. C’est d’ailleurs son premier succès à ce niveau en 2018 dans l’Hexagone. Sa précédente victoire dans un Gr1 datait du mois de mars, lorsqu’il était en selle sur Thunder Snow (Helmet) dans la Dubai World Cup (Gr1). Or justement, ce dernier avait lui aussi remporté le Critérium International avant de confirmer dans le Prix Jean Prat et à Meydan ! Il est aussi monté sur le podium des 2.000 Guinées d’Irlande, de l’Emirates Airline Al Maktoum Challenge Round 3, des Jockey Club Gold Cup Stakes, des St James's Palace Stakes et du Prix Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Grs1). Christophe Soumillon a placé la barre très haut en déclarant au sujet de Royal Meeting : « Je pense qu’il est aussi bon que Thunder Snow, il est peut-être plus sage (rires). Les chevaux de Saeed [bin Suroor, ndlr] sont bien mis et ils sont durs. Il faudra voir comment Royal Meeting évoluera durant l'hiver, s’il ira à Dubai. Mais c’est un avion. » Dans une saison qui marque le grand retour de Saeed bin Suroor, Christophe Soumillon va pouvoir tenter de remporter un troisième Gr1. Ce week-end, il sera encore une fois associé à Thunder Snow pour la Breeders' Cup Classic (Gr1) !