ParisLongchamp, le printemps, le marché de Noël et la vodka

Courses / 17.10.2018

ParisLongchamp, le printemps, le marché de Noël et la vodka

Jeudi, ParisLongchamp ferme ses portes pour cette saison 2018.

Elle aura été contrastée, au bois de Boulogne… On retiendra quelques grands moments sur la piste, avec la victoire de Cracksman dans le Ganay ou encore le duel entre Enable et Sea of Class dans l’Arc. De bons moments, il y en eut aussi hors de la piste, avec notamment l’ambiance rafraîchissante des Jeuxdi. Autre point plaisant : la tribune était vraiment très belle dans les couleurs de l’automne. Et malgré le monde, la circulation a été satisfaisante au sein des balances le jour de l’Arc.

Mais tant de choses ont été décevantes cette année ! La piste en est le symbole le plus fort. Elle n’était clairement pas au niveau. Mais il faudrait y ajouter l’inquiétant et inexplicable sous-équipement du jour de l’Arc, en matière de sanitaires, de restauration et de prise de paris. Et que dire, en cette même grande journée, des pannes et de la faiblesse du wifi, qui obligèrent la plus grande agence photos française (qui, accessoirement, fournit France Galop et des centaines de médias dans le monde) à relancer le bon vieux principe du coursier à scooter entre Longchamp et leur bureau du XVIe – où la connexion permettait d’envoyer des photos dans des conditions normales. Quand on se prétend "hippodrome hyper connecté", le minimum est de fournir une bonne connexion réseau.

Une collection hiver, et pourquoi pas ? À la rédaction, nous ressentons déjà un manque. ParisLongchamp a ses défauts mais le charme ne naît pas de la perfection. Avec le temps, ce sont toujours les bons moments qui ressortent. ParisLongchamp, c’est un peu chez nous, notre lieu de travail, notre lieu de rencontre. Nous avons aimé profiter des Jeuxdi ensemble, en faisant venir nos amis. Nous avons aimé rester profiter des derniers rayons de soleil après les courses le week-end, suivre les matchs de la Coupe du monde les pieds dans l’herbe. Nous avons été déçus, à l’automne et avec ce bel été indien, de ne pas pouvoir retrouver tout cela. Le Petit Pré doit se refaire une beauté, c’est vrai. Mais nous sommes tristes de ne pas avoir la possibilité de nous y rendre cet hiver…

Mais il va faire froid, nous direz-vous ! Oui, et ? Bientôt l’hiver, bientôt Noël ! Nous aurions aimé voir tout ce bel espace de ParisLongchamp aux couleurs de Noël : un grand sapin, des igloos, des petits chalets… Soyons fous, pourquoi pas une patinoire, un marché de Noël, quitte à déborder de l’espace pur et dur du Petit Pré ! Quand il fait gris et froid, on pense à Noël, on admire les belles vitrines des grands magasins, et tout va mieux. Et, de temps en temps, organiser de belles soirées de fête. Soyons fous ! À Paris, les terrasses et roof-tops d’hiver sont un concept qui marche. Associez une marque comme Grey Goose à l’événement par exemple. Et, en compagnie de notre meilleur ami, le célèbre Modération, allons tous ensemble boire une bonne vodka à la santé de l’hiver sur l’hippodrome de ParisLongchamp !

Les derniers cadeaux, c’est jeudi. Allons découvrir avant Noël quels sont les derniers cadeaux que nous offre ParisLongchamp. Ils se trouvent peut-être dans les deux courses pour inédits de ce jeudi : le Prix de Belleville pour les mâles, le Prix de la Chapelle pour les pouliches. Nous y avons vu de beaux emballages : des pedigrees séduisants… Et nous espérons que ce que nous verrons sur la piste confirmera que l’emballage n’était pas la seule chose belle…

Rendez-vous demain, pour la der’ de l’année !