CRITÉRIUM INTERNATIONAL (GR1) - Royal Meeting, le futur Thunder Snow ?

Courses / 28.10.2018

CRITÉRIUM INTERNATIONAL (GR1) - Royal Meeting, le futur Thunder Snow ?

CHANTILLY, DIMANCHE

Gagner un Gr1 pour sa deuxième sortie n’est pas quelque chose de simple, et pourtant Royal Meeting (Invincible Spirit) s’est emparée du Critérium International (Gr1) ce dimanche, à Chantilly. Ce pensionnaire de Saeed bin Suroor permet à l'entraîneur de garder son titre, puisqu’il avait remporté le Critérium International 2016 avec Thunder Snow (Helmet), l’édition 2017 ayant été annulée. Gagnant d’un maiden à Yarmouth mi-septembre, ce poulain de Godolphin a reproduit le même schéma que son compagnon de couleurs Royal Marine (Raven’s Pass), lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1) pour sa deuxième sortie également. Ce dimanche, Royal Meeting a devancé Hermosa (Galileo) de trois quarts de longueur. Graignes (Zoffany) a quant à lui bien terminé, à une encolure de la deuxième place.

Royal Meeting, dans la lancée de Saeed bin Suroor. Royal Meeting a galopé dans le sillage des animateurs Kessaar (Kodiac) et Hermosa. Christophe Soumillon, visiblement très confiant, a décalé son partenaire en pleine piste avant de lui demander d’accélérer. Le poulain a alors répondu sûrement pour dominer ses adversaires. Hugh Anderson, manager des intérêts de Godolphin en Angleterre et à Dubaï, nous a dit : « Une course, une victoire ! J’ai eu Saeed bin Suroor, il est actuellement à l’aéroport de Los Angeles, en escale entre l’Australie et Louisville. Il est très content du cheval. Christophe a dit qu’il s’agissait d’un vrai cheval de course. Maintenant, il va sûrement aller à Dubaï et nous allons réfléchir aux plans pour l’année prochaine. Mais ces dernières semaines, Saeed a eu des performances extraordinaires. Entre le Lagardère de Royal Marine et les deux Grs1 en Australie, rien ne pourrait aller mieux ! Je suis ravi pour lui et son équipe. Christophe nous a suggéré le mile pour le cheval l’année prochaine, la décision reste celle de Saeed. Il a vraiment de bons 2ans, peut-être va-t-il voir les choses différemment pour l’an prochain. Il sait ce qu’il fait. »

Aussi bon que Thunder Snow. Christophe Soumillon qui avait gagné ce Critérium International avec Thunder Snow il y a deux ans, a expliqué au micro de l’hippodrome : « Il est très bien parti, mais je me suis dit que je n'allais pas faire tout le travail pour les autres. Je l'ai donc repris. Il a eu une bonne course dans le dos des leaders. Tout le tournant, il était bien équilibré. Je me suis régalé d'un bout à l'autre. Je ne me suis pas collé à Hermosa car je sais que les chevaux d’Aidan O'Brien ont du métier et sont lutteurs. Il a gagné plaisamment. Je pense qu’il est aussi bon que Thunder Snow, il est peut-être plus sage (rires). Les chevaux de Saeed [bin Suroor, ndlr] sont bien mis et ils sont durs. Il faudra voir comment Royal Meeting évoluera durant l'hiver, s’il ira à Dubai. Mais c’est un avion. » La déclaration de Christophe Soumillon place la barre très haut car Thunder Snow (Helmet) a remporté, outre le Critérium International, le Prix Jean Prat et l’Emirates Airline Dubai World Cup (Grs1). Il est aussi monté sur le podium des 2.000 Guinées d’Irlande, de l’Emirates Airline Al Maktoum Challenge Round 3, des Jockey Club Gold Cup Stakes, des St James's Palace Stakes et du Prix Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois (Grs1) !

Encore une victoire en France pour Saeed bin Suroor. Cette nouvelle victoire de Gr1 avec Royal Meeting s’ajoute aux nombreuses victoires de l’entraîneur en 2018. Hugh Anderson a précisé : « Cette année est la meilleure dont j'ai le souvenir. Il compte désormais 27 victoires de Gr1, la plupart acquises en Europe. Masar, qui a remporté le Derby, était la cerise sur le gâteau. Cela a été une année exceptionnelle et elle n’est pas encore finie ! Nous avons la Breeders’ Cup et la Melbourne Cup, puis peut-être pourrons nous débriefer, nous reposer et voir ce que nous ferons en janvier. »

Hermosa en vue des classiques outre-Manche. Hermosa était raccourcie dans ce Critérium International après son essai sur 1.600m dans le Fillies’ Mile (Gr1), où elle se classait deuxième. Sur cette distance de 1.400m, elle avait terminé troisième des Moyglare Stud Stakes (Gr1) et a remporté les Weld Park Stakes (Gr3). Aidan O’Brien, son entraîneur, a expliqué : « Elle a fait une très belle course. C’est une pouliche très maniable. Je pense qu’elle est capable de courir sur le mile l’année prochaine, peut-être même un petit peu plus. Nous allons l’entraîner pour les classiques de 2019, comme les Guinées ou les Oaks. Quant à San Andreas [sixième, ndlr], il manquait d’expérience. Il était un petit peu perdu mais devrait apprendre sur cette sortie. » San Andreas (Dark Angel) venait de remporter son maiden il y a une semaine. Il conclut dernier de cet épreuve après avoir galopé à l’arrière-garde. Il va certainement progresser sur cette sortie en vue de l’année prochaine.

Graignes vise la Poule d’Essai des Poulains. Graignes a attendu dans le sillage du futur lauréat avant de se mêler à la bataille et d'arracher la troisième place à Kessaar. Yann Barberot, entraîneur du représentant de la casaque de Gérard Augustin-Normand, nous a expliqué : « Le poulain était vraiment en grande forme en fin de saison et nous n’avons pas hésité à le courir, car il fallait profiter de sa condition ascendante. Il prend bien ses courses et n’a pas eu de combats durs, il a progressé dans le bon sens. Aujourd’hui, il nous a prouvé qu'il était compétitif à haut niveau, mais aussi qu’il tient la distance. Cela donne de l’espoir pour le programme classique de l’année prochaine, la Poule d’Essai par exemple. Il est bien dans sa tête et sera un poulain intéressant à 3ans. » Graignes avait été supplémenté pour participer à cette épreuve. Il avait conclu troisième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2) en dernier lieu, après avoir conclu troisième du Prix Eclipse (Gr3). Ces deux places avaient été acquises sur la distance de 1.200m. Il s’agissait de son premier essai sur 1.400m, où il a terminé à nouveau troisième. Graignes a été acheté 40.000 € yearling, aux ventes d’octobre Arqana de 2017, par RPG Bloodstock (Rupert Pritchard Gordon) et ITS Bloodstock (Sébastien Le Forban), avant de passer en ventes aux breeze up Arqana, en mai dernier. Lors de cette vente, le poulain a été acheté 90.000 € par son entraîneur actuel et Sylvain Vidal.

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/RoyalMeeting.pdf

Le frère d’Heavy Metal. Royal Meeting est le 18e gagnant de Gr1 et le 214e black type d’Invincible Spirit (Green Desert). C’est un élève de Godolphin qui possède plusieurs parts de l’étalon stationné à l’Irish National Stud. Sa mère, Rock Opera (Lecture), gagnante de Gr1, fut championne des pouliches de 2ans en Afrique du Sud. Elle a ensuite été achetée par le regretté cheikh Rashid bin Mohammed Al Maktoum, le frère aîné du cheikh Hamdan. À Dubaï, elle s’est octroyé la troisième place dans les UAE 1.000 Guineas. Rock Opera a produit trois autres gagnants, le plus connu étant le célèbre Heavy Metal (Exceed and Excel), gagnant de 15 courses, déjà en piste à l’âge de 2ans et lauréat de Groupe à 8ans au début de l’année 2018. En Angleterre, il a gagné les Richmond Stakes (Gr2) sur le turf. À Meydan, sur le dirt, il s’est imposé dans le M. bin Rashid Al Maktoum Godolphin Mile, dans le Longines Al Maktoum Challenge Round 1, dans l’Holidays Burj Nahaar (Grs2) et dans les Azizi Developments Firebreak Stakes (Gr3). Drummer Girl (Al Mufti), la deuxième mère, est aussi celle de deux gagnants de Gr1 en Afrique du Sud, Van Halen (Oratorio), vainqueur du Tsogo Sun Gold Medallion (Gr1), et Gulf Storm (Sail From Seattle), lauréat du Betting World Cape Flying Championship (Gr1).

 

 

 

Danzig

 

 

Green Desert

 

 

 

 

Foreign Courier

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

 

Kris

 

 

Rafha

 

 

 

 

Eljazzi

ROYAL MEETING (M2)

 

 

 

 

 

 

Seeking the Gold

 

 

Lecture

 

 

 

 

Narrate

 

Rock Opera

 

 

 

 

 

Al Mufti

 

 

Drummer Girl

 

 

 

 

Swinging Girl


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 25’’73

1.000m à 600m : 25’’76

600m à 400m : 11’’84

400m à 200m : 11’’79

200m à l’arrivée : 12’’11

Temps total : 1’27’’23