FUTURITY TROPHY STAKES (GR1) - Magna Grecia malgré deux petites fautes

International / 27.10.2018

FUTURITY TROPHY STAKES (GR1) - Magna Grecia malgré deux petites fautes

DONCASTER (GB), SAMEDI

Aidan O’Brien a gagné avec Magna Grecia (Invincible Spirit) un neuvième Futurity Trophy (Gr1) mais il a dû attendre la décision des commissaires de Doncaster. Son fils Donnacha a été un peu rude au moment de déboîter le poulain, qui a donné deux coups à Phoenix of Spain (Lope de Vega). Deux petites fautes ne sont pas comptabilisées comme une grande et les commissaires ont maintenu le résultat, soit le succès d’une tête du poulain irlandais. Une décision correcte mais qui laisse des regrets à l’entourage de Phoenix of Spain.

Le grand travail des leaders. La course a roulé tout de suite très vite sous l’impulsion de Western Australia (Australia) et Circus Maximus (Galileo) et, l’un après l’autre, tous les poulains difficiles à cerner de la course – le deuxième favori, Turgenev (Dubawi), et le très appuyé Raakib Alhawa (Kingman) – ont rendu les armes. Les animateurs ont aussi donné quelques signes de fatigue mais ont poursuivi leur effort. Magna Grecia, un peu dur à enclencher, a dû sortir en force et il a fini par garder l’avantage sur Phoenix of Spain. Western Australia et Circus Maximus se sont classés troisième et quatrième, dans la même foulée, et à trois quarts de longueur du lauréat.

Un rating Racing Post confirmé. On s’attendait à plus de Magna Grecia, qui a confirmé son Racing Post rating de 114, décroché lors de sa deuxième place derrière le français Persian King (Kingman) dans les Autumn Stakes (Gr3). Le poulain n’a pas progressé mais il faut noter qu’il en était à sa troisième course en quatre semaines. Les bookmakers – même sans attendre les déclarations d’Aidan O’Brien – n’ont pas bougé la cote de Magna Grecia pour les 2.000 Guinées (16/1) alors que celle pour le Derby est encore très haute (33/1).

Un bébé pour les 2.000 Guinées. L’entraîneur irlandais a remporté le vingt-cinquième Groupe de la saison avec les 2ans et Magna Grecia est le dix-huitième junior de Ballydoyle à décrocher cet honneur. Aidan O’Brien a dit : « Je suis très content de lui, il est encore un peu bébé mais il progresse régulièrement. Je pense que c’est un miler mais il est issu d’une fille de Galileo et donc on peut espérer qu’il tiendra un peu plus. Donnacha est convaincu qu’il peut devenir un cheval de 2.000m à 3ans. Il est certain qu’il débutera la saison sur 1.600m avec les Guinées comme objectif. » Charlie Hills a accepté la décision des commissaires et il a expliqué : « Phoenix of Spain est un très bon poulain, il a eu une saison excellente et il a montré qu’il tenait le mile dans une course qui a roulé vite. S’il arrive à tenir 2.000m, c’est bien. S’il tient 2.400m, c’est encore mieux. » 

Sa demi-sœur rachetée mardi chez Arqana. Magna Grecia, qui appartient en association à Coolmore et Flaxman Stables, a été acheté 340.000 Gns chez Tattersalls October Sale. Il est le dix-septième lauréat de Gr1 et le cinquante-huitième de Groupe issu d’Invincible Spirit (Green Desert). Sa mère, Cabaret (Galileo), a gagné les Silver Flash Stakes (Gr3), sur 1.400m à 2ans mais elle a déçu à 3ans. Magna Grecia est son troisième gagnant. La deuxième mère, Witch of Fife (Lear Fan), placée de Listed à 2ans, a donné deux autres gagnants de Groupe : Drumfire (Danehill Dancer) et Ho Choi (Pivotal), qui ont brillé surtout sur 1.400m.

Cabaret a donné deux produits après Magna Grecia. Le premier est une yearling "FR" par Kodiac (Danehill), qui n’a pas atteint son prix de réserve (95.000 €) mardi chez Arqana, le deuxième est un mâle par Siyouni (Pivotal).