GOFFS ORBY SALE - Un catalogue plus petit mais plus solide

International / 01.10.2018

 GOFFS ORBY SALE - Un catalogue plus petit mais plus solide

Le grand tour des ventes en Europe se poursuit en Irlande avec l’Orby Sale. Pour la première fois   h 30, il restait 382 yearlings en lice pour passer sous le feu des enchères à partir de mardi matin. La contraction de l’offre est assez importante : les crieurs auront une cinquantaine de lots en moins à vendre. C’est bon pour leur gorge et pour le prix moyen. Mais cela peut affecter d’autres indicateurs, surtout le chiffre d’affaires. L’année dernière, il avait dépassé les 40 millions d’euros. La vente d’août Arqana et celle de Goffs Orby sont dans le même créneau. Lors des cinq dernières années, Deauville a battu l’Irlande à trois reprises, mais il s’agit d’un détail : le marché des yearlings est de plus en plus globalisé, la réussite alimente la réussite. Les acheteurs ne peuvent pas se plaindre du catalogue assemblé par Goffs, il y a tout ce qu’il faut.

Galileo et ses fils. Si le book 1 de Tattersalls garde la majorité des précieux yearlings par Galileo (Sadler’s Wells), le grand étalon de Coolmore est bien présent à domicile avec dix sujets. Les fils de Galileo sont en force avec 19 Australia, 14 Gleneagles et 4 Frankel. On trouve 46 produits de la lignée mâle de Galileo (12 % du total). Son frère Sea the Stars (Cape Cross) compte 10 sujets.

La vague No Nay Never. L’Irlande, c’est le pays qui lance les étalons sur le marché. C’est chez Goffs qu’a commencé la mode de Dark Angel (Acclamation) et de Kodiac (Danehill). Et avant eux celle d’Invincible Spirit (Green Desert). Ils ont respectivement 15, 13 et 11 yearlings en attendant le nouveau chouchou des acheteurs. Parmi les étalons du moments, il y a No Nay Never (Scat Daddy), qui vient d’obtenir avec Ten Sovereigns son premier gagnant de Gr1. Les acheteurs pourront faire leur choix entre 21 sujets, ce que peut paraître beaucoup. Mais il n’en reste pas tellement sur le marché.

Sept Siyouni. Les étalons français sont bien là. Il y a cinq ans, alors qu’il venait de terminer sa quatrième saison à 7.000 €, il était impossible d’imaginer trouver des yearlings par Siyouni (Pivotal) dans le catalogue de Goffs Orby. Ceux qui vont passer sur le ring cette semaine sont issus de saillies à 30.000 €. Le catalogue propose aussi deux produits de Le Havre (Noverre) et un Dabirsim (Hat Trick).

Exceed and Excel, le Darley plus populaire. Goffs Orby est très influencée par la production locale et cela se voit en consultant la liste des étalons. Il y a beaucoup de produits d’étalons irlandais, notamment ceux de Coolmore. Et peu de Darley. Le plus populaire parmi ces derniers est Exceed and Excel (Danehill), qui a 8 yearlings, dont une pouliche qui vient de recevoir un joli update avec le succès de sa sœur Shepherd Market (Reckless Abandon) dans le Prix Coronation (L). Elle portera le numéro 77.