GRAND PREMIO DEL JOCKEY CLUB (GR2) - Raymond Tusk, fête anglaise et milanaise

Courses - International / 21.10.2018

GRAND PREMIO DEL JOCKEY CLUB (GR2) - Raymond Tusk, fête anglaise et milanaise

SAN SIRO (IT), DIMANCHE

Quatre Groupes étaient à l’affiche ce dimanche à San Siro, avec la présence de treize chevaux étrangers, ce qui n’est pas commun en Italie. Et pourtant l’Italie est un grand pays de courses, qui mérite d'être soutenu, comme l’a remarqué Richard Hannon, l’entraîneur de Raymond Tusk (High Chaparral), le lauréat du Gran Premio del Jockey Club (Gr2), la course la plus importante de la réunion milanaise. Le professionnel anglais nous a dit : « Mes propriétaires ont passé un très bel après-midi, dans un hippodrome magnifique, et ils se sont amusés. L’Italie peut retrouver sa place dans l’Europe des courses après un moment difficile, quelques progrès ont été faits et c’est le moment de soutenir ce pays. »

Une monte à la Frankie. Le succès de Raymond Tusk a fait plaisir aux propriétaires de Middleham Racing et l’enthousiasme de ce syndicat anglais s’est révélé contagieux, comme si le gagnant était un cheval italien. Lauréat de Listed et sixième du St Leger, Raymond Tusk a apprécié le parcours de San Siro avec ses longues lignes droites, et il a bénéficié d’une monte de Jamie Spencer que Tim Palin, le manager de Middleham Racing, a défini comme "Frankiesque". Le jockey a choisi de faire galoper son cheval en pleine piste, le long de la ligne d’en face, pour trouver un meilleur terrain et il a eu raison. Quand le petit peloton a entamé la ligne droite, Raymond Tusk a déposé l’animateur, Wiesenbach (Jukebox Jury), et il est parti en progression, sous les attaques de la jument Night Music (Sea the Stars). L’anglais n’a pas lâché prise et, une fois la femelle repoussée, il a dû faire face à une autre attaque, celle de l’allemand Walsingham (Campanologist). Il a encore répondu et s’est imposé d’une demi-longueur.

Un achat chez Arqana. Raymond Tusk a été déniché par Peter & Ross Doyle à Arqana, en août, pour 85.000 €. Il est le deuxième gagnant de Groupe produit par Dancing Shoes (Danehill) qui avait déjà donné la lauréate de Gr2 aux États-Unis Striking Dancer (Smart Strike). La poulinière a visité deux fois No Nay Never (Scat Daddy), en produisant une 2ans qui n’a pas encore gagné et un yearling qui a été acheté 380.000 Gns par M.V. Magnier au book 1 de Tattersalls.