GRAND PRIX DES POULICHES A 12,5 % (CLASSIC I) - Genmoss, un cadeau en or de Didier Guillemin à Pierre Pilarski

Courses / 21.10.2018

GRAND PRIX DES POULICHES A 12,5 % (CLASSIC I) - Genmoss, un cadeau en or de Didier Guillemin à Pierre Pilarski

TARBES, DIMANCHE

Genmoss (Gentlewave), écrasante favorite du "Diane" des anglo-arabes à 12,5 %, s’est imposée dans un canter ce dimanche, à Tarbes. Invaincue en six sorties, elle domine dans un éclair de classe Farnese de Lagarde (Benevolo de Paban) de plus de six longueurs. Les trois premières sont royalement nées et c’est Shelsy (Martaline) qui complète le podium trois longueurs plus loin. Après le trot et l’obstacle, Pierre Pilarski a décidé de goûter aux courses de plat. Mais son premier pur-sang anglais n’a pas répondu à ses attentes et c’est sur les conseils de Didier Guillemin qu’il a loué la moitié de Genmoss. C’est donc sous ses couleurs qu’elle s’affirme comme la championne de sa génération. L’homme du crack trotteur Bold Eagle nous a confié : « Je suis vraiment très heureux. C’est un joli cadeau de Didier Guillemin. Quand il me l’a proposée, je ne vous cache pas que je n’avais même pas regardé le papier. J’ai dit oui tout de suite, mais je pense qu’il savait qu’il me faisait un superbe cadeau. Nous avions eu un premier cheval ensemble, mais cela ne s’était pas bien passé. J’ai rencontré ses éleveurs, j’apprends beaucoup de choses. C’est très agréable à l’âge de 58 ans ! Quand on démarre avec une telle pouliche, cela donne envie de continuer. J’ai donc loué une autre pouliche anglo-arabe sur les conseils de Didier Guillemin. Cette 2ans s’appelle Google Pontadour (Kentucky Dynamite). »

Née pour gagner le Grand Prix des Pouliches. Genmoss est issue d’une bonne souche du haras du Bosquet. Son père, Gentlewave (Monsun), fait la monte au haras du Lion. Sa mère, Mossaka (Fast), a gagné la Poule d’Essai des 25 % et le Grand Prix des Pouliches. À ce jour, les sept produits de Mossaka vus en course ont tous gagné en plat. Mosacha (Zamouncho) fut tête de liste de sa génération, avec quatre victoires, dont le Grand Prix des Pouliches à 12,5 %. Chesnette (R B Chesne), la deuxième mère, a produit Cherco (Lavirco), qui a été le meilleur mâle de sa génération en plat, à 3ans. Il s’est par la suite imposé dans les bonnes courses d’obstacle réservées aux anglos et compte douze victoires pour plus de 250.000 € de gains. Sur les haies d’Auteuil, il a remporté le Prix Hubert de Navailles. La propre sœur de Cherco a produit la bonne Maelana (Annapolis). Cette lauréate de cinq courses a notamment gagné le Grand Prix des Pouliches à 12,5 %. Chesnette était la sœur d’El Soprano (Concertino). Après avoir écrasé sa génération, en 1983, ce dernier fut exporté au Japon.