La Fiah annonce la formation d’un comité de pilotage et encourage la mise en place de mesures de contrôle du dopage strictes

Courses / 30.10.2018

La Fiah annonce la formation d’un comité de pilotage et encourage la mise en place de mesures de contrôle du dopage strictes

Louis Romanet, président de la Fédération internationale des autorités hippiques (Fiah), a annoncé la création d'un comité de pilotage pour étudier la future gouvernance de la Fiah.

Citant la nécessité pour la Fiah d'évaluer ses statuts et sa structure, le président a fait la demande de la formation de ce comité de gouvernance, demande approuvée par le Conseil exécutif. Le groupe sera dirigé par Brian Kavanagh, vice-président de la Fiah, et composé de membres des quatre zones régionales représentant la Fédération hippique asiatique, la Fédération européenne et méditerranéenne de courses hippiques, l'Amérique du Nord et l'Osaf (Amérique du Sud).

Louis Romanet a expliqué : « Toute organisation mondiale doit constamment évaluer ses mécanismes pour s'assurer que la structure peut remplir ses missions dans un monde en constante évolution, et les courses ne fonctionnent pas différemment. J'attends avec impatience de recevoir les recommandations de ce nouveau comité de gouvernance, car il est essentiel que la Fiah se mobilise pour relever les défis à venir et pour assurer la promotion des réglementations et des meilleures pratiques dans notre sport. »

L’adoption de mesures de contrôle antidopage strictes. La Fiah insiste encore sur le fait que toutes les autorités des courses hippiques doivent adopter des mesures de contrôle antidopage strictes. Louis Romanet explique : « L'engagement de la Fédération en faveur d'une politique antidopage stricte est un principe fondamental depuis sa création. Le dopage nuit à tout ce que nous voulons accomplir en matière de compétition loyale, de bien-être des chevaux, de sécurité des jockeys et de développement de souches fortes parmi les pur-sang. Les organismes de réglementation et les organisateurs de courses sont tenus de prendre toutes les mesures possibles pour protéger les courses des abus de substances interdites et des pratiques de dopage. Ce n'est que lorsque les autorités des courses s'engagent à mettre en place des politiques de contrôle antidopage hors compétition que les parties prenantes peuvent avoir vraiment confiance en l'intégrité de notre sport. »

La Fédération équestre iranienne, nouveau membre. La Fédération équestre iranienne (Ief) a été acceptée en tant que nouveau membre affilié de la Fiah. À propos de ce nouveau membre, Louis Romanet a dit : « Nous avons eu l'honneur d'accueillir la Fédération équestre iranienne lors de la 52e Conférence de l’Ifha et de découvrir l’histoire remarquable des courses et de l'élevage iraniens. Au nom de la Fédération, je leur souhaite beaucoup de succès et j’ai hâte de travailler avec l’Ief en tant que membre affilié de notre Fédération. »

Des changements au sein des comités techniques. Les comités techniques de la Fédération ont connu quelques évolutions. Suite à la nomination d'un nouveau président (Dr Terence Wan, conseiller en chef, contrôle du dopage, au Hong Kong Jockey Club) et d'un vice-président (Dr Ludovic Bailly-Chouriberry, directeur du laboratoire des courses hippiques (L.C.H.)) au Conseil consultatif des substances et pratiques interdites de la Fiah, plusieurs nominations à ce groupe ont été ratifiées. En effet, Emmie Ho (responsable du laboratoire des courses hippiques du Hong Kong Jockey Club et membre de l'Aorc) et Bertrand Baudot (responsable du Quantilab à l’île Maurice et membre de l'Aorc) ont été approuvés comme membres nommés par l'Association of Official Racing Chemists (Aorc). Le Dr Brian Stewart a été nommé au Conseil consultatif en sa qualité de président émérite de l’International Group of Specialist Racing Veterinarians (I.G.S.R.V.). Le Dr Paul-Marie Gadot (responsable des licences, de l’enregistrement et du contrôle de France Galop) et James Ogilvy (directeur, autorités hippiques du Hong Kong Jockey Club) ont été nommés représentants de la Fiah au Conseil consultatif. Le Dr Paul-Marie Gadot et James Ogilvy ont également été nommés conseillers techniques de la Fiah au sein du bureau exécutif de la Fédération.

Plusieurs mises à jour sont en cours. Après recommandations, le Manuel blanc des laboratoires de référence de la Fiah a été mis à jour et est maintenant disponible sur ifhaonline.org. De plus, le Dr Ben Moeller du Kenneth L. Maddy Equine Analytical Chemistry Laboratory de l'Université de Californie à Davis a été nommé au Comité technique du laboratoire de référence (R.L.T.C.). Des mises à jour ont aussi été apportées aux critères d'évaluation dans l'International Catalogue Standards (I.C.S.). Les critères pour les pays de la partie I ont été mis à jour afin d'inclure une exigence selon laquelle, chaque pays de la partie I doit avoir au moins une course de Gr1. Il a également été révélé que Phil Smith, ancien responsable des handicapeurs de la British Horseracing Authority, a été engagé comme consultant en matière de planification des courses pour la Fiah. Un certain nombre de changements techniques ont également été apportées à l'Accord international sur l'élevage, les courses et les paris (I.A.B.R.W.). Celles-ci seront communiquées aux membres de la Fédération et affichées sur le site internet prochainement.