Laurens donne rendez-vous en 2019

International / 22.10.2018

Laurens donne rendez-vous en 2019

Laurens (Siyouni) a conclu huitième sur treize dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1), samedi à Ascot. La pensionnaire de Karl Burke n’a pas pu accélérer au moment du sprint, après avoir été vue sur la ligne de tête avec Hey Gaman (New Approach). Son propriétaire, John Dance, était l’invité de Luck on Sunday sur Racing UK, dimanche, et il a donné des nouvelles de la pouliche : « Elle n'ira pas aux États-Unis [pour la Breeders’ Cup Mile, ndlr], elle va prendre des vacances bien méritées et, nous l’espérons, revenir encore plus forte l’an prochain. Nous sommes arrivés à la conclusion que, samedi, c’était la course de trop. Un certain nombre de personnes se sont demandées si le terrain n’était pas trop souple, mais ce n’est définitivement pas le cas. P.J. [MacDonald, ndlr] a dit qu’elle était bien sur les 1.000 premiers mètres, qu’elle était heureuse et qu'elle lui laissait une belle impression, mais dès qu’il lui a demandé de s’allonger, il n’y avait plus rien. »

Un dilemme pour plus tard. John Dance n'étant pas éleveur, garder Laurens à l’entraînement est aussi un moyen de retarder un choix crucial : vendre la pouliche, ou la garder et se lancer dans l’élevage avec elle : « Elle est tellement spéciale. Elle nous a emmenés dans des endroits où nous n’aurions jamais rêvé d’aller. Émotionnellement, ce serait très compliqué de la voir partir. (…) Une des raisons pour laquelle elle reste à l’entraînement est que, ainsi, nous n’avons pas encore à décider si nous la gardons à l’élevage ou non. Nous sommes partagés entre l’idée de la garder à l’élevage et celle de la vendre, ce qui nous permettrait de réinvestir dans de nouveaux chevaux. Mais je ne sais pas si quelqu’un nous offrirait la somme désirée pour que nous la vendions. »