Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Lawman un nouvel étalon de premier plan au haras de Grandcamp

Élevage / 13.10.2018

Lawman un nouvel étalon de premier plan au haras de Grandcamp

Lawman un nouvel étalon de premier plan au haras de Grandcamp

Avec Dream Ahead, le haras de Grandcamp a lancé un partenariat fructueux avec Ballylinch Stud. L’arrivée de Lawman marque une étape de taille dans l’évolution de la structure de la famille Lhermite. Ce Classique et père de Classique devrait s’imposer comme une valeur sûre du parc français.

Par Adrien Cugnasse

Un étalon classique et international. Lawman (Invincible Spirit) est déjà le père de cinq gagnants de Gr1, dont deux Classiques et de lauréats de Gr1 à 2ans : Just the Judge (Guinées d’Irlande & E P Taylor Stakes, Grs1), Marcel (Racing Post Trophy, Gr1), Most Improved (St James's Palace Stakes, Gr1, troisième des Dubai Dewhurst Stakes, Gr1), Harbour Law (St Leger, Gr1) et Law Enforcement (Premio Gran Criterium, Gr1). Depuis ses débuts au haras, Lawman a donné un total de 54 black types, dont 11 pour la seule saison 2018. Un seul étalon stationné en France a fait mieux, il s’agit de Siyouni (16 black types en 2018). Le très francophile John O’Connor, qui dirige Ballylinch Stud, nous a expliqué : « Nous sommes très heureux de poursuivre notre partenariat avec le haras de Grandcamp. L’arrivée de Dream Ahead en France a prouvé que nous avions la volonté d’envoyer dans l’Hexagone des étalons en pleine phase ascendante : il a d’ailleurs donné dans la foulée des sujets du niveau d’Al Wukair (Prix Fresnay le Buffard Jacques Le Marois, Gr1), Gold Vibe (deuxième du Prix de l'Abbaye de Longchamp - Longines, Gr1), Dark Vision (Qatar Vintage Stakes, Gr2), Tornibush (Qatar Prix du Pin, Gr3)… De la même manière, avec Lawman, les éleveurs français vont pouvoir bénéficier des services d’un très bon étalon dans des conditions extrêmement avantageuses. C’est un étalon confirmé, qui a prouvé sa qualité au niveau classique, tout en donnant des 2ans capables de confirmer les années suivantes. En outre, sa descendance s’adapte parfaitement au programme français. Et ce n’est certainement que le début, car il est amené à saillir un nombre plus important de juments françaises. De même, beaucoup de jeunes chevaux prometteurs sont à venir. Certains sont à l’entraînement, d’autres à l’élevage. Leur futur est au niveau black type et nous sommes optimistes pour l’avenir de Lawman. Au fil des années, nous avons tissé des relations très étroites avec la France et ses éleveurs. Nous avons acquis, avec bonheur, de nombreux étalons et poulinières dans ce pays. La France nous a aussi apporté beaucoup de satisfactions en piste. Le parc étalon français ne cesse de s’améliorer et Lawman a la capacité de prendre une part active à ce mouvement. Sa production réussit partout dans le monde, y compris dans les pays où la compétition internationale est à son sommet, comme en Angleterre, en Irlande ou en Australie. »

Ses produits réussissent en France. Lawman est né en France, au haras de La Louvière et c’est dans son pays de naissance qu’il a remporté le Prix Jean Prat et le Jockey Club (Grs1). La production de ce "FR" connaît une belle réussite dans l’Hexagone avec déjà 208 victoires. Parmi ses fers de lance en France, on peut citer Rocques (Prix d’Aumale, Gr3), Dicton (Prix de Fontainebleau, Gr3, troisième de la Poule d’Essai des Poulains et du Prix du Jockey Club, Grs1), Forces of Darkness (Prix Minerve, Gr3, troisième du Montjeu Coolmore Prix Saint-Alary, Gr1), Loi (Prix de Conde, Gr3), Luminate (Prix Pénélope et de Condé, Grs3), US LAW (Prix Thomas Bryon, Gr3, troisième du Critérium International, Gr1), La Berma (deuxième du Prix de Sandringham, Gr2), Moisson Précoce (troisième du Prix Miesque, Gr3)... Dans les vacations hexagonales, sa production reste d’ailleurs d’actualité. En 2018, lors de la vente d’août, Oliver St Lawrence a signé le bon à 150.000 € pour une fille de Lawman, soit six fois le prix de saillie lors de la conception. Ce jeudi à Tattersalls, lors du book 1, une pouliche de sa production a été vendue 290.000 Gns.

De nombreuses possibilités de croisement. Issu d’Invincible Spirit (Green Desert), un père de père reconnu, et frère de la classique Latice (Prix de Diane), Lawman présente un pedigree original qui lui permet d’être croisé avec une grande diversité de juments. Il est en effet indemne des sangs de Sadler’s Wells, Kendor, Kaldoun, Linamix… si présents dans la jumenterie française. Cet étalon a prouvé sa capacité à produire ce que recherchent les éleveurs et acheteurs français, des black types à 2ans qui confirment l’année suivante (comme Most Improved, Forest Ranger, Just the Judge, Luminate, Lady Wingshot, Nargys…). Le prix de saillie de Lawman sera révélé ultérieurement. Il est aussi le père de mère de Battaash (Prix de l’Abbaye de Longchamp – Longines, Gr1).