LE BILAN DES GRS1 FRANÇAIS EN 2018  - France 14 - reste de l’Europe 13

Courses / 29.10.2018

LE BILAN DES GRS1 FRANÇAIS EN 2018 - France 14 - reste de l’Europe 13

Ce dimanche, Chantilly accueillait les deux derniers Grs1 du programme français, le Prix Royal Oak et le Critérium International. Après le meeting de Deauville, la France hippique avait déjà un petit point d’avance sur le reste de l’Europe au nombre de victoires. Les tricolores ont réussi à garder ce mince avantage jusqu’au bout, malgré un bilan catastrophique lors du meeting du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Au final, le score de fin de saison dans les Grs1 de notre programme est : France 14 - reste de l’Europe 13. C’est un peu moins bien que le 15 - 12 enregistré en 2016. Mais c’est mieux qu’en 2017, année où les français se sont inclinés à domicile, avec 12 victoires contre 13 pour les étrangers, lesquels avaient remporté six des sept Grs1 du meeting de l’Arc.

Match nul dans les classiques. Sur les trois dernières saisons, la France conserve une courte avance sur son terrain de jeu (41 - 38). Mais un tel sujet mérite que nous allions plus dans le détail. Ce qui nous a un peu laissés sur notre faim, ce sont les classiques. L’année dernière, nous avions fait un carton plein, quatre sur quatre, avec le coup de deux de Brametot** (Rajsaman), le succès de Senga** (Blame) dans le Prix de Diane Longines et la belle surprise de Précieuse (Tamayuz) dans la Poule d’Essai des Pouliches. Cette saison, les mâles ont sauvé les meubles dans la Poule avec Olmedo** (Declaration of War) et dans le Qipco Prix du Jockey Club avec Study of Man** (Deep Impact). Mais les pouliches françaises ont trouvé plus fort qu’elles, avec la consolation que Laurens (Siyouni) et Teppal (Camacho), bien qu’entraînées outre-Manche, portent le label "FR" (comme Olmedo).

Nos points faibles. Le Gr1 qui manque à la France depuis le plus longtemps, c’est le Darley Prix Morny. Le dernier succès tricolore est celui de Dabirsim (Hat Trick) et il remonte à 2011. Alors que c’est en 2012 que le Prix de l’Abbaye de Longchamp a été remporté en dernier lieu par un français, en la personne de Wizz Kid (Whipper). Tout au long de la saison, la faiblesse des 2ans français a été flagrante. Mais après le Critérium de Saint-Cloud, le score des juniors tricolores se révèle meilleur que prévu, notamment grâce aux victoires de Wonderent (Camelot) et de Lily’s Candle (Style Vendôme). C’est aussi bien qu’en 2016, quand Waldgeist (Galileo) et National Defense (Invincible Spirit) s’étaient imposés dans le Critérium de Saint-Cloud et dans le Prix Jean-Luc Lagardère.

Les coup de deux de Laurens et Recoletos. Seulement deux chevaux ont réussi à remporter plus d’un Gr1 français cette saison : il s’agit de Laurens et de Recoletos (Whipper). Alors que lors des trois dernières saisons, onze sujets ont réussi à en gagner deux, dont quatre chevaux français : Brametot, La Cressonnière (Le Havre), Vazirabad (Manduro) et Waldgeist (Galileo). Ces deux derniers ont gagné leurs Grs1 dans deux saisons différentes. La grande Enable (Nathaniel) est la seule qui ait remporté deux fois la même course, le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe.

Sept succès pour les étalons français. C’est avec l’aide d’un lecteur avisé – Jacques Sorriaux – que nous vous proposons un bilan des étalons français dans ces épreuves. Leur descendance a remporté sept Grs1 : outre le coup de deux de Siyouni (Pivotal) avec Laurens, et de Whipper (Miesque’s Son) avec Recoletos, on notera les victoires de Style Vendôme (Anabaa) qui a brillé avec Lily’s Candle, Zanzibari (Smart Strike) qui a donné Nonza (Darley Prix Jean Romanet, Gr1) et Hold that Tiger (Storm Cat), le père de Holdthasigreen (Prix Royal Oak, Gr1). Le prix de saillie le plus cher – au moment de la conception – était celui de Style Vendôme (10.000 €). Whipper officiait en 2013 à 8.000 €, Zanzibari à 1.500 €, Hold that Tiger était proposé en 2011 à 4.500 € et Siyouni a produit Laurens quand il officiait à 7.000 €.

LES GRS1 FRANÇAIS DE LA SAISON 2018

Course Lauréat Père Entraîneur Propriétaire Jockey
Ganay Cracksman Frankel J. Gosden A. Oppenheimer L. Dettori
Poule d'Essai Poulains Olmedo Declaration of War J.-C. Rouget A. Caro/G. Augustin-Normand C. Demuro
Poule d'Essai Pouliches Teppal Camacho D. Simcock S.M. cheikh M. bin Khalifa Al Thani O. Peslier
Saint-Alary Laurens Siyouni K. Burke J. Dance P.-J. McDonald
Ispahan Recoletos Whipper C. Laffon-Parias Darpat France O. Peslier
Jockey Club Study of Man Deep Impact P. Bary Flaxman Stables Ireland S. Pasquier
Diane Longines Laurens Siyouni K. Burke J. Dance P.-J. McDonald
G.P. Saint-Cloud Waldgeist Galileo A. Fabre Gestüt Ammerland/Newsells Park Stud P.-C. Boudot
Jean Prat Intellogent Intello F. Chappet Mme F. Carmichael P.-C. Boudot
G.P. Paris Kew Gardens Galileo A.-P. O'Brien D. Smith/Mme J. Magnier/M. Tabor R. Moore
Rothschild With You Dansili F. Head G. Strawbridge A. Lemaitre
Maurice de Gheest Polydream Oasis Dream F. Head Wertheimer & Frère M. Guyon
Jacques Le Marois Alpha Centauri Mastercraftsman Mme J. Harrington Famille Niarchos C. O'Donoghue
Morny Pretty Pollyana Oasis Dream M. Bell W. & T. Gredley S. de Sousa
Jean Romanet Nonza Zanzibari H.-F. Devin Mme H. Devin A. Badel
Moulin Recoletos Whipper C. Laffon-Parias Darpat France O. Peslier
Vermeille Kitesurf Dubawi A. Fabre Godolphin M. Barzalona
Cadran Call the Wind Frankel F. Head G. Strawbridge A. Lemaitre
Marcel Boussac Lily's Candle Style Vendôme F. Vermeulen M. Schwartz Racing P.-C. Boudot
Jean-Luc Lagardère Royal Marine Raven's Pass S. Bin Suroor Godolphin O. Murphy
Arc Enable Nathaniel J. Gosden K. Abdullah L. Dettori
Abbaye Mabs Cross Dutch Art M. Dods D. Armstrong G. Mossé
Forêt One Master Fastnet Rock W. Haggas Lael Stable P.-C. Boudot
Opéra Wild Illusion Dubawi C. Appleby Godolphin W. Buick
Critérium St Cloud Wonderment Camelot N. Clément Mme S. Thayer S. Pasquier
Royal-Oak Holdthasigreen Hold that Tiger B. Audouin J. Gilbert T. Piccone
Critérium International Royal Meeting Invincible Spirit S. Bin Suroor Godolphin C. Soumillon