Le mot de la fin - Anglos

Le Mot de la Fin / 22.10.2018

Le mot de la fin - Anglos

Cette photo aurait pu être prise à Vincennes. Mais c’est pourtant ce dimanche à Tarbes, dans une réunion avec sept courses réservées aux anglo-arabes que Pierre Pilarski et Richard Westerink se sont retrouvés. Alors que Reyen (Benevolo de Paban), le représentant de l’homme de Timoko, s’est classé quatrième du Prix du Ministère de l’Agriculture, la pouliche Genmoss (Gentlewave), appartenant au copropriétaire de Bold Eagles, s’est imposée de toute une classe dans le Grand Prix des Pouliches. Devant un public nombreux, elle prend ainsi le leadership de sa génération, en étant invaincue en six sorties. Pierre Pilarski nous a confié quelques minutes après la victoire : « Je suis vraiment très heureux. C'est un joli cadeau de Didier Guillemin. Quand il me l'a proposée, je ne vous cache pas que je n'avais même pas regardé le papier. J'ai dit oui tout de suite, mais je pense qu'il savait qu'il me faisait un superbe cadeau. Nous avions eu un premier cheval ensemble, mais cela ne s'était pas bien passé. J'ai rencontré ses éleveurs, j'apprends beaucoup de choses. C'est très agréable à l'âge de 58 ans ! Quand on démarre avec une telle pouliche, cela donne envie de continuer. J'ai donc loué une autre pouliche anglo-arabe sur les conseils de Didier Guillemin. Cette 2ans s'appelle Google Pontadour (Kentucky Dynamite). » Pierre Pilarski investit par ailleurs dans les sauteurs avec Guillaume Macaire. Ils ont acquis, en association, plusieurs lots très en vue lors de la vente d'été d'Arqana. Ses représentants réalisent de remarquable premiers pas dans cette discipline (Feu Follet**, Fiumicino, Fly Smart…)