Le mot de la fin - Foi

Le Mot de la Fin / 28.10.2018

Le mot de la fin - Foi

L’Irlande est l’un des pays d’Europe où la foi catholique est la plus vivante. Et parfois le divin se mêle aux occupations plus terrestres des hommes. L’apport de Galileo (Sadler’s Wells) à la filière irlandaise est considérable, aussi bien sur le plan sportif que commercial. Mais en 2008, Coolmore a failli perdre celui qui est le meilleur et certainement le plus rentable des étalons actuellement en vie. Niall O'Riordan était alors vétérinaire et c’est lui qui se trouvait au chevet du sire. Après deux interventions en l’espace de 48 heures, la situation n’allait pas dans la bonne direction. Niall O'Riordan a déclaré à The Independant : « J’avais passé la nuit à ses côtés, avant d’aller à la messe à huit heures du matin à Fethard. Après l’office, je me suis rendu à la sacristie. J’ai dit au père Tom Breen : "Mon père, Galileo va très mal, pourriez venir le bénir". Un peu plus tard, le meilleur chirurgien d’Angleterre était-là, désœuvré, en train de regarder le prêtre qui bénissait le cheval. Ils ont sans doute pensé que j’étais devenu fou. Mais dans l’après-midi, l’état de Galileo s’est amélioré. Beaucoup de gens pensent que c’est mon action de vétérinaire qui a sauvé le cheval. Moi je pense qu’il a bénéficié d’une intervention divine. » Cet épisode a fait office de révélation pour Niall O'Riordan. Il a abandonné sa profession pour devenir prêtre, au service des populations Rom des pays de l’Est : « Il y a assez de vétérinaires sur terre. Et en tant que vétérinaire, quelle était mon action ? Elle se limitait à soigner les animaux. Ce n’est rien par rapport à ce que la vocation d’un prêtre peut apporter ici-bas. »