Les handicapeurs de France Galop expliquent le rating de l’Arc

Courses / 15.10.2018

Les handicapeurs de France Galop expliquent le rating de l’Arc

Sur leur blog, les handicapeurs de France Galop ont expliqué comment ils ont jugé les performances du dernier Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. On retiendra qu’Enable (Nathaniel) a fait 123, alors qu’elle avait été cotée à 128 l’an dernier à Chantilly.

« Les écarts à l’arrivée sont restés très serrés malgré le train élevé. Sur 2.400m, on réduit légèrement les écarts avant d’appliquer le théorème "1 kg = 1 longueur", ce que nous n’avons pas fait dimanche pour mieux hiérarchiser le classement. Magical (Galileo), dixième (111), Study of Man (Deep Impact), neuvième (115), et Nelson (Frankel), huitième (115), font la meilleure valeur de leur carrière. Salouen (Canford Cliffs), sixième, légèrement contrarié à 100m de l’arrivée, fait 117, soit une livre de moins que sa meilleure valeur réalisée dans la Coronation Cup (Gr1) à Epsom ou dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1). Capri (Galileo), cinquième, fait 118, ce qui est de loin sa meilleure performance depuis le St Leger 2017. Waldgeist (Galileo), quatrième, réalise une valeur de 121, soit quasiment celle qu’il a réalisée lors de ses trois dernières courses, dans le Grand Prix de Chantilly (Gr2), le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) et le Prix Foy (Gr2). Cloth of Stars (Sea the Stars), qui est troisième après une année difficile, est quasiment revenu au niveau de l’Arc 2017 à 123 contre 125 l’an dernier. Sea of Class (Sea the Stars), deuxième, est à 122. Sa manière de courir l’oblige à rendre beaucoup de distance, elle améliore son rating de quatre livres.

Enable obtient 123 cette année alors qu’elle avait fait 128 à Chantilly. Elle avait facilement battu Cloth of Stars de deux longueurs et demie l’an dernier, elle le bat courageusement d’une longueur cette année. Une absence de dix mois au plus haut niveau avant de faire sa rentrée sur la piste synthétique de Kempton et une préparation contrariée peuvent expliquer sa fin de course difficile. Trêve (Motivator), qui avait également rencontré des problèmes physiques à 4ans, avait fait 125 pour son deuxième Arc contre 130 pour son premier. »