Macaire, Dettori, Marnane, Soumillon, Santiago… ils vont tous vous surprendre dans troisième numéro de Dada

Courses / 11.10.2018

Macaire, Dettori, Marnane, Soumillon, Santiago… ils vont tous vous surprendre dans troisième numéro de Dada

Rare les publications qui sont capables d’attirer la curiosité des néophytes, tout en surprenant les connaisseurs. C’est pourtant le pari réussi de Dada. Ce trimestriel a appliqué aux courses les grands principes qui ont fait la réussite de So Foot et de Society : liberté de ton, humour, aventure humaine et enquêtes fouillées. Le troisième numéro de ce trimestriel est sorti en kiosque le jeudi 4 octobre. Et le galop se taille la part du lion.

De l’audace. L’équipe de Dada vient de tous les horizons. Mais si on devait dresser le portrait robot du journaliste de So Press, nous pourrions le décrire ainsi : entre 20 et 30 ans, parisien, hipster – ou pas loin de l’être –, ne connaissant rien aux courses mais ayant la ferme volonté de découvrir et de sortir un bon papier. Avec ce regard neuf, sans a priori négatif ou positif, pas mal de travail et beaucoup d’humour, les "Dadaistes" posent les questions que personne n’a jusqu’alors osé poser. Le résultat ? Soumillon se confie comme il l’a rarement fait, Dettori lève le voile sur son addiction à la célébrité, Jacques Détré se laisse aller aux confidences, Delphine Santiago montre qu’il ne faut jamais se fier aux apparences et Guillaume Macaire nous gratifie de quelques envolées lyriques dont il a le secret.

Tout le monde aime les histoires. Ces journalistes de très bon niveau savent écrire et mettre ce talent au service de leur sujet. Car au fond, nous le savons tous, le galop est une machine à fabriquer des histoires extraordinaires. Et c’est bien souvent le moteur de notre passion face à l’adversité liée à cet exercice. Une publication comme Dada, qui rassemble et concentre de bonnes histoires, ne peut être qu’épisodique. Sa périodicité, trimestrielle, lui va comme un gant. On attend déjà avec impatience le n°4 !