PRIX D’URY - L’envolée de Beau Saônois

Courses / 16.10.2018

PRIX D’URY - L’envolée de Beau Saônois

FONTAINEBLEAU, MARDI

Beau Saônois (Saônois) a tracé une drôle de ligne droite dans ce Prix d’Ury. Le représentant de madame Henri Devin a été vu dans le groupe de tête en début de parcours. Le peloton s’est ensuite étiré, en face, sous l’impulsion de Rive One (Spirit One), qui a ensuite fait une chute impressionnante au fence dans le tournant. Beau Saônois a perdu un peu de terrain en face et s’est rapproché des premiers sur ce fence, l’ensemble du peloton arrivant à éviter Rive One qui se relevait. Beau Saônois a suivi Enjoy It (Jeremy) et Brazil de l’Orme (Blue Brésil) et, à l’entrée de la ligne droite, il les a dépassés en trois foulées. La dernière haie n’a été qu’une formalité et Beau Saônois a, sur le plat, envoyé un uppercut à ses adversaires pour s’imposer de dix longueurs. Enjoy It conserve la deuxième place, trois longueurs devant Zen Kaiga (Slickly).

Le pensionnaire de Dominique Bressou a été l’une des jolies révélations du meeting de Clairefontaine-Deauville : gagnant par sept longueurs du Prix du Douet pour ses débuts, il avait confirmé ensuite dans le Prix S’telco Créations, montrant à chaque fois une jolie classe de plat. Pour ses débuts sur le steeple, toujours à Clairefontaine, il se classait deuxième après avoir commis plusieurs fautes dans le parcours. Beau Saônois a déçu pour ses débuts à Auteuil, dans le Prix Royal Junior. De retour sur un parcours coulant, celui de Fontainebleau, il retrouve le chemin du succès. Son jockey, Morgan Regairaz, a déclaré au micro d’Equidia : « Il est polyvalent. C’est un petit cheval vraiment sympathique qui s’adapte à tout. Je pense qu’il a de la qualité, mais je ne crois pas que le terrain lourd va lui plaire. »

Le neveu d’Ange Gabriel. Élevé par sa propriétaire, Beau Saônois est un fils de Saônois (Chichicastenango), étalon au haras du Mesnil. Beau Saônois a été son premier gagnant sur les haies et il devient son premier gagnant sur le steeple. Sa mère, Belle Gabrielle (Kaldounévées), a pris six places en sept sorties en plat. Elle a déjà produit l’utile Zeppelin (Zanzibari), lauréat de deux courses en plat et placé à treize reprises en dix-huit sorties.

Belle Gabrielle est la propre sœur d’Ange Gabriel, lauréat de six Groupes parmi lesquels le Grand Prix de Saint-Cloud à deux reprises, le Hong Kong Vase, et deuxième du Dubai Sheema Classic (Grs1), et de Mount Gabriel, lauréat du Prix Ketch (L). C’est aussi la souche de Fubbs (King’s Theatre), gagnante du Prix Bournosienne (Gr3).

 

 

 

Smadoun

 

 

Chichicastenango

 

 

 

 

Smala

 

Saônois

 

 

 

 

 

Homme de Loi

 

 

Saônoise

 

 

 

 

Sa Majesté

BEAU SAÔNOIS (H3)

 

 

 

 

 

 

Kaldoun

 

 

Kaldounévées

 

 

 

 

Safaroa

 

Belle Gabrielle

 

 

 

 

 

Head for Heights

 

 

Mount Gable

 

 

 

 

Cupids Hill