PRIX THOMAS BRYON -  JOCKEY CLUB DE TURQUIE (GR3) - East en route vers le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf

Courses / 05.10.2018

PRIX THOMAS BRYON -  JOCKEY CLUB DE TURQUIE (GR3) - East en route vers le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf

SAINT-CLOUD, VENDREDI

Gagnante de son unique sortie à Hamilton, il y a onze jours, East (Frankel) avait été supplémentée par son entourage pour participer à ce Prix Thomas Bryon - Jockey Club de Turquie (Gr3). À raison, puisque la pouliche s’est imposée facilement devant Pretty Boy (Siyouni) et Pure Zen (Zoffany).

Un Groupe pour sa deuxième sortie. East a galopé en troisième position avant de prendre l’avantage à 200m du but, en pleine piste. Elle s’impose aisément, uniquement sollicitée aux bras par Stéphane Pasquier, deux longueurs et demie devant Pretty Boy. Kevin Ryan, entraîneur de cette représentante d’East Partners (Rebecca Hillen), a dit : « C'est une très bonne pouliche, elle est très professionnelle. Elle a été retardée à un moment crucial, mais Stéphane n’a pas paniqué. Elle a accéléré et a gagné seulement accompagnée aux bras. Pour moi, elle a été très impressionnante. La décision de la supplémenter a été prise très vite. C’est toujours un petit peu inquiétant de les courir de façon rapprochée, mais elle est très détendue et a un grand cœur. Elle a tout ce que l’on attend d’une pouliche : un gros moteur et un bon tempérament, nous étions donc assez confiants à l’idée de pouvoir la courir à nouveau. Elle ira à la Breeders’ Cup pour le Juvenile Fillies Turf. »

Pretty Boy pour l’avenir. Après avoir galopé dans le sillage de l’animatrice, Pure Zen, Pretty Boy a lutté avec cette dernière pour s’emparer de la deuxième place, une demi-longueur devant sa rivale et tout à la fin. Pia Brandt, entraîneur de Pretty Boy, nous a dit : « Il court très bien. J’ai apprécié l’amélioration de son comportement. Nous l’avions équipé en conséquence. Cela l’a bien aidé et il s’est montré lutteur et courageux pour prendre la deuxième place. Il le fait parce qu’il a envie de le faire. Il n’est pas impossible que nous tentions le Critérium. Mais nous pouvons aussi le laisser hiverner tranquillement, pour grandir et commencer tôt l’année prochaine. Il semble fait pour aller sur 1.600m et, pourquoi pas, sur la Poule d’Essai. » Pretty Boy appartient à Chevotel Racing. Il avait débuté par une deuxième place à Deauville, fin juillet, avant d’ouvrir son palmarès dans le Prix de Saint-Firmin (Maiden) à Chantilly, le 10 septembre.

Pure Zen vers le Prix Miesque. Myriam Bollack-Badel, entraîneur de Pure Zen, a expliqué à propos de la pouliche de la Scuderia Micolo : « Elle n’a rien à se reprocher, car la course était d’un très bon niveau. Son jockey pense qu’elle sera meilleure en terrain souple. Elle va courir le Prix Miesque (Gr3) en ligne droite, en espérant qu’il pleuve un peu d’ici là ! » Pure Zen s’était imposée dans le Prix François Boutin (L), notamment devant The Black Album (Wootton Bassett) qui a depuis remporté le Prix La Rochette (Gr3).

Une petite-fille d’Emerald Peace. Présentée par Greenhills Farm, East avait été achetée 315.000 € par Stephen Hillen, lors de la Goresbridge Flat breeze up Sale 2018. Élevée par Mitaab Abdullah, East est une fille de Frankel et Vital Statistics (Indian Ridge). Cette dernière a un yearling par Frankel également. Elle s’est notamment classée deuxième des Princess Margaret Stakes (Gr3). C’est une fille d’Emerald Peace (Green Desert), gagnante des Achille Stakes (L) à Kempton Park. La troisième mère, Puck’s Castle, est placée de Listed.

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urban Sea

 

Frankel

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Kind

 

 

 

 

Rainbow Lake

EAST (F2)

 

 

 

 

 

 

Ahonoora

 

 

Indian Ridge

 

 

 

 

Hillbrow

 

Vital Statistics

 

 

 

 

 

Green Desert

 

 

Emerald Peace

 

 

 

 

Puck’s Castle


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 25’’43

1.000m à 600m : 27’’32

600m à 400m : 11’’93

400m à 200m : 11’’34

200m à l’arrivée : 11’’82

Temps total : 1’27’’84