PRIX VULCAIN (L) - King of Leogrance ** peut jouer les prolongations

Courses / 23.10.2018

PRIX VULCAIN (L) - King of Leogrance ** peut jouer les prolongations

MARDI, DEAUVILLE

 King of Leogrance ** (Camelot) découvrait la distance de 2.500m dans le Prix Vulcain (L), à Deauville. Le représentant de Coolmore restait sur une quatrième place dans le Prix Millkom (L), sur 1.600m. King of Leogrance a déjà montré une certaine classe auparavant et il l’a confirmée ce mardi. Villa Rosa (Doctor Dino) est deuxième devant l’autre pensionnaire de Jean-Claude Rouget, Viridorix (Dawn Approach).

Encore besoin d’apprendre. King of Leogrance a galopé à l’arrière-garde du peloton emmené, à un rythme peu soutenu, par Alhadab (Camelot) puis relayé par Villa Rosa dans le tournant. Placé dans le sillage de Viridorix à l’entrée de la ligne droite, King of Leogrance a été décalé par Christophe Soumillon à environ 150m du but. Le poulain a mis un peu de temps avant d’enclencher. Il a fini par l’emporter d’une tête sur le poteau. Jean-Claude Rouget, entraîneur du lauréat, a expliqué : « Dans une course sans train comme aujourd’hui, il faut des chevaux maniables. King of Leogrance a presque tout fait sur la même jambe, il a changé de jambe tardivement. Il a montré une accélération certaine mais c’était un petit peu juste. S’il reste à l’entraînement à 4 ans en France – on ne sait jamais –, il y a un beau programme pour lui. En principe, il doit gagner son Groupe. Le programme pour les vieux chevaux entre 2.500 et 3.000m est bien fourni. »

Raccourcie après sa troisième place dans le Prix Joubert (L) de Lillian Russel (Dubawi), Villa Rosa s’est classée deuxième, échouant d’une tête dans cette Listed. La pouliche a longtemps fait illusion pour la victoire, accélérant le long du rail intérieur. Débordée par Viridorix un instant, elle s’est relancée et a lutté avec ce dernier pour la deuxième place. Elle le devance finalement d’une courte encolure.

Viridorix en plein progrès. Viridorix grimpait de niveau dans ce Prix Vulcain (L). D’abord vu à l’arrière-garde, il a passé en revue le peloton dans le tournant pour venir aborder la ligne droite en tête. Le poulain a longtemps lutté pour la victoire avec King of Leogrance et Villa Rosa. Également entraîné par Jean-Claude Rouget, il a dû s’incliner de peu et conclut troisième. Son entraîneur, ravi, a expliqué au micro d’Equidia : « Je suis très content. Il a fourni une très belle performance. C’est une très bonne surprise. Il montait vraiment de catégorie. Il a bien fait d’avancer, j’ai pensé un moment qu’il pouvait gagner. Je suis ravi de sa place. Cela fait trois mois qu’il n’arrête pas de progresser. »

Un fils d’Amourette. Élevé par la succession Michel Henochsberg et par Dominique Adès-Hazan, King of Leogrance a été acheté 200.000 € à Arqana par Charlie Gordon-Watson. Il était présenté par le haras des Capucines, où il a grandi. C’est un fils de Camelot, étalon à Coolmore, et d’Amourette (Halling). Cette dernière était entraînée par Jean-Claude Rouget et s’est classée troisième du Grand Critérium de Bordeaux (L). Il est le deuxième produit de la jument. Amourette est une sœur de Royal Copenhagen (Inchinor), deuxième d’un Prix du Calvados (Gr3) avant d’être exportée aux États-Unis où elle a remporté un Gr3. Il s’agit de la famille d’Al Maheb, gagnant du Prix Kergorlay (Gr2), de Castiya, qui remporta un Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L), ou encore d’Henri le Balafré, gagnant du Prix Royal Oak (Gr1) et du Premio Roma (Gr1, à l’époque).

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Montjeu

 

 

 

 

Floripedes

 

Camelot

 

 

 

 

 

Kingmambo

 

 

Tarfah

 

 

 

 

Fickle

KING OF LEOGRANCE (M3)

 

 

 

 

 

 

Diesis

 

 

Halling

 

 

 

 

Dance Machine

 

Amourette

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Amou Daria

 

 

 

 

Amnesia