QATAR ARABIAN TROPHY DES JUMENTS - POULICHES DE 4ANS (Gr1 PA) -  Al Shamoos, de la classe et des symboles

06.10.2018

QATAR ARABIAN TROPHY DES JUMENTS - POULICHES DE 4ANS (Gr1 PA) - Al Shamoos, de la classe et des symboles

PARISLONGCHAMP, SAMEDI

Al Shamoos (No Risk Al Maury) a livré une prestation impressionnante pour s’imposer dans le Qatar Arabian Trophy des Juments - Pouliches de 4ans (Gr1 PA), offrant par la même occasion une deuxième victoire successive dans cette course à l’élevage de Mohammad Al Najafi, dont la plupart des poulinière sont basées en France. L’histoire est belle car, malgré les difficultés qui ont frappé son pays, l’Irak, il n’a jamais cessé de faire courir et de croire en ses souches. Al Shamoos, rachetée aux ventes, remporte avec classe le quatrième Gr1 PA de l’année pour Charles Gourdain, qui ne cesse de s’affirmer dans la spécialité. Enfin, ce succès a aussi une importance généalogique car cette pouliche est indemne des courants de sang dits modernes qui dominent

Au-dessus du lot. La course a été emmenée sur un bon rythme, grâce au travail de Wadeeaa (Mahabb), l’une des trois représentantes de la casaque de Yas Horse Racing (Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan), avec Joudh (Mahabb) puis Al Shamoos dans son sillage. Dans la ligne droite, Wadeeaa n’a rien lâché. Mais elle n’a pu que constater la supériorité d’Al Shamoos, tandis que Joudh luttait vaillamment. Belqees, qui a tenté de venir menacer les premières, n’a pas pu suivre. Al Shamoos s’impose finalement avec cinq longueurs d’avance sur Joudh, qui prend la deuxième place à la lutte, aux dépens de Wadeeaa. En retrait à mi-ligne droite, Shomoos Athbah (Burning Sand) a fini très vite en pleine piste, terminant quatrième, devant Belqees.

Montée au millimètre par Soumillon. Parfois impressionnante – notamment lors de son succès de quinze longueurs à Dax –, Al Shamoos s’est aussi montrée décevante lorsqu’elle s’est retrouvée au contact des autres chevaux. Christophe Soumillon l’a donc montée en conséquence. Malgré un numéro à l’extérieur, il a su trouver un sillage pour la pouliche près de la tête de la course. Il a déclaré au micro du cheval émetteur : « Quand j’ai vu que la pouliche à mon extérieur partait pour aller devant, je me suis dit qu’il fallait que je m’en serve. J’ai eu la chance de pouvoir suivre la favorite. Je m’attendais à ce qu’elle m’amène plus loin à l’entrée de la ligne droite. Mais elle a craqué très tôt et nous avons dû prendre l’avantage rapidement. Charles Gourdain m’avait dit qu’elle pouvait avoir peur des autres, mais qu’elle n’avait aucun problème à se retrouver devant. Aujourd’hui, elle gagne en faisant preuve de beaucoup de classe. Son entraîneur m’avait dit que c’était un crack et je pense qu’il a raison. »

La grande année de Charles Goudain. Après Nafees (Shadwell Dubai International Stakes, Gr1 PA) et Rodess du Loup (Derby anglais et Derby français des 4ans, Grs1 PA), le Palois décroche donc le quatrième Gr1 PA de sa saison. Il nous a confié : « Nous avons la chance d’avoir trois très bons pur-sang arabes cette année. Al Shamoos ne fait que progresser. C’est une petite pouliche, qui manque de physique, mais avec un grand cœur. Je craignais qu’elle n'ait peur des autres chevaux car cela lui a joué des tours par le passé. Mais nous avons beaucoup travaillé sur cela ces derniers temps. Christophe Soumillon l’a montée à la perfection, elle n’a pas été embêtée. Grâce aux pouliches du cheikh Mansour, il y avait du rythme. Elle a donc bien couru, bien respiré et terminé très fort. Je pense qu’elle a encore beaucoup de marge. Mais ce n’est pas une pouliche facile, elle est brillante le matin. Heureusement, elle mûrit dans le bon sens et c’est ce qui fait les bons chevaux. Nous savions qu’elle avait de la qualité, mais elle a réalisé une prestation encore supérieure à nos attentes. La pouliche a débuté en Suède, où elle a gagné en débutant. Elle est ensuite revenue en France, où les choses ont été difficiles au départ. Elle a donc fait un séjour au haras avant de reprendre, en passant par Séville. La semaine dernière, le cheikh Tahnoon bin Zayed l’a achetée à son éleveur et propriétaire, monsieur Al Nujaifi. Elle va quitter la France pour les Émirats. »

Trois Mansour parmi les cinq premiers. Joudh (Mahabb), triple gagnante de Gr1 PA, se classe deuxième. Son entraîneur, Didier Guillemin, nous a expliqué : « Joudh court très bien. Elle s'est montrée assez froide, un peu coquine et pas très volontaire. Elle a un petit peu de caractère, mais elle a quand même fait une belle ligne droite, même si elle est bien battue. Nous voulions aller à Dubaï, mais nous pourrions aussi aller à Toulouse. Ce n'est pas encore décidé. » Pour la même casaque, Xavier Thomas-Demeaulte est le mentor de Wadeeaa (Mahabb), troisième, et Belqees (Mahabb), cinquième : « Waldeeaa court très bien. Elle est allée devant car elle sort bien des boîtes. Elle est mieux ainsi plutôt qu'à tirer derrière. Je n'étais pas certain qu'elle tienne la distance. C'est bien. Elle est engagée à Abu Dhabi et pourrait y aller. Avec Belqees, nous avons un peu changé les habitudes et elle a patienté. Ce sont deux juments de la même écurie et cela ne servait à rien qu'elles se battent devant. Elle a peut-être pris plus dur que Wadeeaa à La Teste. Elle est engagée à Toulouse à la fin du mois, mais nous allons voir comment elle rentre. »

Quelques regrets. Quatrième, Shomoos Athbah (Burning Sand) réalise une bonne valeur. Son entraîneur, Philip Collington, nous a dit : « La pouliche court bien. Malheureusement elle n'a pas eu le passage et les autres pouliches l'ont un petit peu bloquée devant. Elle a bien prolongé son effort jusqu'au bout. Avec une meilleure course, le jockey pense qu'il aurait pu finir plus proche, peut-être même deuxième. Elle est éligible pour la Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Jewel Crown (Gr1 PA), elle pourrait y aller si elle est invitée. »

L’élevage Al Nujaifi au sommet. Al Shamoos a été élevée par son précédent propriétaire, Mohammad Al Najafi, dont les intérêts hippiques sont managés par Val Bunting. L’éleveur et propriétaire irakien remporte donc pour la deuxième année successive le Qatar Arabian Trophy des Juments, après Muneera (Dormane) en 2017. Accompagné de son fils, il nous a confié : « C’est certainement la première fois que deux produits de la même poulinière remportent ce Gr1 lors de deux éditions successives. Il faut féliciter son entraîneur, Charles Gourdain, et son nouveau propriétaire, le cheikh Tahnoon bin Zayed. Elle va prendre la direction d’Abu Dhabi, où j’espère qu’elle continuera à briller au meilleur niveau. Les succès d’Al Shamoos et Muneera attestent de la grande qualité des souches irakiennes. Cette famille produit des chevaux capables d’aller dans tous les terrains, y compris sur le dirt. Al Shamoos nous impressionne et c’est un bonheur que de l’avoir élevée. »

Le cinquième gagnant de Groupe de No Risk Al Maury. Al Shamoos est une fille de No Risk Al Maury (Kesberoy), un étalon de Shadwell. Stationné au haras de Saint-Faust, il décroche un premier Gr1 français. Précédemment, il avait déjà donné quatre gagnants de Groupe : Barnamaj (Al Maktoum Challenge Round 2, Gr1 PA), RB Hot Risk (Texas Arabian Oaks, Gr3 PA), Aïcha de Monlau (Prix Razzia III, Gr3 PA) et Darius du Paon (Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan Cup, Gr3 PA).

Une grande souche irakienne. Al Shamoos a été rachetée 35.000 € à la vente de Saint-Cloud, alors qu’elle avait 2ans. Sa mère, Hamiya (Al Hasim), a gagné dix courses en Irak, dont les 2.000 Guinées et la Farewell Cup (Grs1 PA). Au haras, elle a déjà donné trois black types, dont Muneera (Dormane), lauréate du Qatar Total Arabian Trophy des Juments (Gr1 PA), Hurra (Asad Saif), deuxième de l’International Ifahr Trophy (Gr2 PA) à Istanbul, et troisième des Hatta International Stakes (Gr1 PA) à Newbury, et Al Haail (Elios de Carrère), placé de Groupe en Suède. La deuxième mère, Al Karta (Zad Al Rakib), a gagné huit courses en Irak, dont l’Iraqi Jockey Club Trophy (Gr1 PA). Elle s’est par ailleurs classée deuxième du Derby et des 2.000 Guinées (Gr1 PA).

 

 

 

Saint Laurent

 

 

Kesberoy

 

 

 

 

Keiba

 

No Risk Al Maury

 

 

 

 

 

Baroud III

 

 

Nectarine Al Maury

 

 

 

 

Nevadour

AL SHAMOOS (F4)

 

 

 

 

 

 

Saut du Loup

 

 

Al Hasim

 

 

 

 

Brons

 

Hamiya

 

 

 

 

 

Zad Al Rakib

 

 

Al Karta

 

 

 

 

Bint Al Sahraa


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’12’’24

1.000m à 600m : 26’’06

600m à 400m : 13’’74

400m à 200m : 12’’22

200m à l’arrivée : 13’’31

Temps total : 2’17’’57