QATAR ARABIAN TROPHY DES POULAINS (GR1 PA) - Marid ou la belle journée du Grand Courgeon

05.10.2018

QATAR ARABIAN TROPHY DES POULAINS (GR1 PA) - Marid ou la belle journée du Grand Courgeon

SAINT-CLOUD, VENDREDI

Marid (TM Fred Texas) a encore fait plaisir à son entourage en remportant son deuxième Gr1 PA, le Qatar Arabian Trophy des Poulains. L’élève et représentant de Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani s’impose à l’issue d’une belle fin de course en pleine piste, profitant des malheurs de Deryan (Mahabb), qui a eu le passage trop tardivement, englué au sein du peloton. C’est aussi une belle victoire pour le haras du Grand Courgeon, où ont été élevés les deux lauréats de Gr1 PA du jour.

Un succès facile mais pas sans difficulté... S’il a fallu aux pousseurs de Saint-Cloud un peu de patience et l’aide d’un bonnet pour que Marid entre dans sa stalle de départ, tout s’est bien déroulé ensuite. La course a été menée à un rythme peu soutenu par Probat T (Af Albahar), suivi dans son sillage par Bel’Izam (Nizam) et Neef (Général). Dans le tournant final, Probat T a lancé les hostilités, Deryan suivant librement derrière les chevaux de tête. Marid, vu à l’arrière-garde pendant le parcours, est venu librement en pleine piste, les autres concurrents luttant le long de la lice intérieure. Il s’impose facilement et passe la ligne d’arrivée en toute décontraction, sans un coup de cravache d’Olivier Peslier qui a fait le choix de ne pas le brusquer. Deryan, longtemps bloqué par un rideau de chevaux, a prononcé un effort tardif. Il est deuxième à une demi-longueur. Shalaa (Dahess) se classe troisième.

Encore de la marge. Entraîneur du lauréat, Antoine de Watrigant a déclaré : « Marid a fait des siennes devant les boîtes mais il ne faut pas le bousculer. Il peut être parfois brutal. La course est allée à deux à l’heure, mais la longue ligne droite de Saint-Cloud lui a permis de revenir. Il peut faire encore mieux et Olivier Peslier a su viser juste pour finir. Il ne va pas recourir en France d’ici la fin de la saison. Le cheval pourrait aller sur le Derby du Qatar. Son propriétaire et son manager décideront, mais il est fort probable qu’il aille là-bas. » Manager du cheval pour le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, Alban de Mieulle a déclaré : « Marid nous a fait plaisir en s'imposant, de surcroît c'est un fils d'Al Dahma qui a tant apporté à cette casaque. En outre, il a été élevé au Grand Courgeon, comme Al Haffanah dont le potentiel est énorme. Marid est sans doute un très bon cheval mais il est difficile. Nous espérons qu'il s'améliorera d'ici l'année prochaine. Cette fois, nous avons changé de tactique et il laisse une très belle impression. On sent qu'il peut faire beaucoup mieux, mais il a aussi beaucoup de caractère. »

Deux poulains pour l’avenir. Shalaa passait d’un maiden, où il se classait cinquième, directement au niveau Gr1 PA. Thomas Fourcy, son entraîneur, nous a dit : « Shalaa est un bon cheval, je l'ai toujours dit. Mais il sera mieux à 4ans. Ce n'est pas un vrai 3ans. Dans une génération qui me paraissait accessible, j'ai tenté le coup avec ce poulain que j'estime. Par bonheur, le cheikh Joaan me fait confiance et il aime les défis. Le poulain nous récompense, même s'il n'a pas gagné, et à présent nous pensons à l'avenir. » Entraîneur de Deryan, Didier Guillemin nous a confié : « Il a été très malheureux. Ça n'a pas trop roulé, puis il n'a pas eu le passage. Cela a fini par s'ouvrir, mais trop tard. La prochaine étape pour lui devrait être le French Arabian Breeders' Challenge des Poulains (Gr2 PA) à Toulouse. »

Le premier gagnant de Gr1 de TM Fred Texas. Le père de Marid, TM Fred Texas (Burning Sand), est stationné au haras de Thouars, pour le compte d’Al Shaqab Racing. Remarquable compétiteur sur le sable, et notamment lauréat de la Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA), il présente un pedigree polyvalent. Son origine franco-américaine connaît en effet également une belle réussite sur le gazon. Il est indemne des courants de sang les plus répandus actuellement (Amer, Munjiz, Manganate…). Ayant très peu sailli, TM Fred Texas n’a eu pour l’instant que six partants en France. Il est donc remarquable de donner un double lauréat de Gr1 PA avec une production aussi réduite. Alban de Mieulle nous a expliqué : « Nous avons utilisé cet étalon pour apporter du sang neuf et de la vitesse à la championne Al Dahma. Cette dernière confirme au haras la grande classe qu’elle avait montrée en course. »

Une grande origine maternelle. Sa mère Al Dahma (Amer), est lauréate de vingt-cinq courses de 3ans à 8ans. Elle a notamment remporté la Coupe d’Europe des Chevaux Arabes à trois reprises, le French Arabian Breeders’ Cup Mile (Gr1 PA), l’Emir’s Sword à deux reprises, le Qatar International Trophy  à quatre reprises, le Cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani Trophy, le Qatar National Trophy Day à Doha, deux fois, les Dubai International Stakes, la President Cup et le Malazgirt Trophy (Grs1 PA). Al Dahma a déjà produit le très bon Yazeed (Munjiz), proche deuxième de la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA), ainsi que Al Kabeer (No Risk Al Maury), deuxième du Qatar Derby à Doha (Gr3 PA). Général (Amer), le propre frère d’Al Dahma, officie au haras du Grand Courgeon. Ce champion a gagné deux fois la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA).

 

 

 

San Lou Romirz

 

 

Burning Sand

 

 

 

 

Du Smaragda

 

TM Fred Texas

 

 

 

 

 

Kong

 

 

Queen Kong

 

 

 

 

Sahara Croixnoire

MARID (M3)

 

 

 

 

 

 

Wafi

 

 

Amer

 

 

 

 

Bushra

 

Al Dahma

 

 

 

 

 

Manganate

 

 

Al Hanoof

 

 

 

 

Pesennaia