QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE - Dernière nuit blanche…

Courses / 05.10.2018

QATAR PRIX DE L’ARC DE TRIOMPHE - Dernière nuit blanche…

Nous y sommes presque. Dimanche, vers 16 h 15, nous saurons qui est le gagnant du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2018 (Gr1). Encore une nuit blanche à se demander, à y penser... Et à espérer, pour tous les entourages ayant un partant dans la plus grande course du monde. Ils sont dix-neuf au départ. Cette édition 2018 est particulière : des favoris avec des failles, des outsiders difficiles à cerner. Nous avons décidé de passer les partants au crible, avec une méthode un peu particulière…

1 - DEFOE (M4)

(Dalakhani & Dulkashe, par Pivotal)

Propriétaire : Cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum

Éleveur : Darley

Entraîneur : Roger Varian

Jockey : Andrea Atzeni. Corde : 18

Valeur/rating : 53/117

Sa meilleure course

Lors de sa rentrée dans les John Porter Stakes (Gr3) à Newbury, il s’était révélé comme un gagnant de Gr1 en puissance. Toutes les bonnes conditions étaient réunies : terrain lourd et parcours rythmé. Il a fait la même valeur dans le Longines Grosser Preis von Baden (Gr1) mais il s’est fait piéger dans une course dans train.

Sa moins bonne course

Favori dans la Tattersalls Gold Cup (Gr1), sur un terrain bon/léger et 2.000m, il n’a pas été capable d’accélérer. C’est un vrai cheval de lourd et 2.400m.

Scénario idéal

Des orages, des orages et encore des orages.

2 - SALOUEN (M4)

(Canford Cliffs & Gali Gal, par Galileo)

Propriétaire : Hiran Balasuriya

Éleveur : Silvercon Edgerodge Ltd

Entraîneur : Sylvester Kirk

Jockey : Oisin Murphy. Corde : 7

Valeur/rating : 51,5/114

Goffs, octobre 2015, Sportman’s Sale, yearling, 85.00 €, Glenvale Stud à S. Kirk

Sa meilleure course

La Coronation Cup (Gr1) 2018. Il n’a été battu qu’au passage du poteau par un "petit" Cracksman (Frankel). Salouen est passé à une tête de son Gr1.

Sa moins bonne course

Les Eclipse Stakes 2017 (Gr1). Il a complétement rendu les armes dans la phase finale, concluant à plus de huit longueurs du gagnant, Ulysses (Galileo).

Scénario idéal

Dans le groupe de tête, faire parler la dureté et espérer de nombreuses défaillances.

3 - CAPRI (M4)

(Galileo & Dialafara, par Anabaa)

Propriétaire : Derrick Smith, Mme John Magnier & Michael Tabor

Éleveur : Lynch Bages & Camas Park Stud

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Donnacha O’Brien. Corde : 4

Valeur/rating 53,5/118

Sa meilleure course

On peut hésiter entre le St Leger et le Derby irlandais (Grs1). Il avait battu dans les deux classiques de vrais chevaux de Gr1 comme Crystal Ocean (Sea the Stars) et Cracksman (Frankel). Il tient, il est dur et il aime courir près de la tête.

Sa moins bonne course

Il n’était pas assez affûté lors de sa rentrée, dans le Qatar Prix Foy (Gr2), et il est resté là au moment du démarrage. Son jockey n’a pas été très dur avec lui.

Scénario idéal

Un train soutenu, sans à-coup, et beaucoup de chance.

4 - WAY TO PARIS (M5)

(Champs Élysées & Grey Way, par Cozzene)

Propriétaire : Paolo Ferrario

Éleveur : Grundy Bloodstock Srl

Entraîneur : Andrea Marcialis

Jockey : Gérald Mossé. Corde : 10

Valeur/rating : 52,5/116

Tattersalls, octobre 2015, yearling, book 2, 50.000 Gns, Highclere Stud à Ambition Stud Partnership

Sa meilleure course

Le Qatar Prix Foy (Gr2) 2018. Ce n’est pas son meilleur classement à un tel niveau de compétition, car il finissait quatrième, mais sa fin de course était excellente et a certainement convaincu son entourage de tenter sa chance dans l’Arc.

Sa moins bonne course

La précédente, le Grand Prix de Deauville (Gr2) 2018. Il n’a jamais fait illusion et a conclu sixième, à plus de onze longueurs du gagnant. Il a des excuses car c’était une petite rentrée et il avait besoin de courir, lui qui est très compliqué le matin. Il faisait chaud, et il déteste cela.

Scénario idéal

Pas le choix : il faudra attendre. Placer sa pointe… Et faire la danse de la pluie.

5 - WALDGEIST (M4)

(Galileo & Waldlerche, par Monsun)

Propriétaire : Gestüt Ammerland & Newsells Park

Éleveur : The Waldlerche Partnership

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Pierre-Charles Boudot. Corde : 13.

Valeur/rating : 55,5/122

Sa meilleure course

Il a affiché des progrès dans le Qatar Prix Foy (Gr2), qu’il a gagné sur une pointe de vitesse et sans forcer, à l’issue d’un parcours parfait. Il est plus fort que l’année dernière, où il fut battu de très peu dans le Qipco Prix du Jockey Club (Gr1), et son succès dans le Grand Prix de Saint-Cloud 2018 (Gr1) le confirme.

Sa moins bonne course

L’automne dernier, il a mal couru à deux reprises dans les Cumberland Lodge Stakes (Gr3) et le Grosser Preis von Bayern (Gr1). Il n’avait pas du tout aimé le terrain lourd et avait peut-être accusé le coup après la campagne classique.

Scénario idéal

Sa place à la corde complique les choses. Il doit trouver un bon sillage et ne pas voyager trop au large.

6 - CLOTH OF STARS (M5)

(Sea the Stars & Strawberry Fledge, par Kingmambo)

Propriétaire : Godolphin

Éleveur : P. Anastasiou

Entraîneur : A. Fabre

Jockey : Vincent Cheminaud. Corde : 9

Valeur/rating : 53/117

Tattersalls, octobre 2014, yearling, book 1, 400.000 €, Baroda & Colbinstown Studs à J. Ferguson

Sa meilleure course

Le Prix Ganay  et le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1) 2017. Le Prix Ganay est sa seule victoire de Gr1. Ce n’est pas là qu’il a été le plus étincelant, mais il a été dur à la lutte. Dans l’Arc 2017, sa fin de course a été excellente, derrière l’intouchable Enable (Nathaniel).

Sa moins bonne course

Le Grand Prix de Chantilly (Gr2) 2018. Avec une excuse : son entourage lui avait mis le bonnet pour tenter de le canaliser et cela l’avait complètement endormi.

Scénario idéal

Une course rythmée et surtout pas de coups. Et espérer que le Cloth of Stars 2017 sommeille encore en lui.

7 - TALISMANIC (M5)

(Medaglia d’Oro & Magic Mission, par Machiavellian)

Propriétaire : Godolphin

Éleveur : Darley

Entraîneur : André Fabre

Jockey : Mickaël Barzalona. Corde : 8.

Valeur/rating : 54/119

Sa meilleure course

Son succès dans la Longines Breeders’ Cup Turf (Gr1) est le sommet de sa carrière. Mais cette année, malgré un rating revu en légère baisse, il n’a pas démérité. Son parcours dans le Qatar Prix Foy a été correct, à l’issue d’une course sans beaucoup de train.

Sa moins bonne course

Il est beaucoup trop facile de choisir la Dubai World Cup (Gr1) : à Meydan, il a dû pratiquer un autre sport. L’année dernière, il n’avait pas fait sa valeur deux ou trois fois, mais toujours sur le terrain très souple ou lourd.

Scénario idéal

Bien calé à la corde, derrière un train soutenu mais pas trop violent… Et le passage au bon moment.

8 - TIBERIAN (M6)

(Tiberius Caesar & Toamasina, par Marju)

Propriétaires : Haras du Logis, Australian Thoroughbred Bloodstock Ltd, Heiko Volz, Stefan Folk

Éleveurs : Haras du Logis, Julian Ince, Stefan Folk & Hel. Volz

Entraîneur : Alain Couétil

Jockey : William Buick. Corde : 5

Valeur/rating : 49/108

Sa meilleure course

Le Lucien Barrière Grand Prix de Deauville (Gr2) 2017. Il s’imposait à la lutte dans son jardin de Deauville et validait sa participation pour la Melbourne Cup (Gr1), où il a mieux couru que ne l’indique sa septième place.

Sa moins bonne course

Le Longines Hong Kong Vase (Gr1) 2017. Il n’a jamais été en course. Il a aussi mal couru dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) la même année, mais il est allé très vite devant en compagnie de Robin of Navan (American Post) et tous deux avaient payé cher cet effort.

Scénario idéal

Il peut attendre ou aller devant. Une course rythmée où la tenue parlera pour finir.

9 - CLINCHER (M4)

(Deep Sky & The Fates, par Brian’s Time)

Propriétaire : Koji Maeda

Éleveur : Hirayama Bokujo

Entraîneur : Hiroshi Miyamoto

Jockey : Yutaka Take. Corde : 1

Valeur/rating : 52,5/116

Sa meilleure course

Il a fait sa meilleure valeur au Japon dans le Tenno Sho (Gr1), sur 3.200m, mais il a gagné un Gr2 sur 2.200m, en devançant deux lauréats classiques comme Al Ain (Deep Impact) et Rey de Oro (King Kamehameha).

Sa moins bonne course

Son trial dans le Qatar Prix Foy (Gr2) a été très décevant. Il a pris la tête et a rendu ses armes très tôt dans la ligne droite. Il vaut beaucoup mieux que ça, même s’il n’est pas assez bon pour l’Arc.

Scénario idéal

Des leaders déchaînés depuis le départ et un train d’enfer pour transformer les 2.400m en vrai test de tenue… Et de la pluie.

10 - ENABLE (F4)

(Nathaniel & Concentric, par Sadler’s Wells)

Propriétaire : Khalid Abdullah

Éleveur : Juddmonte Farms

Entraîneur : John Gosden

Jockey : Lanfranco Dettori. Corde : 6

Valeur/rating : 58/128

Sa meilleure course

Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 2017. Elle a survolé une édition qui avait fière allure et n’a jamais été inquiétée. Un régal.

Sa moins bonne course

Le choix est simple : sa seule défaite pour sa rentrée à 3ans, à Newbury, dans une course à conditions. Elle était troisième, la course étant remportée par Shutter Speed (Dansili), spécialiste des pistes légères… Les 2.000m sur du good to firm ne sont pas le sport d’Enable.

Scénario idéal

Enable a une fée qui s’est penchée sur son berceau et a hérité du six dans les stalles. Frankie Dettori la connaît par cœur, elle est capable de tout faire. Le mieux serait d’attendre pas trop loin et de placer son accélération, en espérant ne pas être touchée par le syndrome de la deuxième course après une (très) grande rentrée.

11- NEUFBOSC (M3)

(Mastercraftsman & Nonsuch Way, par Verglas)

Propriétaire : Gérard Augustin-Normand

Éleveur : Franklin Finance

Entraîneur : Pia Brandt

Jockey : Cristian Demuro. Corde : 11.

Valeur/rating : 51/113

Sa meilleure course

On est tenté d’affirmer : la prochaine. Il a affiché des progrès à chaque sortie et il a tracé un bon parcours lors de sa rentrée dans le Qatar Prix Niel (Gr2). Sa deuxième place dans le Juddmonte Grand Prix de Paris lui a permis de décrocher un rating de 113 mais la suite de la carrière de Kew Gardens (Galileo) montre qu’il vaut plus que ça.

Sa moins bonne course

Si l’on excepte ses débuts en janvier sur la P.S.F. à Chantilly, il a toujours décroché une allocation et a gravi les échelons pas à pas.

Scénario idéal

Il lui faudra un vrai 2.400m.

12 - PATASCOY (M3)

(Wootton Bassett & Noble World, par Winged Love)

Propriétaire : Roberto Cocheteux Tierno

Éleveur : Mme B. Moser

Entraîneur : Xavier Thomas-Demeaulte

Jockey : Olivier Peslier. Corde : 2

Valeur/rating : 51,5/114

Arqana, Deauville, août 2016, yearling v.2, 40.000 €, haras du Long Champ à Xavier Thomas-Demeaulte

Sa meilleure course

Deuxième du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) 2018. Il a obligé le gagnant, Study of Man ** (Deep Impact), à s’employer jusqu’au bout.

Sa moins bonne course

Difficile car il répond toujours présent. Il a été nettement battu par Knight to Behold (Sea the Stars) dans le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2), cet été à Deauville. Ce dernier a faussé compagnie à tout le monde et Patascoy a gagné la deuxième course.

Scénario idéal

Il a le 2 dans les stalles, ce qui peut se transformer en piège. Sa capacité à faire les 2.400m est une inconnue et le mieux serait de se laisser emmener le plus possible pour faire parler sa pointe. Il a de la chance, Olivier Peslier sait comment gagner un Arc.

13 - KEW GARDENS (M3)

(Galileo & Chelsea Rose, par Desert King)

Propriétaire : Derrick Smith, Mme John Magnier & Michael Tabor

Éleveur : Barronstown Stud

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Ryan Moore. Corde : 14.

Valeur/rating : 55/121

Sa meilleure course

Le St. Leger (Gr1) lui a permis de monter de cinq livres sur l’échelle des ratings. C’est un très bon gagnant du classique de Doncaster et il a montré dans le Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) qu’il est capable de bien faire aussi sur 2.400m.

Sa moins bonne course

Assez long à trouver sa forme, il s’est réveillé à Royal Ascot. Ses sorties de début de saison furent assez moyennes mais il n’était pas le même poulain qu'actuellement.

Scénario idéal

Attentiste, il est très facile à monter et il tient. Ses coéquipiers vont travailler pour lui.

14 - STUDY OF MAN ** (M3)

(Deep Impact & Second Happiness, par Storm Cat)

Propriétaire : Flaxman Ireland Ltd

Éleveur : Flaxman Ireland Ltd

Entraîneur : Pascal Bary

Jockey : Stéphane Pasquier. Corde : 19

Valeur/rating : 52/115

Sa meilleure course

Sa victoire dans le Qipco Prix du Jockey Club (Gr1) cette année. Il s’est imposé à la lutte après avoir été monté contre nature, vite dans le combat plutôt qu’en attentiste pour placer sa pointe.

Sa moins bonne course

Le Prix Guillaume d’Ornano - Haras du Logis Saint-Germain (Gr2) 2018. Il n’a jamais été en course, toujours débordé. Il soufflait beaucoup de retour aux balances.

Scénario idéal

Il n’a pas été gâté par le 19 dans les stalles mais, finalement, il est un attentiste qui doit préserver sa pointe. Il sera muni de petites œillères pour être bien à son travail.

15 - LOUIS D’OR (M3)

(Intello & Soudanaise, par Peintre Célèbre)

Propriétaire : Camille Garnier

Éleveur : Dayton Investment

Entraîneur : Tony Castanheira

Jockey : Antoine Hamelin. Corde 17.

Valeur/rating 49,5/109

Arqana, octobre 2016, yearling, 27.000 €, haras du Lieu des Champs à Tony Castanheira

Sa meilleure course

Il a fait illusion pour la victoire quand il a décroché la troisième place dans le Qipco Prix du Jockey Club et il a montré qu’il se sortait bien des lots touffus.

Sa moins bonne course

Il n’a pas confirmé sa course à Chantilly et son rating a baissé de deux kilos après sa sortie en demi-teinte dans le Qatar Prix Niel (Gr2).

Scénario idéal

Avec le 17 à la corde, il faudra une série de miracles…

16 - HUNTING HORN (M3)

(Camelot & Mora Bai, par Indian Ridge)

Propriétaire : Mme John Magnier, Michael Tabor & Derrick Smith

Éleveur : Lynch Badges & Rhinestone Bloodstock

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : James-Anthony Heffernan. Corde : 12

Valeur/rating : 52/115

Sa meilleure course

Les Hampton Court Stakes (Gr3) 2018 à Royal Ascot. Il a démoli l’opposition ce jour-là, s’imposant par quatre longueurs et demie devant Crossed Baton (Dansili), lequel n’est pas un champion mais vaut une épreuve de ce type.

Sa moins bonne course

Les Secretariat Stakes (Gr1) 2018. Il a conclu huitième sur treize, nettement battu, sans faire illusion pour mieux.

Scénario idéal

On le voit plutôt dans le groupe de tête. Avec le douze, il faudra peut-être faire un effort en partant.

17 - NELSON (M3)

(Frankel & Moonstone, par Dalakhani)

Propriétaire : Mme John Magnier, Michael Tabor & Derrick Smith

Éleveur : Orpendale, Chelston & Wynatt

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Mike Hussey. Corde : 3.

Valeur/rating : 48/106

Sa meilleure course

C’est à 2ans, dans les Royal Lodge Stakes (Gr2), qu’il avait donné chaud au champion Roaring Lion (Kitten’s Joy). Il a confirmé lors de sa rentrée à 3ans, dans les Ballysax Stakes (Gr3), en terrain défoncé.

Sa moins bonne course

Il est passé très tôt dans le paquet des leaders Ballydoyle.

Scénario idéal

Ce sera à lui de travailler pour fournir aux autres un scénario idéal…

18 - MAGICAL (F3)

(Galileo & Halfway to Heaven, par Pivotal)

Propriétaire : Derrick Smith, Mme John Magnier & Michael Tabor

Éleveur : Orpendale, Chelston & Wynatt

Entraîneur : Aidan O’Brien

Jockey : Wayne Lordan. Corde : 16

Valeur/rating : 50,5/111

Sa meilleure course

Il faut remonter un peu… Magical avait réalisé une excellente performance dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1) en 2017, se classant deuxième après avoir mené. Elle était battue sur le poteau par sa camarade d’entraînement Happily (Galileo), qui a été la meilleure 2ans de 2017, elle qui remporta ensuite le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1).

Sa moins bonne course

Sa rentrée dans le Prix de la Grotte (Gr3), en avril 2018. C’était loin de ce que l’on pouvait attendre d’une telle 2ans. Elle n’était probablement pas prête, l’hiver ayant été rude en Irlande, et elle a certainement eu un problème puisqu’elle a fait ensuite l’impasse sur le printemps classique.

Scénario idéal

Franchement, on est un peu perplexe. Elle n’a jamais couru sur plus long que 1.800m. Sa tenue est un gros doute et le 16 dans les stalles est donc cauchemardesque. Aidan O’Brien doit bien avoir une idée en tête.

19 - SEA OF CLASS (F3)

(Sea the Stars & Holy Moon, par Hernando)

Propriétaire : Sunderland Holdings

Éleveur : Razza del Velino

Entraîneur : William Haggas

Jockey : James Doyle. Corde : 15.

Valeur/rating : 53,5/118

Tattersalls, décembre 2016, yearling, 170.000 Gns, Old Buckenham Sale à Sunderland Holdings

Sa meilleure course

Elle s’est promenée dans les Yorkshire Oaks (Gr1), tout comme la lauréate de l’année dernière Enable (Nathaniel). Elle a décroché un rating de 118 qui est un peu bas, mais cela est aussi lié à sa manière de courir : elle attend et vient sur une pointe de vitesse. Enable, qui démolit les courses, avait gagné au canter le même Gr1 en valeur 123.

Sa moins bonne course

Elle a été battue pour ses débuts, dans un maiden, lors du Craven meeting. Petite faute de parcours pour une pouliche qui a progressé de quinze livres.

Scénario idéal

Il lui faut un parcours parfait parce qu’elle doit bien se poser derrière les autres avant de venir d’un coup, sur une pointe. Elle n’a jamais affronté plus de huit adversaires… Et pas une goutte de pluie si possible !

Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2018 : les statistiques des entraîneurs au départ dans l’Arc
Entraîneurs Partants Victoires  Places (2,3) Meilleur classement Premier partant
André Fabre 74 7 13 1er 1983
Roger Varian 2 0 0 4e 2014
Silvester Kirk 0 0 0 2018
Andrea Marcialis 0 0 0 2018
Alain Couétil 2 0 0 10e 2015
Hiroshi Miyamoto 0 0 0 2018
John Gosden  10 2 1 1er 1992
Pia Brandt 0 0 0 2018
Xavier Thomas-Demeaulte 0 0 0 2018
Aidan O'Brien 44 2 5 1er 1999
Pascal Bary 15 0 2 2e 1991
Tony Castanheira 0 0 0 2018
Qatar Prix de l’Arc de Triomphe 2018 : les statistiques des jockeys au départ dans l’Arc
Jockey Participations Victoires  Places (2,3) Meilleur classement Première monte
Andrea Atzeni 3 0 0 4e 2014
Mickaël Barzalona 6 0 2 2e  2012
Pierre-Charles Boudot 5 0 0 4e 2013
William Buick 5 0 0 6e 2010
Vincent Cheminaud 2 0 1 3e  2015
Cristian Demuro 2 0 0 5e 2016
Lanfranco Dettori 29 5 3 1er 1988
James Doyle 5 0 0 6e 2013
Antoine Hamelin 1 0 0 15e 2012
Seamie Heffernan 6 0 2 2e 2008
Michael Hussey 0 0 0 - 2018
Ryan-Lee Moore 10 2 0 1er 2008
Gérald Mossé 20 1 1 1er 1985
Donnacha O'Brien 1 0 0 4e 2017
Stéphane Pasquier 12 1 0 1er 2002
Olivier Peslier 23 4 4 1er 1993
Yutaka Take 6 0 1 3e 1994
Oisin Murphy 0 0 0
Wayne-Martin Lordan 1 0 0 17e 2017