QATAR PRIX DE LA FORÊT - Polydream ** pour mettre fin à 15 ans de disette

Courses / 05.10.2018

QATAR PRIX DE LA FORÊT - Polydream ** pour mettre fin à 15 ans de disette

PARISLONGHAMP, DIMANCHE

Gr1 - 3ans plus - 1.400m

Déjà lauréate du Larc Prix Maurice de Gheest (Gr1), Polydream ** (Oasis Dream) est capable de remporter le deuxième Gr1 de sa carrière ce dimanche. La pensionnaire de Freddy Head possède la meilleure valeur du lot, son dernier travail est bon, les bookmakers voient en elle une large favorite ! Cependant, une femelle de 3ans n’a pas gagné le Prix de la Forêt depuis 15 ans. La dernière est Étoile Montante (Miswaki), en 2003

En 2013, le doublé Prix de la Forêt & Prix Maurice de Gheest avait été réussi par Moonlight Cloud ** (Invincible Spirit). C’était, comme Polydream, une petite pouliche pleine de vitesse et elle était également entraînée par Freddy Head… mais elle avait 5ans.

Eux aussi vont défendre la France. Parmi les autres français engagés, Cœur de Beauté (Dabirsim) a les yeux rivés sur les prévisions météorologiques. Sa participation est conditionnée par des précipitations suffisantes. Si la présence de Tornibush (Dream Ahead) se confirme, le gagnant du Prix du Pin (Gr3) sera l’attraction médiatique de la course, même si Antoine Griezmann ne pourra vraisemblablement pas être présent dans les tribunes pour la plus belle journée de course française. Francis-Henri Graffard présente Karar ** (Invincible Spirit), troisième de l’édition 2017 et deuxième en 2016. Ses dernières sorties laissent à penser qu’il lui sera difficile de reproduire le même niveau de performance en 2018. André Fabre aura deux partants, Inns of Court** (Invicible Spirit) et Jimmy Two Times (Kendargent), mais il est difficile de leur voir une première chance. La tâche s’annonce difficile pour Zalamea (Lope de Vega).

L’opposition étrangère. Teppal (Camacho), lauréate de l’Emirates Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), n’a pas recouru depuis Ascot. Sur le papier, les trois meilleurs opposant à Polydream sont étrangers. L’entourage de James Garfield (Exceed and Excel), son dauphin à Deauville, vise une place sur le podium. Sir Dancealot (Sir Prancealot), qui a gagné trois Groupes sur la distance outre-Manche cette année, a tiré un numéro à la corde très défavorable (16). So Beloved (Dansili) s’est classé deuxième en 2017. Il faudra aussi compter sur Gustav Klimt (Galileo), troisième de la Sprint Cup (Gr1) à Haydock en dernier lieu. Géniale (Deep Impact) semble s’attaquer à forte partie, tout comme Dutch Connection (Dutch Art), One Master (Fastnet Rock) ou Burnt Sugar (Lope de Vega).

Le palmarès (Année/Lauréat/Entraîneur). 2017 : Aclaim (M. Meade). 2016 : Limato (H. Candy). 2015 : Make Believe (A. Fabre). 2014 : Olympic Glory (R. Hannon). 2013 : Moonlight Cloud (F. Head).