TATTERSALLS OCTOBER SALE - Galileo, le cheikh Mohammed et un record

International / 11.10.2018

TATTERSALLS OCTOBER SALE - Galileo, le cheikh Mohammed et un record

NEWMARKET (GB), JEUDI

C’est sur le coup de 18 h 30 que le volume record du book 1 de Tattersalls Octobre (102,29 millions de Gns) est tombé, et ce malgré une troisième session qui a marqué un léger recul par rapport à l’année dernière. Le chiffre d’affaires atteint 106,42 millions de Gns, soit une progression de 4 %, alors que le prix moyen a perdu 7,3 % (272.194 Gns). Ce marché très solide a fait monter de 3 % le médian, alors que les millionnaires sont passé de 17 à 12. Le pourcentage de vendus a dépassé les 85 %.

Deux lots à 1,2 million. Le top price de la session (1,2 millions) revient à deux pouliches, une Galileo et une Dubawi. Un signe de l’orientation du marché : les deux sont à l’origine de 12 des 14 lots adjugés à plus d’un million de Guinées. L’étalon de Coolmore en compte huit, celui de Darley quatre. C’est Godolphin, sous la signature Stroud Coleman Bloodstock, qui a acheté les deux millionnaires de jeudi. La Galileo est une demi-sœur du placé classique et étalon Ivawood (Zebedee), présentée par Barronstown Stud, l’entité de David et Diane Nagle, des proches de la galaxie Coolmore. Newsells Park Stud est le vendeur de la Dubawi, le cinquième produit de la gagnante de Gr2 aux États-Unis Game Play (Giant’s Causeway). Le cheikh Mohammed Al Maktoum avait déjà acheté Playful Act (Sadler’s Wells), la deuxième mère, pour 10,5 millions de dollars à Keeneland en 2007.

Le cheikh Mohammed soutient la France. L’homme de Godolphin a terminé en tête des acheteurs. Ses investissements ont largement dépassé ceux de 2017 (15,93 millions) et se sont fixés aux alentours de 21 millions, presque 20 % du chiffre d’affaires. On dénombre six yearlings millionnaires. Il a, comme toujours, acquis beaucoup de produits de Dubawi, neuf au total, mais également quatre Galileo et Sea the Stars, ainsi que trois Kodiac. La politique d’achat de Godolphin est allée jusqu’aux  étalons français. Après une Siyouni à 425.000 Gns lors de la première session, il a acheté un mâle par l’étalon du haras de Bonneval à 320.000 guinées, et surtout un Wootton Bassett (Iffraaj) de la souche de La Cressonnière (Le Havre) pour 425.000 Gns.

Galileo toujours le patron. Galileo, avec ses huit millionnaires, domine. Mais il n’a pas réussi à battre son propre record de chiffre d’affaires, établi en 2013 avec 30 vendus pour 18,12 millions. Ses 18 yearlings passés sur le ring ont trouvé preneurs pour un total de 17,85 millions et un excellent prix moyen tout proche du million (993.056 Gns). Dubawi vient juste derrière avec 17 vendus à un prix moyen de 745.000 guinées et le top price (3,5 millions) pour le propre frère de Too Darn Hot.

LES GALILEO DU TROISIEME JOUR

Sexe Mère Père de mère Vendeur Acheteur Prix (Gns)
M Shastye  Danehill  Newsells Park Stud  M. V. Magnier 3.400.000
M Alluring Park  Green Desert  Lodge Park Stud M. V. Magnier 1.300.000
F Penchant Kyllachy  Glenvale Stud Narvick International 1.200.000
F Keenes Royale Red Ransom  Barronstown Stud Stroud Coleman Bloodstock 1.200.000
F Chelsea Rose  Desert King  Barronstown Stud M. V. Magnier 1.200.000
F Wannabe Better  Duke of Marmalade  Churchtown House Stud Cheveley Park Stud 1 200 000
M Posset  Oasis Dream  Newsells Park Stud Stroud Coleman Bloodstock 1.100.000
F Brooklyn's Storm Storm Cat  Clare Castle Stud Horse France 1.000.000

900.000 Gns pour un Sea the Stars présenté par le Mézeray

L’équipe du haras du Mézeray a traversé la Manche avec trois yearlings : un Frankel (racheté 1,15 million), un Kingman (vendu 100.000 Gns à BBA Ireland) et un Sea the Stars qui a fait monter les enchères jusqu’à 900.000 Gns. C’est un petit-fils d’Elle Danzig (gagnante de 11 Groupes dont 3 Grs1) et le bon a été signé par Stroud Coleman Bloodstock. À son sujet, Charles-Henri de Moussac a déclaré : « Nous sommes bien sûr très heureux. Il est issu d’une mère que nous avons acquise pour un client alors qu’elle sortait de l’entraînement. C’était en décembre 2013, à Arqana, et elle avait fait monter les enchères jusqu’à 300.000 €. Son propriétaire a conservé un mâle par Lope de Vega. Le Sea the Stars n’était pas prêt pour la vente d’août. Il a ensuite très bien évolué avec la préparation, pour finalement réaliser un prix supérieur à nos attentes. Il est assez typé par son père. C’est une bonne passe pour Sea the Stars, avec sa fille Sea of Class, qui a fini si proche d’Enable (Nathaniel). »

 Le haras de Montaigu présentait lui aussi des produits de Sea the Stars. Le lot 437 est une pouliche dont la mère a déjà donné Sacred Life (Siyouni), lauréat du Prix Thomas Bryon (Gr3). Stroud Coleman Bloodstock a signé le bon à 400.000 Gns. Le lot 424 est le propre frère de Chemical Charge (Sea the Stars), gagnant des Toteplacepot September Stakes (Gr3). Mike Ryan l’a acheté pour 160.000 Gns.