TATTERSALLS OCTOBER SALE - Qatar Bloodstock achète le frère de Too Darn Hot pour 3,5 millions

International / 10.10.2018

TATTERSALLS OCTOBER SALE - Qatar Bloodstock achète le frère de Too Darn Hot pour 3,5 millions

NEWMARKET (GB), MERCREDI

Le propre frère de Too Darn Hot, Lah Ti Dar et So Mi Dar, issu des œuvres de Dubawi et Dar Re Mi (Singspiel), était le grand favori pour le top price du book 1. Il était en revanche moins évident de deviner le nom de l’acheteur. C’est à la fin d’une longue bataille que David Redvers, le conseiller de Qatar Racing, a eu raison d’Angus Gold, qui enchérissait pour le cheikh Hamdan Al Maktoum. Verdict ? 3,5 millions de guinées ! Ce frère de l’étalon De Treville (Oasis Dream) restera donc comme le poulain le plus cher de cette année et il se déplacera de seulement quelques kilomètres pour le débourrage, à Longholes, le centre de préentraînement du cheikh Fahad et de ses frères. David Redvers a expliqué : « Le cheikh Fahad pourra se faire plaisir en regardant le poulain au quotidien. C’est le sujet parfait pour Qatar Racing, qui veut développer son offre d’étalonnage. Le nom de l’entraîneur n’est pas encore décidé. » On peut se dire, sans prendre trop de risque, que ce poulain ferait une belle recrue pour John Gosden : il a entraîné toute la famille.

RECORD POUR UN ÉTALON FRANÇAIS

Un million d’euros pour une fille de Le Havre

Cette yearling par l’étalon du haras de Montfort et Préaux a été vendue par Arqana, sans passer sur un ring. Et pour cause, elle fut acquise in utero sur le site Arqana online. Ce mercredi, la fille de Le Havre (Noverre) est devenue la première millionnaire en euros issue d’une poulinière achetée online. Le marteau est tombé à 850.000 Gns pour Tom Goffs, qui était à côté de John Gosden. Au taux de change de ce mercredi, ce prix correspond à 1,02 million d’euros, soit le top price pour Le Havre – et un étalon français – à Tattersalls. La pouliche a été élevée par Woodnook Farm, un haras australien, et elle était présentée par Norelands Stud. La mère, Blissful Beat (Beat Hollow), avait quitté la France en janvier 2017 en étant pleine, puisqu’elle avait été cédée 235.000 € à RJB Bloodstock et Justin Carthy. La poulinière, qui avait 10ans au moment de la vente, était arrivée en France suite à son achat pour 30.000 € par MAB Agency, à Goffs Novembre, en 2011. Elle était alors pleine de Starspangledbanner (Choisir) et le fruit de ce croisement, élevé par l’écurie du Grand Chêne, est aussi le meilleur de ses produits. Il s’agit de Home of the Brave, acheté 80.000 € par Fleemington Bloodstock, chez Arqana. Le cheval est passé ensuite sous les couleurs de Godolphin et il a remporté deux Grs3 en Angleterre avant de partir pour l’Australie, où il a gagné un Gr2 à Flemington en septembre.

Vers un chiffre d’affaires record. Sur le coup de 19 h, ce mercredi, 12 yearlings ont trouvé preneurs à plus d’un million, dont sept lors de la deuxième session qui affiche un prix moyen supérieur à 300.000 Gns. Le marché a été encore plus fort que lors de la première journée et, fort probablement, le record de l’année dernière (102,29 millions) tombera lors de la session de jeudi. Stroud Coleman Bloodstock, agissant pour le cheikh Mohammed, est tête de liste des acheteurs, avec un millionnaire supplémentaire. En effet, un demi-frère par Dubawi de la gagnante classique Legatissimo (Danehill Dancer), a été adjugé 1,2 million.

Sept millionnaires pour Galileo. Galileo a remis l’église au centre du village. Le vieux champion sire de Coolmore est encore le patron sur le marché. Sept des douze yearlings vendus pour un prix à sept chiffres sont par Galileo, et après deux saisons à la deuxième place derrière Dubawi, il terminera à nouveau en tête au classement des étalons du book 1. Fort probablement, ce jeudi, lors de la troisième et dernière session, il dépassera son record de 18,12 millions de Gns qui remonte à 2013, quand la future Al Naamah (Galileo), placée de Gr3, fut achetée pour cinq millions par Al Shaqab.

La belle histoire d’Alluring Park. Un propre frère d’Al Naamah figure dans la liste des millionnaires de ce mercredi et il été acheté 1,3 million par M.V. Magnier. Il est le sixième produit successif du croisement de la grande Alluring Park (Green Desert) avec Galileo. Cinq sont passés sur un ring et tous ont été adjugés pour un prix à sept chiffres et un chiffre d’affaires de 10,2 millions de Gns. La famille Burns a gardé une pouliche de 3ans, Park Bloom, qui a gagné sa course en juillet au Curragh et doit continuer à faire briller la famille. Le meilleur produit d’Alluring Park est la lauréate des Oaks Was. Après cette longue histoire, les Burns ont changé leur fusil d’épaule : la poulinière est pleine de Dark Angel (Acclamation). La demi-sœur du lauréat du St Leger Kew Gardens (Galileo) sera entraînée par Aidan O’Brien après l’achat pour 1,2 million par M.V. Magnier. Sa mère est la gagnante de Gr1 Chelsea Rose (Desert King). Cheveley Park Stud s’est assuré pour le même prix une pouliche par Galileo et la gagnante de Gr3 Wannabe Better (Duke of Marmalade).

Un Sea the Stars pour le cheikh Mohammed. La chasse à Galileo a laissé moins de place aux produits des autres étalons. Un poulain par Sea the Stars a attiré l’attention du cheikh Mohamed et d’Anthony Stroud qui ont placé l’enchère gagnante à un million. Il s’agit du premier produit de la jeune Chicago Dancer (Azamour), issue d’une souche Aga Khan. Le poulain avait été acheté 300.000 Gns par Longview Stud qui a réalisé ainsi un excellent bénéfice.

Une millionnaire par Galileo en route pour Chantilly. Une de millionnaires par Galileo sera entraînée en France. C’est Robert Nataf, de Horse France, qui s’est adjugé pour un million tout rond la demi-sœur de Pollara (Camelot), lauréate du Prix de Royaumont (Gr3), et de la gagnante black type Stormina (Gulch). Cette dernière s’est illustrée avec Silasol (Monsun), laquelle a été capable de remporter, pour la casaque Wertheimer, le Prix Marcel Boussac et le Prix Saint-Alary (Grs1). Le courtier français nous a dit : « Elle sera entraînée à Chantilly pour un client existant, qui est un propriétaire et aussi un éleveur important. La pouliche a une valeur de poulinière et il voulait acheter un produit de cette souche. » Elle est issue de Brooklyn’s Storm (Storm Cat), achetée 70.000 € à Arqana, en 2011, quand elle avait 15ans, par Paget Bloodstock. La qualité ne vieillit pas…

La souche est celle qui a donné des champions aux Wertheimer. La mère, Brooklyn’s Storm, est une demi-sœur de la lauréate du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe Solemia (Poliglote). La deuxième mère, Brooklyn’s Dance (Shirley Heights), a produit aussi les gagnants de Groupe Prospect Wells et Prospect Park (par Galileo), et trois autres lauréats black types. Cette souche a brillé tout récemment avec le classique et étalon The Gurkha (Galileo) et la prometteuse Matematica (Rock of Gibraltar), deuxième dimanche dans le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1).