Vente de pur-sang arabes Arqana - Afac - DES VENDEURS ET ACHETEURS EXIGEANTS DANS UN MARCHÉ QUI RESTE SOLIDE

26.10.2018

Vente de pur-sang arabes Arqana - Afac - DES VENDEURS ET ACHETEURS EXIGEANTS DANS UN MARCHÉ QUI RESTE SOLIDE

L'édition 2018 de la vente de pur-sang arabes organisée par Arqana, en partenariat avec l'Afac, a été marquée par une grande sélectivité. Le marché amiable reste solide et beaucoup de vendeurs ont racheté leurs chevaux sur le ring. Sept lots ont été retirés à plus de 100 000 euros. Huit sujets de 2 ans ont été retirés à 50 000 euros ou plus, alors que la majorité était issue de saillies coûtant largement moins de 10 000 euros. Il manque à cette édition un ou deux acheteurs pour faire monter les prix dans la partie supérieure du marché. Mais les grandes écuries internationales ont aujourd'hui une jumenterie très nombreuse. Et les transferts d'embryons – parfois achetés aux éleveurs français – sont devenus très courants, réduisant par la même occasion la demande sur le marché des chevaux d'élevage. Ceci étant dit, malgré l'absence d'envolée, la vente de Saint-Cloud conserve toute son utilité : 80 chevaux ont trouvé preneurs. Le prix moyen baisse à 26 656 euros (- 2,26 %) et le chiffre d'affaires suit la même tendance pour s'établir à 2 132 500 euros (- 3,46 %). On soulignera par ailleurs l’importance des acheteurs venus du monde de l’endurance dans cette vacation. Par exemple, Stéphane Chazel (cinq lots pour un total de 110 000 euros) et Lucie Loevenbruck (14 lots pour un total de 249 000 euros) ont réalisé à deux presque un sixième du volume de la vente.

Les deux tops pour Gérard Larrieu

Avec neufs lots acquis pour un total de 534 000 euros, l'homme de Chantilly Bloodstock s'affirme sans surprise comme le leader des acheteurs de la vente. Il a notamment acquis les deux lots les plus chers de la vacation, deux chevaux à l'entraînement qui sont destinés à rejoindre, à long terme, les boxes de Jassim Mohammed Ghazali Jahromi pour le compte de Khalifa bin Sheail Al Kuwari, un des principaux propriétaires du Qatar. Ils prendront ainsi la suite de sujets de premier plan comme Easter de Faust (Mahabb), Caïd de l'Ardus (Mahabb) ou Spaghetti (Snoopi), pour ne citer que les pur-sang arabes. Ces derniers ont permis à la casaque Al Kuwari d'être une des seules compétitives face à celles des "cheikhs", lesquelles dominent habituellement la scène hippique du Qatar. À 155 000 euros, Fortuna Al Maury (No Risk Al Maury) est une placée du Prix Nevada II (Gr. III PA) de la toute bonne souche d'Akbar (Djelfor). À 150 000 euros, Sea Bird Al Maury (Mijdadd) a été vendu avec son engagement dans le Qatar Arabian Trophy des Poulains (Gr. I PA), mais il n'a pas pris part à la course.

LE FLAIR DE RENÉE-LAURE KOCH

FORTUNA AL MAURY

N°110 F3 No Risk Al Maury & Friandise Al Maury, par Rainbow Al Maury 155 000 €

Acheteur : Chantilly Bloodstock

Vendeur : Olivier Trigodet

Éleveur : Renée-Laure Koch

L'élevage, c'est aussi du flair et de l'inspiration. En étant l'un des premiers propriétaires à faire confiance à l'ancien jockey Olivier Trigodet, Renée-Laure Koch a fait preuve d'inspiration. Fortuna Al Maury (No Risk Al Maury) s'est classée troisième du Prix Nevada II (Gr. III PA) dès sa deuxième sortie, devenant ainsi le premier black type de son mentor. No Risk Al Maury (Kesberoy), son père, officie à seulement 1 500 euros et, à 155 000 euros, cette pouliche récompense le travail de l'ensemble de son entourage. Il s'agit du deuxième black type de sa mère qui a déjà donné la bonne Fée Al Maury (Dormane), deuxième du Prix de l'Élevage (Gr. II PA) et troisième de l'Arabian Trophy des Pouliches (Gr. I PA). C'est une toute bonne famille française, celle du crack et grand étalon Akbar (Djelfor), récemment disparu. Il avait lui-même été acquis par Renée-Laure Koch dans ses jeunes années.

SEA BIRD AL MAURY

N°100 M3 Mijdadd & Si Cruelle Al Maury, par Djou Said 105 000 €

Acheteur : Chantilly Bloodstock

Vendeur : Damien de Watrigant

Éleveur : Renée-Laure Koch

Qui connaît l'étalon Mijdadd (Dormane) ? Très peu de personnes. Ce frère de l'excellent Munjiz (Kesberoy) a une carrière de course très modeste. Dès lors, il n'est pas surprenant que seulement deux éleveurs aient fait naître des produits de ce sire officiant pour un tarif avoisinant les 1 000 euros : son propriétaire, Son Altesse le cheikh Mansour bin Zayed bin Sultan Al Nahyan, et Renée-Laure Koch. Elle est même allée jusqu'aux Émirats Arabes Unis pour pouvoir le voir en chair et en os. La créatrice du label "du Maury" a d'ailleurs encore quatre poulains de Mijdadd dans ses herbages. Le premier vu en piste n'est autre que Sea Bird Al Maury et c'est un black type. Dès sa deuxième sortie, sous l'entraînement de Damien de Watrigant, il s'est classé troisième du Prix Chéri Bibi (Gr. III PA), un remarquable update avant les ventes. En remontant à la troisième mère, on retrouve une jument chère à Renée-Laure Koch, Salia de Carrère (Baroud III), d'où la championne Sylvine Al Maury (Munjiz), triple lauréate de Groupe I PA, et Sivit Al Maury (Malazgirt Trophy, Gr. I PA)…

DEUX AMER POUR SALIM SAAD SUHAIL AL MUKHAINI BAHWAN

NALINK

N°001 M3 Amer & Nalika, par Dormane 100 000 €

Acheteur : Salim Saad Suhail Al Mukhaini Bahwan

Vendeur : Haras de Saint-Faust

Éleveur : Marie-Claude Biaudis

Venu d'Oman, Salim Saad Suhail Al Mukhaini Bahwan était accompagné par Jean-Pierre Deroubaix (FBA Agency). Après avoir signé le bon à 100 000 euros, ce jeune propriétaire nous a expliqué : « Il provient d'une famille que je connais bien et que j'aime beaucoup. Il va rester en France pour le moment et ira à l'entraînement. Un jour ou l'autre, il prendra la direction d'Oman. » Sa deuxième mère n'est autre que la célèbre Naiada Al Maury (Baroud III). Cette dernière est à l'origine d'une multitude de chevaux de Groupe I, à l'image de Nez d'Or (Al Maktoum Challenge Round I & Round II, Dubai Kahayla Classic), Noreen (The Hatta International Stakes), Mkeefa (Arabian World Cup, The Hatta International Stakes, UK Arabian Derby), Chaddad (Arabian Trophy des Poulains), Naphir (The Abu Dhabi International Championship), Rajeh (Prix Manganate & Arabian Trophy des Poulains)…

ACAMAR

N°102 M3 Amer & Vodka'L Fauquey, par Munjiz 65 000 €

Acheteur : Salim Saad Suhail Al Mukhaini Bahwan

Vendeur : Didier Guillemin

Éleveur : S.A. le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani

Élevé par Son Altesse le cheikh Abdullah bin Khalifa Al Thani, Acamar (Amer) a couru deux fois cette année, à 3 ans. Entraîné par Didier Guillemin, il s'est notamment classé troisième du Prix Massoud derrière deux futurs black types, Farida du Croate (Munjiz) et Fettah du Loup (Kerbella). Sa mère est une sœur de Premium de Fauquey (Kairouan de Jos), lauréat de The President of the UAE International Challenge Derby (Gr. II PA).

LE PROPRIÉTAIRE DE RODESS DU LOUP CONTINUE D'INVESTIR EN FRANCE

GALLOS DE FAUST

N°014 M3 Mared Al Sahra & Tsarine du Paon, par Al Sakbe 55 000 euros

Acheteur : Haras de Thouars pour Khalifa bin Hamad

Vendeur : Haras de Saint-Faust

Éleveurs : Haras de Saint-Faust & Chantilly Bloodstock

Rodess du Loup (Dahess) a réalisé une superbe saison cette année, avec deux victoires au niveau Groupe I PA. Son propriétaire, Khalifa bin Hamad Al Attiyah, était représenté par Emmanuel Cessac. Il a acquis neuf lots, dont quatre à plus de 40 000 euros, pour un total de 267 000 euros. Son acquisition la plus chère est le lot 14, à 55 000 euros, un 2 ans présenté par le haras de Saint-Faust. C'est une belle opération pour ses éleveurs, avec un poulain issu d'une saillie à 3 000 euros. Le papier maternel est très bon. La deuxième mère n'est autre que Giulia du Paon (Veinard Al Maury), à l'origine de six black types, dont Nemrod du Paon (Tidjani), Rhoda du Paon (Tidjani), Magik du Paon (Mahabb)…

aplat

Une vente dont la réussite s’inscrit sur le long terme

Tout au long de ce long week-end de courses, la vente de Saint-Cloud a confirmé son intérêt sur le plan sportif et génétique. La belle impression du vendredi est revenue à Al Haffanah (Amer), brillante lauréate du Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr. I PA). Elle s’annonce comme une remarquable 4 ans. Sa mère, Al Nachmiya (Azadi), fut acquise 350 000 euros par Nicolas de Watrigant (Mandore International Agency) pour le compte de Son Excellence le cheikh Joaan bin Hamad Al Thani. Lauréate de Groupe I PA dès le lendemain de son achat, elle se révèle donc à présent une poulinière de premier plan. Le lendemain, ParisLongchamp accueillait le Qatar Arabian Trophy des Juments (Gr. I PA). Cette épreuve fut remportée de toute une classe par Al Shamoos (No Risk Al Maury). Cette élève et représentante du docteur Al Nujaifi a été rachetée sur le ring de Saint-Cloud pour – seulement – 35 000 euros. Enfin Fazza Al Khalediah (Jalnar Al Khalidiah), lauréat de la Qatar Arabian World Cup, est un petit-fils de Dalina des Fabries (Dormane), elle-même acquise lors de cette vacation.