Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Maisons-Laffitte - Les vrais chiffres

Courses / 12.10.2018

Maisons-Laffitte - Les vrais chiffres

Maisons-Laffitte : les vrais chiffres

Depuis une décennie, tel un serpent de mer, le "dossier Maisons-Laffitte" refait régulièrement surface. Les débats sur sa restructuration ou son éventuelle fermeture paraissent interminables. Et ce d’autant plus que beaucoup d’images erronées circulent. Nous vous livrons les données officielles.

Véronique Bertran de Balanda, maire adjointe déléguée aux activités hippiques, nous a expliqué : « Le centre d’entraînement occupe environ 130 hectares et il est géré par trois copropriétaires : France Galop, l’Office national des forêts et l’Association syndicale du parc de Maisons-Laffitte. Les 90 kilomètres de piste sont utilisés par cinquante entraîneurs et permis d’entraîner. Neuf entraîneurs, ces deux dernières années, ont acheté des écuries auprès de France Galop. C’est un investissement pour l’avenir, avec le plus souvent des crédits en cours. On notera par ailleurs que des entraîneurs étrangers sont arrivés ces dernières saisons sur le site. Des professionnels sont aussi installés au rond Sévigné où la ville a viabilisé et vendu des terrains. Ces investissements attestent d’une volonté de se projeter dans le futur à Maisons-Laffitte. Le rond Sévigné rassemble six lots et des logements sociaux pour le personnel des courses, ainsi que des terrains à bâtir dont la majorité a trouvé preneur. D’autres entraîneurs étrangers souhaiteraient s’installer, mais le climat d’incertitude qui plane autour de Maisons-Laffitte est un frein aux investissements. Les veilles de grosses réunions à Auteuil, Willie Mullins y installe une base arrière. Il saute ses chevaux deux jours avant les courses. Ce professionnel irlandais se sent bien à Maisons-Laffitte, l’avantage étant sûrement d’avoir des obstacles sur le gazon. Depuis l’an dernier, Osarus organise sur l’hippodrome une vente la veille du grand week-end de l’obstacle. La première édition fut une réussite et cette vacation aura à nouveau lieu cette année. »

Le premier employeur privé de la ville. « L’hippodrome appartient à France Galop qui n’a donc pas de loyer à débourser comme à Auteuil ou ParisLongchamp. Il a une valeur immobilière proche de zéro, car il est situé en zone inondable. D’autre part, il est l’hippodrome France Galop sur lequel organiser revient le moins cher. Une réunion de course à Maisons-Laffitte coûte approximativement 150.000 €. À titre indicatif, une journée pour l’ancien Longchamp, c’était environ 500.000 €. L’activité hippique à Maisons-Laffitte génère environ deux cents emplois directs sans compter la quarantaine de salariés dépendant de France Galop. L’activité hippique est le premier employeur privé de la ville. Nous avons cinq cents chevaux de courses, mais aussi près de cinq cents chevaux de selle. Un tel mélange est unique en France. Dans tout le parc de Maisons-Laffitte, nous comptons soixante-dix écuries, selles et courses confondues. Ces deux mondes se côtoient quotidiennement. Sidney Dufresnes en est le parfait exemple. Titulaire d’un permis d’entraîneur, il est récemment revenu des Jeux équestres mondiaux de Tryon avec une médaille de bronze en concours complet. »

Un centre d’entraînement qui génère des partants. « Environ 25 % des partants sur les obstacles en région parisienne sont entraînés à Maisons-Laffitte. Ce chiffre ne prend pas en compte Fontainebleau, Clairefontaine et Compiègne qui ont en partie pris la suite d’Enghien où les chevaux de Maisons-Laffitte sont très présents. C’est aussi le cas dans une autre catégorie en manque de partants : les 2ans. L’écurie Marnane est basée à Maisons-Laffitte. On a pu voir cette année toute l’importance qu’elle a prise pour fournir les lots de 2ans du programme français. Ce professionnel est très satisfait des conditions d’entraînement de ses représentants. En 2017, cinq entraîneurs ont été élus par l’ensemble de leurs pairs pour former un groupe de travail sur la restructuration du centre d’entraînement. Il est constitué de Pascal Adda, Patricia Butel, Gianluca Bietolini, Yann Lerner et Didier Prod’homme. Les professionnels ont conscience qu’il faut restructurer et redimensionner le centre d’entraînement. Ils travaillent sur ce sujet depuis plusieurs mois avec France Galop. »

La journée de découverte du monde des courses. Le samedi 13 octobre, l’hippodrome de Maisons-Laffitte accueille la journée "Découverte du monde des courses". L’entrée est gratuite pour tous à partir de 12 h. À l’occasion de cette journée, des visites gratuites des coulisses de l’hippodrome sont proposées à tous avec inscription sur place. France Galop et la Cité du Cheval proposent de nombreuses animations gratuites : promenades à poneys pour les enfants, ateliers découverte des courses, shows de la troupe des Horsemen, simulateurs de courses Virtual Racing et cheval mécanique, initiations aux paris, parcours ludique en gyropode Segway. De plus, une exposition de peintures Au Galop les pinceaux… est organisée dans le hall des parieurs. Les ex-champions des courses feront des démonstrations équestres sous l’égide de l’association Au-delà des pistes.