BREEDERS’ CUP CLASSIC (GR1) - Accelerate et le triomphe de la Californie

International / 04.11.2018

BREEDERS’ CUP CLASSIC (GR1) - Accelerate et le triomphe de la Californie

CHURCHILL DOWNS (US), SAMEDI

John Sadler a attendu presque quarante ans et quarante et une participations pour remporter sa première Breeders’ Cup. Il l’a fait dans le Classic avec Accelerate (Lookin at Lucky). Il était le favori malgré le 14 à la corde et les doutes sur sa première sortie loin de la Californie. Il a pourtant fait le tour de ses adversaires, dans une course sauvage. Les résultats des courses précédentes sur le dirt ont mis les jockeys sous pression : il fallait courir près de la tête. Mendelssohn (Scat Daddy) a fait exploser la course sous la pression de McKinzie (Street Sense) et le peloton a avalé les premiers 400m en 22’’68 et les 800m en 46’’46. Un train de folie, mais Joel Rosario, en selle sur Accelerate, n’a pas perdu de vue les leaders. Il a voyagé en quatrième épaisseur mais sans vraiment forcer.

Ils ont fini au trot. Ce train de course a imposé le résultat. Accelerate a pris l’avantage à 300m du poteau quand Mendelssohn a payé sa débauche d’efforts, alors que Thunder Snow (Helmet), sous la dure cravache de Christophe Soumillon, cherchait à résister. C’est Gunnevera (Dialed In), loin dans le parcours, qui est venu ramasser la deuxième place. Thunder Snow a gardé la troisième place d’un petit nez sur l’autre finisseur, Yoshida (Heart’s Cry). Les derniers 400m ont été parcourus au trot (27’’03).

Une première hors de Californie. Accelerate a dominé la saison en Californie, où il a remporté les trois grandes courses sur le dirt (Santa Anita Handicap, Gold Cup et Pacific Classic). Il n’avait jamais affronté les bons de la Cote Est ni une course avec beaucoup de partants. John Sadler a joué le philosophe après ce succès longtemps attendu : « Vous savez, on craint le pire et on espère le meilleur. Les courses sont un grand sport et ce cheval est très bon. Il a été le meilleur durant toute la saison et il lui fallait un bon parcours pour confirmer. »

Un match avec Justify. Pour les Américains, la Breeders’ Cup Classic peut décider du titre, très important chez eux, de Horse of the Year. La Triple couronne pourrait ne pas suffire à Justify (Scat Daddy). Le propriétaire d’Accelerate, Kosta Hronis, a dit : « Mon cheval a tout gagné en Californie, il est invaincu sur 2.000m. Il a gagné le Classic et j’ai lu qu’il l’a fait dans une mauvaise année, mais Justify a peut-être fait la Triple couronne dans une mauvaise année lui aussi. » Accelerate est attendu à Lane’s End Farm, où il sera présenté comme étalon, mais très probablement avant d’entamer sa seconde carrière, il s’alignera au départ de la Pegasus World Cup. L’année dernière, Gun Runner (Candy Ride) avait suivi le même chemin.

Thunder Snow, meilleur d’Europe. L’Europe est sortie avec les honneurs de la course. Thunder Snow a tracé un parcours remarquable : il est parti très fort à la corde, il est resté dans le tempo de la course et s’est battu comme un lion. Beaucoup de turfistes se sont interrogés sur l’usage de la cravache de Christophe Soumillon. Oui, il a beaucoup tapé pour garder la troisième place d’un nez. Ce n’est pas un beau spectacle mais il a fait à Rome comme les Romains. Les jockeys aux États-Unis font comme ça. Saeed bin Suroor a dit : « Il court très bien et le gagnant est un très bon cheval. Il peut aller sur la Dubai World Cup. » Mendelssohn a cédé pour finir mais s’est classé cinquième et meilleur 3ans, en devançant quatre américains et Roaring Lion (Kitten’s Joy), qui n’a pas fait le dirt. Aidan O’Brien a dit : « Il nous a fait plaisir avec une bonne course. Nous avons fait de notre mieux mais ça n’a pas suffi. »

Lookin at Lucky, le roi du Chili. Accelerate est le seul gagnant de Gr1 dans l’hémisphère nord issu de Lookin at Lucky (Smart Strike), qui en a produit sept en Amérique du Sud. Il a été acheté 380.000 $ à Keeneland en septembre. Sa mère, Issues, a gagné quatre courses et c’est une fille d’Awesome Again (Deputy Minister), qui avait gagné le Classic il y a vingt ans. Elle a donné deux autres lauréats black types, dont Daddy DT (Scat Daddy), troisième de la Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1). Issues a un yearling par Bernardini (A.P. Indy).