EN RÉGIONS - Pau prêt pour deux mois de sport

Courses / 19.11.2018

EN RÉGIONS - Pau prêt pour deux mois de sport

L’hippodrome de Pau va lancer son meeting le 4 décembre, dans deux semaines. Au total, 50.657 personnes avaient assisté à cet événement hippique la saison dernière, et plus de 8.000 spectateurs avaient fait le déplacement pour le Grand Cross (L). Les enjeux PMU avaient baissé de 2,4 %, mais dans le même temps, les enjeux P.M.H. avaient augmenté de + 6,4 %. La Société d’encouragement des Pyrénées-Atlantiques est prête pour relever le défi d’un nouveau meeting et œuvrer à la bonne marche des courses.

Un meeting plus court. L’hippodrome de Pau tiendra son meeting 2018-2019 du 4 décembre au 5 février. Vingt-six réunions auront lieu avec de nombreux temps forts comme le Grand Prix de Pau (Gr3, 20/01) ou encore le week-end du Grand Cross de Pau (L, 3/02) avec un feu d’artifice de bonnes épreuves. D’ailleurs, le Prix Antoine de Palaminy (L) est avancé de quinze jours et se déroulera le jour du Grand Cross. Cette saison, le meeting sera moins long de deux semaines et comptera deux réunions en moins. Mais il pourrait être le théâtre d’une lutte passionnante entre Guillaume Macaire et François Nicolle. Directeur de la Société d’encouragement des Pyrénées-Atlantiques, Jean Brouqueyre nous a expliqué : « Nous avons deux réunions en moins. Ce sont des réorientations par rapport au plan obstacle que France Galop a lancé à l’automne. Il y aura une troisième réunion enlevée en décembre 2019. Nous allons vers un meeting plus allégé répondant aux problématiques actuelles. Nous nous inscrivons pleinement dans ce plan. » Pau pourrait récupérer les deux réunions perdues qui se transformeraient en réunion plate plus tard dans l’année.

Une belle offre pour encourager la participation au meeting. La Société d’encouragement des Pyrénées-Atlantiques a mis les petits plats dans les grands pour accueillir les professionnels venant en meeting. Elle a ainsi mis en place une mesure intéressante pour encourager la participation au meeting palois : « Que l’on soit résident à l’année ou occupant des boxes de la Société, ou venant en meeting, tout entraîneur ayant des chevaux qui courent trois fois dans le meeting n’aura pas de boxes à payer. Si les entraîneurs et les propriétaires jouent le jeu en venant courir à Pau, nous renvoyons l’ascenseur avec les boxes. C’est l’une des mesures phares que nous mettons en place. Nous avons aussi une attention particulière envers les jeunes entraîneurs. Nous apportons beaucoup de services et d’attention à leur égard. Nous voulons récompenser leur prise de risque en partant loin de leur base. Au niveau des réservations de boxes, nous devrions arriver aux alentours de 300 boxes. Nous nous stabilisons par rapport au nombre de boxes réservés les années précédentes. »

Une patinoire pour se distraire entre les courses. Cette année, l’hippodrome de Pau bénéficiera d’une animation nouvelle pour patienter entre les courses, ou pour occuper les nombreuses entreprises qui viennent en séminaire au Pont-Long. Mais il y aura aussi d’autres animations, en gardant à l’esprit le pari. « Nous allons démarrer par un "After courses" un jeudi soir. Nous avons revu notre communication pour la cibler avec l’idée que tout ce que nous faisons doit amener au pari. Nous sommes nés pour cela. Nous allons aussi installer une patinoire derrière les tribunes. Le but est d’avoir une animation récurrente, pour les jours de courses et hors jours de courses, avec les entreprises. Nous aurons une structure qui va vivre pendant deux mois. » Dans une prochaine édition, nous reviendrons sur les différents travaux et aménagements qui ont été effectués sur les pistes.