LONGINES BREEDERS’ CUP TURF (GR1) - Géants !

International / 04.11.2018

LONGINES BREEDERS’ CUP TURF (GR1) - Géants !

Enable est entrée dans l’histoire samedi soir, à Churchill Downs. La crack du prince Khalid Abullah est devenue le premier cheval de l’histoire à remporter le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe puis une course de la Breeders’ Cup. C’est dans le Longines Breeders’ Cup Turf qu’elle et son fidèle Lanfranco Dettori ont vaincu, à la lutte, Magical.

CHURCHILL DOWNS (US), DIMANCHE

LONGINES BREEDERS’ CUP TURF (GR1)

Elle l’a fait !

Oui, elle l’a fait, en mettant son cœur sur la piste, comme elle l’avait fait à ParisLongchamp il y a un mois. Enable (Nathaniel) est devenue le premier cheval de l’histoire à remporter la même année le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe et une épreuve de la Breeders’ Cup. Nous n’avons pas vu l'Enable de l’an passé, qui humiliait ses rivaux, mais une pouliche qui a appris à se battre et qui ne dit jamais non, avec une grande humilité. Encore plus attachante…

John Gosden a avoué avant la course qu’il craignait surtout Magical (Galileo), et l’état de la piste, meuble après les pluies. Il ne s’était pas trompé. Pour la piste, Lanfranco Dettori s’en est chargé, et bien que partant de la stalle 2, le jockey a fait galoper sa pouliche à l’extérieur, sur une portion de piste plus épargnée, sur laquelle elle avait de meilleurs appuis. Pour Magical, ce fut plus compliqué, surtout que les deux représentants d’Aidan O’Brien se sont relayés pour tenter de battre la championne. Hunting Horn (Galileo) a commencé, en se mettant sur son "porte-bagage", puis Magical a pris le relais dans le but de faire galoper Enable. Mais rien n’y a fait. Lanfranco Dettori a choisi de faire les grands extérieurs pour négocier le dernier tournant, puis la lutte s’est engagée avec Magical. Une lutte magnifique et il a fallu toute l’abnégation d’Enable pour qu’elle passe le poteau en tête. Les deux femelles ont laissé le troisième, Sadler’s Joy (Kitten’s Joy) à neuf longueurs ! Et les français ? Waldgeist (Galileo) se classe cinquième, sans jamais avoir fait illusion pour un meilleur classement. Talismanic (Medaglia d’Oro) a cheminé à la corde et a pris Glorious Empire (Holy Roman Emperor), qui s’est arrêté dans le dernier tournant, en pleine figure. Il n’a pu se relancer dans la ligne droite et conclut sixième.

LOGO VIDÉO

Une autre facette de son talent. John Gosden, l’entraîneur de la pouliche, a déclaré : « Nous avons demandé beaucoup à la pouliche en venant ici, car tout le monde sait qu’elle a connu une année difficile. Elle n’était pas tout à fait dans la forme qu’elle aurait eu l’an dernier à la même époque. Ce fut une course difficile mais elle l’a fait. Ce fut une super ligne droite entre deux grandes pouliches et deux grands jockeys. Enable a été très courageuse et très forte mentalement pour se surpasser. Elle a gagné aujourd’hui avec ses tripes ! » À la question de savoir si Enable resterait à l’entraînement à 5ans, Teddy Grimthorpe a confié : « Je pense que le plus important, c’est de savourer ce moment ! Il faut réaliser quel exploit c’est, et pour toute l’équipe, c’est beaucoup d’émotion, surtout après cette année. Il n’y a pas d’urgence à prendre une décision quant à son avenir. Elle va rentrer à Newmarket, nous allons nous assurer qu’elle va bien, puis nous prendrons notre décision. »

Quant à Frankie Dettori, il a analysé la course ainsi : « Nous sommes allés assez vite pour un 2.400m en terrain souple. Je n’ai pas voulu la forcer et j’ai attendu qu’elle me dise qu’elle était prête à y aller. Je voulais qu’elle s’oxygène bien. Magical m’a attaqué tôt, mais je savais qu’Enable se battrait pour moi. La piste ne l’a pas aidée. Elle aime le souple mais elle a trouvé la piste vraiment difficile. C’est une superstar ! »

La polémique du Lasix. Beaucoup se sont émus qu’Enable coure sous Lasix. À quoi sert le Lasix ? Il s’agit d’un diurétique, qui permet de baisser la pression capillaire pulmonaire. Il s’agit donc d’un traitement préventif pour éviter les hémorragies pulmonaires induites par un effort intense. Difficile de comparer le Lasix avec l’usage de phénylbutazone par exemple, elle aussi autorisée aux États-Unis. La "bute" est un anti-inflammatoire qui sert à soigner des troubles musculo-squelettiques. Là, on n’est pas dans la prévention, mais dans le soin. De plus, il faut rappeler que même en Europe, les entraîneurs utilisent différents moyens pour éviter les hémorragies pulmonaires, parfaitement autorisés. On peut citer notamment la privation d’eau dans les heures (voir la veille !) qui précèdent la course, ou des traitements par nébulisation. Bien sûr, quand le Lasix est utilisé comme produit masquant, il s’agit d’autre chose, mais il serait étonnant qu’un professionnel comme John Gosden s’amuse à de tels procédés sur une pouliche comme Enable.