Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

GOFFS NOVEMBER FOAL SALE - Quand Galileo ne suffit pas…

International / 21.11.2018

GOFFS NOVEMBER FOAL SALE - Quand Galileo ne suffit pas…

Quatre produits de Galileo sont passés sur le ring de la Goffs November Sale et ils ont généré un chiffre d’affaires de 630.000 € pour trois vendus. Le demi-frère du champion australien et étalon Zoustar (Northern Meteor) n’a pas trouvé preneur, même pour 85.000 €. La demi-sœur du double lauréat de Derby Harzand (Sea the Stars) a été achetée par le courtier Hugo Merry et deux amis pour 300.000 €. Il a dit : « Galileo est un père de mères exceptionnel et le prix est probablement 200.000 € moins cher qu’une saille de l’étalon. » La mère, Hazariya (Xaar), vendue par les Aga Khan Studs 480.000 € en 2014, a été présentée par Newsells Park Stud pleine d'Invincible Spirit (Green Desert) à Tattersalls Decembre, en 2016. C’est pour deux millions de Guinées que Coolmore, associé à l’époque à Markus Jooste, s’est offert la poulinière, qui avait alors 14ans. Une autre Galileo, issue de Replete (Makfi), une fille de la championne Banks Hill (Dansili), a été adjugée 160.000 € à Jim Bolger. La mère de la pouliche avait coûté 775.000 Gns à Tattersalls, en décembre 2016, à un client d’Amanda Skiffington. Un mâle, demi-frère de la lauréate de Gr2 et placée de Gr1 Besharah (Kodiac), n’a pas de valeur résiduelle comme poulinière. Flash Conroy l’a payé 170.000 € et il le repassera l’année prochaine comme yearling. C’est le même programme qui attend le seul Frankel proposé, un demi-frère de trois gagnants black types, qui a été adjugé 33.000 € à Killulla Stud.

Une Kingman pour l’Espagne. Un haras espagnol, client de Francisco Bernal (Outsider Bloodstock), a acheté pour 350.000 € une pouliche par Kingman (Invincible Spirit) et Splashdown (Flabrav). Le courtier a expliqué : « Ma cliente est propriétaire d’un grand haras de chevaux de sport et elle a commencé à investir dans le pur-sang. Nous avons déjà acheté deux pouliches chez Arqana. La pouliche sera probablement entraînée en France par Carlos Laffon-Parias le moment venu. » Les deux achats d’Outsider Bloodstock chez Arqana sont une Teofilo (Galileo), issue de la gagnante du Prix de Sandringham et deuxième de la Poule d’Essai des Pouliches Maiden Tower (Groom Dancer), payée 210.000 € à la vente d’août, et une Siyouni (Pivotal) qui a coûté 80.000 € à la vente d’octobre. La fille de Kingman a été élevée par Paddy Burns qui avait acheté sa mère, Splasdown, l’année dernière, pour 145.000 Gns. Un joli profit pour l’éleveur irlandais et un petit regret pour Luca Cumani qui avait vendu la poulinière.

Sea the Stars, la valeur sûre. Le marché s’est réveillé au cours de la troisième session mais est resté très sage et sélectif, sans folie. Un peu à l’image de Sea the Stars (Cape Cross), qui a eu quatre foals adjugés à plus de 200.000 €. Trois sont des mâles qui ont été acheté par Camas Park Stud (290.000 €), Yeomanstown Stud (260.000 €) et Grove Stud (€ 240.000). On les reverra l’année prochaine aux ventes de yearlings. Le courtier Jamie Railton s’est assuré pour 220.000 € une pouliche issue de la souche Wertheimer de Corrazona (El Gran Senor). Treize produits parmi les quatorze de Sea the Stars ont trouvé preneur.

Un Awtaad à 170.000 € pour Shadwell. Par rapport à deux premières sessions, le taux de vendus, qui affiche plus de 85 %, a augmenté, alors que le prix moyen a affiché une baisse aux alentours de 20 % et le médian une légère hausse. Parmi les étalons de première production, il faut noter la belle réussite d’Awtaad (Cape Cross) qui a eu un mâle adjugé à Shadwell pour 170.000 € et un prix moyen aux alentours de 61.000 € pour vingt sujets. Ce jeudi démarre la vente de pouliches et poulinières avant de passer à la partie 2 des foals, à l’affiche samedi.