KEENELAND NOVEMBER SALE - Lady Eli, un top sans surprise

Institution / Ventes / 06.11.2018

KEENELAND NOVEMBER SALE - Lady Eli, un top sans surprise

La danse des millionnaires a continué lundi à Keeneland, à un quart d’heure de route du pavillon de Fasig-Tipton où, dimanche soir, 21 pouliches et poulinières ont été vendues pour un prix à sept chiffres. La première des douze sessions prévues pour les November Sales a enregistré huit millionnaires et comme on pouvait s’y attendre, le top price a été payé pour la championne Lady Eli (Divine Park), lauréate de cinq Grs1, dont la Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf, pleine de War Front (Danzig). Le prix (4,2 millions de dollars) n’est pas une surprise non plus alors que le nom de l’acheteur, John Sikura de Hill’n’Dale Farms, a provoqué quelques spéculations. En fait, la poulinière était présentée par Hill’n’Dale pour le compte des propriétaires Jay Hanley et Sol Kumin. Il ne s’agit pas d’un rachat mais d’un investissement d’un éleveur professionnel.

Les Yoshida continuent leur shopping. C’est pour quatre millions et pour un client anonyme que le courtier Mike Ryan a signé le bon d’achat pour la deuxième des Kentucky Oaks (Gr1), My Miss Sophia (Unbridled’s Song), pleine elle aussi de War Front. Katsumi Yoshida a posé l’enchère gagnante à 2,2 millions pour Tiffany’s Honour (Street Cry), qui n’a pas gagné mais qui est une demi-sœur de la championne Rags to Riches (A.P. Indy) et du lauréat des Belmont Stakes (Gr1) Jazil (Seeking the Gold). La jeune poulinière est pleine de Medaglia d’Oro (El Prado) et a poussé l’éleveur japonais en tête de la liste des acheteurs avec quatre lots pour 4,47 millions de dollars. Dimanche à Fasig-Tipton, il en avait acheté cinq pour 5,05 millions. Son frère, Teruya Yoshida, s’est offert pour 1,25 million Zipessa (City Zip), lauréate de Gr1, pleine de Medaglia d’Oro. Un troisième lot millionnaire est destiné au Japon. Il s’agit de la placée de Groupe Galileo’s Song (Galileo), pleine de Curlin (Smart Strike), achetée pour un million par Yukio Shimokobe. L’éleveur a indiqué Deep Impact (Sunday Silence) comme probable étalon pour la pouliche : le croisement a donné cette année Saxon Warrior.

Deux Galileo pour les États-Unis. Deux autres poulinières par Galileo ont été achetées par des éleveurs américains pour un prix à sept chiffres. Summer Wind Equine a sorti 1,75 million pour la lauréate black type Key to my Heart, pleine de War Front. Shannon Potter de Twon and Country Horse Farms est monté à 1,25 million pour Pretty Perfect, une gagnante de Gr3 issue d’une propre sœur du très bon étalon Holy Roman Emperor (Danehill). Elle aussi est pleine de War Front.

Les indicateurs à la hausse et 32 % d’absents. La comparaison avec les résultats 2017 est impossible parce que l’année dernière, la première session était plus réduite. Il faut noter quand même que le prix moyen s’est fixé à 470.242 $ (+ 6,7 %) et le médian signe aussi une hausse de 300.000 $ à 350.000 $. Lors de la première session il y a eu un fort taux d’absents (32,2 %). Cet indicateur offre deux lectures : pour les optimistes c’est la santé du marché, c’est-à-dire que les éleveurs ont très bien vendu les yearlings et peuvent donc garder les poulinières et les poches pleines. Pour les pessimistes, ou ceux qui sont à la recherche d’une poulinière de haut niveau, il s’agit plus simplement d’une réduction de l’offre.